[Concert] Spitz – Spitzbergen tour 2018 GO! GO! Scandinavia vol. 7 – le 7 juillet au Zepp DiverCity

go go scandinavia spitz

Après avoir assisté à l’une des dates de la sixième tournée spéciale fanclub de Spitz en mai 2015, j’avais hâte que le groupe annonce de nouveau ce type d”événement. Les éditions précédentes ayant eu lieu à trois ans d’intervalle, je comptais sur la septième pour 2018 et j’avais bien raison. La tournée a été annoncée vers février, et le mois suivant, les membres du fanclub ont reçu les papiers nécessaires pour tenter d’avoir une place pour une des dates.

Il y avait en tout 25 concerts, de début juillet à fin octobre, dont 7 dans différentes salles de Tokyo ou de ses environs. J’ai réussi à avoir une place pour une des dates du tout début de la tournée au Zepp DiverCity, c’était mon 1er choix il me semble, et j’ai eu vraiment de la chance car j’ai pu me rendre compte par la suite qu’en fait, tous les membres n’ont pas pu avoir de place, même si tous les concerts étaient en all standing (sauf l’étage de la salle s’il y en avait un). Là encore, j’ai pris ça comme une compensation pour la tournée manquée de Samenai en 2016 (je m’en remettrai un jour :p). Je trouve ça quand même impressionnant que le nombre de membres du fanclub soit supérieur à 25 live houses ! Mon numéro de membre est dans les 105000, mais je ne sais pas si c’est possible de savoir combien de membres sont encore activement inscrits.

Le programme était le même que pour l’édition précédente : une setlist en partie différente pour chaque date, car choisie en partie grâce aux votes du public qui serait présent à chaque date. J’avais hâte de pouvoir choisir les chansons pour lesquels j’allais voter ! J’en ai choisi 5 sans vérifier trop les détails, et c’est au moment de faire mon inscription que je me suis rendu compte que cette fois on ne pouvait choisir que 3 chansons ! Sur une liste de 252, c’est tout simplement trop difficile ! En plus, je me rends compte seulement maintenant en revoyant cette liste qu’à la fin il y a une petite quinzaine de titres plus ou moins inédits ? En fait heureusement que je ne les ai pas vus avant :D. Mes choix étaient en gros les mêmes que trois ans auparavant, à l’exception de Sakana vu que j’avais eu le bonheur de l’entendre (j’ai pu voir d’ailleurs qu’ils l’avaient refaite à certaines dates mais pas à la mienne ^^). J’ai de nouveau choisi Teku teku, que j’adore toujours autant, ainsi que Gunjô et Hana no shashin. S’il y avait eu 2 choix en plus, j’aurais ajouté Heart ga kaeranai et Yûyake. Pour la reprise, j’ai pris la chanson de Chatmonchy que j’avais déjà failli choisir la première fois.

Quelque temps avant le concert, j’ai reçu les goodies spéciaux de la tournée, compris dans le prix du billet : un pin’s en forme de médiator qui a rejoint ma collection sur mon sac Spitz de Tower Records (je commence à sentir la différence de poids :p), et un vrai médiator qui me sera utile le jour où peut-être je jouerai de nouveau plus régulièrement de la guitare.

spitzbergen

Le concert a donc eu lieu le premier samedi de juillet, qui était aussi le jour de Tanabata. Mon numéro d’entrée n’était pas super donc je ne suis pas arrivée super à l’avance, je pensais que ça le ferait pour les goods mais la serviette était déjà sold out quand j’ai pu entrer dans le hall de la salle ! Trop bête, elle était violette en plus ! Et puis le seul autre truc qui me tentait vraiment n’était plus dispo non plus, y’a des fois comme ça les goods ça veut pas. J’ai vu depuis que la serviette et d’autres trucs étaient dispo sur la boutique online du groupe, mais j’hésite toujours car quand on ne l’a pas le jour de l’événement, c’est quand même pas pareil !

J’ai pu me placer à peu près un peu après le milieu de la fosse, et j’étais prête pour mon septième concert de Spitz ! Je ne fais pas plus durer le suspense : cette fois, aucune des chansons pour lesquelles j’avais voté n’a été jouée ! Bien sûr, cela n’a pas empêché la setlist de contenir quelques belles surprises. Par contre, je ne comprends vraiment pas la logique dans la manière de voter d’une partie des fans. En regardant le numéro du magazine du fanclub sorti après la fin de la tournée, où il y a toutes les setlists ainsi que le classement général des votes, je me suis rendu compte qu’une grosse partie des titres qui sont arrivés en tête des classements et qui ont été choisis pour les setlists sont soit des titres qui sont joués régulièrement voire très souvent, soit des titres récents qui avaient une très grosse probabilité d’être joués. C’était le cas de 1987 (classée troisième pour ma date) par exemple, un des titres inédits du triple best of qu’on avait déjà entendu pendant la tournée 30/50. J’ai un avis un peu biaisé car elle fait clairement pas partie de mes préférés, mais il y a des dizaines de chansons qui n’ont pas été jouées en live depuis des années et c’est l’occasion quoi ! Même moi qui adore infiniment Yoru wo kakeru je n’ai pas eu l’idée de voter pour elle vu qu’elle est très souvent jouée. Et quand je vois le classement des chansons pour lesquelles j’ai voté, et de celles pour lesquelles j’aurais voté si j’avais eu quelques choix de plus, je me dis que pour certaines je ne les entendrai jamais ! Gunjô 45ème, Amai te 52ème, Yûyake 63ème, c’est peut-être encore gérable. Mais Teku teku 112ème, Heart ga kaeranai 160ème et Hana no shashin 173ème, je crois que c’est fichu. Pour Teku teku je comprends vraiment pas vu qu’elle faisait partie d’un double single, apparemment même pendant la tournée de Sazanami elle n’avait pas été jouée -__-.

Le choix de deux des autres titres directement issus des votes ce soir-là était déjà plus compréhensible : Momo (classée deuxième) et Spica (qui est arrivée numéro un et a été jouée comme dernier titre du set principal). Ce sont deux chansons que je trouve particulièrement géniales et que je n’avais entendues qu’une fois si je me souviens bien, donc c’était deux super moments. La chanson qui était classée 7ème ce soir du 7 juillet et qui était même mieux positionnée à d’autres dates était une surprise totale vu que je ne la connaissais pas (l’un des fameux titres tout à la fin de la longue liste de choix ^^) : c’était Akasakana, un titre qui je l’ai appris depuis a été enregistré pour l’album Chiisana ikimono mais n’a pas été retenu pour y figurer. Dommage, il est très chouette ! Je ne sais pas si le groupe choisira de l’inclure sur une future compil ou s’il gardera son statut spécial de rareté qu’on ne peut entendre officiellement qu’en live ^^.

Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que lors du concert de début octobre au Studio Coast, il y a eu une chanson qui a été jouée à aucune autre date et que j’aurais adoré entendre : Je t’aime?. Au moment des inscriptions, je ne connaissais pas encore le Studio Coast donc je n’avais pas mis cette date dans mes voeux. Je me suis dit quelques mois après en découvrant la salle avec le concert de Kinoko Teikoku qu’en fait j’aurais dû car un concert de Spitz dans une petite live house comme ça, ça doit être super !

Spitz a choisi de jouer à toutes les dates de sa 7ème tournée fanclub la chanson Indigo chiheisen, et c’était une sacrée bonne idée ! C’est un single, certes, mais elle date déjà pas mal et le groupe en a un paquet de singles. Je l’aime énormément donc c’était un autre excellent moment de ce concert.

J’ai enfin eu l’occasion grâce à cette tournée Gosuka (l’abréviation de Go Go Scandinavia, parce que le Japonais aime tellement compresser les mots :D) de découvrir un petit peu plus en live l’album Samenai. A part la chanson titre qui faisait partie de la setlist de la tournée anniversaire l’année d’avant, et puis Yukikaze qui avait été jouée aussi avant la sortie de l’album,, je ne savais pas encore ce que ça donnait en live. En plus, les deux titres qu’on a eu étaient particulièrement bien choisis : j’aime beaucoup Hachi no hari, et encore plus Hibiscus. Je me disais bien que vu son ambiance ça devait être assez intense en live et effectivement, j’aime encore plus le titre, qui est un peu le Yoru wo kakeru de Samenai :).

Enfin, il y a eu une autre surprise avec un titre a priori pas populaire et qui datait un peu : Bavarois. L’ambiance électro donnait franchement bien sur scène ! Kusano a dit à la fin que c’était bizarre de chanter cette chanson car il avait l’impression de faire une reprise, et que ça lui faisait pareil avec Endroll ni wa hayasugiru, qui a le même genre de rythme pas habituel pour le groupe (mais que j’adore aussi !).

Comme lors de la tournée fanclub précédente, pas de Robinson ni de Cherry, mais quand même un petit Unmei no hito. Ha et puis aussi quand même, Hachimitsu, je crois que je l’avais jamais entendue en concert en plus. Évidemment, c’est un des titres qui me fait le plus penser à Honey and Clover.

Pour le choix de la reprise, le bassiste Tamura a eu recours à la même technique que 3 ans avant : l’appli qui mesure le niveau de décibels. Parmi les 3 titres présélectionnés, il y avait Automatic de Utada Hikaru, Kanashimi no hate d’Elephant Kashimashi et Koi no vacance de The Peanuts, un duo des années 60. Bien sûr j’ai tendance à être attirée par ce que je connais, j’ai beaucoup hésité pour donner mes cris entre la première et la deuxième. En fait, j’aurais dû choisir la troisième car c’était le batteur Sakiyama qui chantait ! D’après le magazine du fanclub, elle a été choisie pour la majorité des dates ensuite. Et donc nous, on a eu le droit à Automatic, et bien sûr c’était super bien quand même :). Comme il y a 3 ans j’avais entendu Miwa chanter, j’espère quand même que la prochaine fois j’entendrai Sakiyama ou Tamura, même si je ne sais pas si ce dernier prépare des chansons ou pas.

Pour le rappel, on a eu le droit à un tout nouveau titre, Yamabuki, qui allait figurer sur l’album Mikke un peu plus d’un an après. Dès la première écoute j’ai pu me rendre compte que c’était le genre de morceau particulièrement efficace en live. On a eu cette fois aussi droit aux photos pendant le rappel, j’en ai pris une histoire de mais bien sûr ça ne rend rien et je ne suis pas supposée la partager de toute façon. La toute dernière chanson de ce concert a été Mahou no kotoba. J’ai mis beaucoup de temps à l’apprécier, elle ne m’avait pas du tout fait tilter quand je l’avais entendue dans le film de Honey and Clover avant de découvrir le groupe. Mais en fait maintenant je la trouve quand même très chouette donc ça me convenait bien !

Les chansons, c’était fini, mais il restait la petite séance discours et tirage au sort de cadeaux ! J’ai vraiment espéré comme la fois précédente faire partie des heureux gagnants, parce que pourquoi pas ? Plus pour avoir de la chance que pour les lots en eux-mêmes en fait, cette fois il n’y avait pas de dessin en plus, je crois que ce sont des affiches qui ont été signées. Mais non, pas quand même deux fois de suite :). Je me dis que peut-être les numéros de ceux qui ont gagné sont mis de côté pour laisser plus de chances aux autres, ce qui serait bien dans le fond :).

Avant de quitter la scène, les membres de Spitz ont encore discuté un peu. Apparemment, la moyenne d’âge du public était de 38 ans ce soir-là, et c’était la plus jeune de la tournée ! Donc je suis un peu en-dessous de la moyenne :). Pas étonnant, le fanclub doit compter pas mal de membres qui écoutent le groupe depuis genre le milieu des années 90 et qui ont donc plutôt le même âge qu’eux ou pas loin. Kusano a confié qu’il était heureux d’avoir trouvé des personnes pour jouer ses compositions avec lui, Miwa a déclaré que la musique du groupe l’avait beaucoup aidé dans les moments difficiles (je me demande s’il parlait du moment où il a été malade), et Sakiyama a affirmé qu’il avait hâte de voir comment ça allait se passer par la suite. Ben moi aussi !

Ce concert est passé vraiment, vraiment trop vite et c’était très cruel de savoir que même si le groupe continuait sa tournée, c’était impossible d’assister à une autre date. J’ai déjà eu l’occasion de voir pas mal de fois le groupe, ils tournent quand même souvent même si ce n’est pas autant que d’autres artistes japonais que je suis, donc je ne peux pas me plaindre, mais à chaque fois j’ai tellement hâte d’être au concert suivant ! Même sans la surprise du concept, même sans les chansons que j’avais choisies et sans la chance d’avoir un lot, c’était un moment génial ! Et j’espère que la 8ème tournée Gosuka aura bien lieu en 2021 !

Setlist

船乗り
不死身なビーナス
1987
えにし
魔女旅に出る
ハチの針
インディゴ地平線
ヒビスカス
ババロア
Automatic

歌ウサギ
サンシャイン
あかさたな
ハチミツ
運命の人
野生のポルカ
三日月ロックその3
スピカ

ヤマブキ
魔法のコトバ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*