[Concert] Suneohair – Album complete tour: Suneohair jûban shôbu sono ni – a watercolor – le 7 août 2018 au Shibuya Club Quattro

suneohair concert

Je suis habituée aux titres à rallonge pour les tournées d’artistes japonais, et là je crois qu’on tient un sacré bon exemple :D. Début avril 2018, j’avais assisté à un excellent concert de Suneohair où le chanteur avait joué la totalité de ses singles. Il avait annoncé au cours de cette soirée qu’il se lançait dans une tournée en dix parties où il jouerait chaque fois avec une date à Tokyo et une à Ôsaka l’intégralité d’un de ses dix albums. J’ai tout de suite aimé le concept, mais hélas je n’ai pas pu me rendre au premier des concerts, celui pour Sunestyle, vu qu’on était en France à ce moment. Oui, c’était juste un concert et je savais que j’aurais l’occasion de revoir Suneohair plein d’autres fois, mais je reste dégoûtée de ne pas avoir pu entendre des chansons comme Genzai ichi et Jimonjitô que j’adore tant !

Je connaissais donc désormais le chemin jusqu’au Club Quattro, et j’ai comme la fois précédente (et la fois suivante) prévu une petite dose de sucre pour augmenter mes chances de finir le concert sans avoir de gros coup de mou. Pour ça, les petites crêpes de la boutique Korot des sous-terrains de la gare de Shibuya c’est parfait ^^.

Avant d’entrer dans la salle de concert même, j’ai bien sûr jeté un oeil au stand des goodies. Un des vendeurs s’est adressé à moi en anglais pour me convaincre façon vendeur de souk d’acheter le bracelet fait spécialement pour les deux concerts de l’album a watercolor. Mais j’y comptais bien ! Un petit goodies à 500 yens pour soutenir un artiste à moitié auto-produit, il faut bien ça :).

Je rentre, je prends ma boisson et je me place au fond de la “fosse” mais bon vu la taille de la salle c’est pas comme si j’étais super loin de la scène. Les live house comme le Club Quattro pour ça c’est tellement sympa ! Quelqu’un arrive sur scène pour régler les instruments… Ah mais non en fait c’est Suneohair lui-même qui est arrivé seul sur scène et joue Nakushita hibi ni sayonara seul à la guitare pour nous faire patienter un peu car un des musiciens a du retard apparemment. L’attente n’est pas bien longue et le reste de la bande arrive sur scène pour pas loin de 2h30 de spectacle !

C’était dans le contrat, on a eu le droit à l’intégralité des titres de a watercolor, dans l’ordre ou presque (un seul titre a été laissé de côté pour la deuxième partie) Je ne suis pas capable de citer un seul disque de Suneohair, mais si on m’en demande juste 3 ou 4 clairement celui-là en fait partie. J’ai avec plaisir retrouvé les singles Seikô Tôtei et Uguisu, déjà joués au concert précédent. Et puis pour Uguisu, on a eu le droit aussi à la version alternative acoustique qui clôt l’album. Dès le début du concert c’était très chouette, mais j’ai particulièrement aimé l’enchaînement entre Drive et Newtown e tsuzuku michi. Et puis juste après c’était Uchiage hanabi, qui m’a trop donné des frissons ! L’ambiance de cette chanson, c’est dingue ! Et le meilleur moment restait à venir : Aoi sora, si intense, suivie de Speed, que j’étais si impatiente de pouvoir entendre en live car si on me demandait un seul titre de Suneohair je citerais certainement celui-ci. Cela faisait une paye que je n’avais pas écouté a watercolor dans son intégralité sans faire un shuffle avec les autres albums de Suneohair donc j’avais oublié que ces deux chansons se suivaient. Je les adore tellement, c’est pour des moments comme ça que je trouve tellement super cette idée de jouer tout un album sur scène et j’aimerais bien que d’autres de mes artistes japonais préférés fassent la même chose ! Vu que Speed a plus de 15 ans, n’est pas un single et que Suneohair a dix albums à son actif, quelle était la probabilité que je l’entende en live dans un concert “classique” ? J’espère que ça se reproduira un jour mais je suis vraiment contente d’avoir eu cette occasion spéciale !

Après un petit entracte mérité, Suneohair et ses musiciens sont revenus pour la deuxième partie du concert, composée d’une belle poignée de titres issus des autres albums du chanteur. Aucun de mes gros coups de coeur dans le lot, ça n’en restait pas moins agréable de prolonger un peu la soirée et surtout je n’avais pas le droit de me plaindre de cette setlist car à tous les concerts il y a un questionnaire et on peut faire des suggestions de chansons qu’on voudrait entendre, le truc c’est que j’ai toujours trop la grosse flemme pour le remplir :D. Le concert s’est achevé avec le dernier titre de a watercolor qui n’avait pas encore été joué, et vu son titre, c’était clairement volontaire : Owari ne, avec un arrangement aux airs de bossa absolument génial. Deux guitares sèches, le bassiste avec une percu et le claviériste avec un instrument à vent que je ne connaissais pas. J’ai mis dans mes notes qu’il y avait eu aussi deux titres où le bassiste avait une contrebasse mais je ne sais plus lesquels -__-. Evidemment, on a eu le droit à un petit rappel de choix : NO. 1, un des titres de Suneohair les plus plébiscités, et Sarari, toujours aussi jolie.

C’est encore une fois le bassiste Tanaka Takashi (du groupe Sunny Day Service) qui a fait la promo des goods et il prend cette mission tellement à coeur qu’il avait préparé des notes ! Franchement, il est trop marrant. Il y a vraiment une ambiance de groupe entre Suneohair et les musiciens qui l’accompagnent sur scène, je trouve ça vraiment chouette. Et puis décidément, je trouve le guitariste Matsue Jun super classe, j’ai pu voir qu’il accompagnait un paquet d’artistes en tournée. Ses solos et ses backing vocals donnent tellement bien dans les chansons de Suneohair ! La batteuse est toujours très discrète, surtout à moitié cachée par son instrument, et le claviériste aussi mais il a un air blasé cool assez marrant je trouve.

A la sortie du concert, il y avait des préventes pour le concert suivant, mais comme l’autre fois j’ai vraiment pas eu le courage de rester vu l’heure et le trajet en train qui m’attendait pour rentrer à la maison. Parce que oui, à l’image de la femme dans le public qui portait un t-shirt datant de la tournée pour la sortie de a watercolor (en 20013 donc), Suneohair a une fanbase solide et fidèle donc il y avait une sacrée file d’attente. Je me suis donc résignée cette fois encore à acheter ma place via une billetterie classique même si ça voulait dire des frais de réservation en plus et un ticket tout moche du konbini ;D.

Avec cette belle soirée si riche en énergie et en émotion, j’avais déjà hâte d’être au prochain concert de Suneohair ! Heureusement pour moi, je savais déjà que l’attente ne serait pas longue vu que le prochain rendez-vous était déjà fixé pour octobre, même heure même endroit ^^.

Pour finir avant la setlist, un petit lien vers l’article du blog de Suneohair où vous pourrez trouver de chouettes photos du concert : https://lineblog.me/suneohair/archives/9335230.html

Setlist

無くした日々にさよなら

のびたテープ
ピント
ウグイス
DRIVE
ニュータウンへ続く道
打ち上げ花火
セイコウトウテイ
アオイソラ
スピード
ウグイス (裏)

サマー様
LOVE YOU
スコール
メールして
one two sleep
SEASON
スターマイン
終わりね

NO. 1
さらり

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*