Top 10 musique n°15 : The Smashing Pumpkins 2

Comme je l’annonçais au début de la semaine, voilà une deuxième petite sélection de chansons des Smashing Pumpkins pour compléter la première. Pas de grandes nouveautés, je ne me suis pas mis tout d’un coup à écouter Zeitgeist en boucle en me disant que c’était leur meilleur album (mais je suis quand même curieuse de voir ce que va donner la suite bien que Jimmy soit de nouveau plus là, du moins les artworks donnent envie). J’ai juste esaayé de pas mettre trop de chansons de l’époque Mellon Collie… mais il faut se rendre à l’évidence, ça restera toujours ma partie préférée de la discographie des Citrouilles.

Comme pour le premier top 10 je n’avais quasiment aucun single, là je me suis un peu lâchée, parce que c’est clair qu’il y en a que j’adore. Pour les “vrais” clips, il faudra cliquer sur le titre de la chanson, car encore une fois les intégrations sont désactivées pour les vidéos officielles. Pour la peine, je me suis fais plaisir à intégrer les autres vidéos, même si souvent il n’y a que du son ^^.

– Disarm : Il me fallait bien une autre chanson de Siamese Dream, et je n’ai pas hésité dans mon choix. J’adore vraiment le mélange des violons avec la guitare sèche. la mélodie est super belle, et toute la fin de la chanson à partir du deuxième refrain est particulièrement géniale.

– Tonight, Tonight : Les vagues de violons et de percussions dans l’intro et les refrains, les arpèges dans les couplets, après tant de temps cette chanson est toujours aussi géniale ! Et le clip est vraiment chouette en plus.

– Porcellina of the vast oceans : Une chanson bien longue qui alterne passages doux et plus électriques comme je les adore tant. Toutes les sonorités de cette chanson sont vraiment excellentes, de la longue intro avec le son qui arrive progressivement jusqu’à la dernière note. En plus de la version album une version live, parce qu’elle torche vraiment en concert, cette chanson ^^.

– In the arms of sleep : J’ai toujours adoré le rythme et la mélodie de cette chanson très accoustique.

– 1979 : C’est en fait la première chanson que j’ai entendu du groupe, sans savoir que c’était d’eux. Ca a un côté super pop, au niveau du rythme par exemple, ça montre bien la variété de ce que faisait (je peux pas m’empêcher d’utiliser le passé ^^) le groupe, surtout à cette période.

– The last song : Je l’avais déjà dit, les faces B des cinq singles de Mellon Collie (regroupés dans le coffret The aeroplane flies high) sont géniales. Et celle-ci particulièrement. j’adore l’ambiance donnée par le piano puis le solo de guitare de papa Corgan.

– To Sheila : Encore une ambiance génialissime pour ouvrir l’album Adore. Le rythme lent et très légers, les superbes arpèges, les sons plus synthétiques caractéristiques de l’album, l’apothéose du dernier refrain…

– Ava Adore : En entendant cette chanson y’en a plein qui avaient dû se dire que ça devait pas être le bon groupe ^^. Le rythme des percussions, de la basse, la sonorité de la guitare dans les pré-refrains, les refrains et toute la partir finale. Et en plus, le clip complètement déjanté ^^.

– Stand inside your love : Parmi les singles de Machina, j’ai dix mille fois plus apprécié celui-ci que The everlasting gaze. Try try try est très chouette aussi, mais il fallait bien choisir. Le rythme est la fois léger et super dynamique (Jimmy est de nouveau là, quoi ^^), c’est super mélodique mais juste assez électrique (le solo est particulièrement génial), c’est du grand art quoi. Et super, j’ai pu intégrer la vidéo avec le gros tout moche ^^.

– Speed kills : J’aime beaucoup le rythme lent et l’ambiance de cette chanson. Je préfère de loin la version du single de Stand inside your love, un peu plus synthétique et un peu moins électrique, que la version de Machina II.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*