[Cher journal #16] Mon mois de juillet 2018] ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
14 août 2018

[Cher journal #16] Mon mois de juillet 2018]

Et un de plus, déjà ! Il a passé aussi vite que les mois précédents, ce mois de juillet, mais je dois dire que je ne vais pas m’en plaindre. Ce n’est jamais un des mois les plus agréables de l’année au Japon, mais cette année certainement encore moins. Le mois qui s’annonce va sûrement être aussi pénible, et je dois dire que je suis bien contente de bénéficier du confort moderne à la maison (utilisé raisonnablement), et de pouvoir la plupart du temps limiter le temps passé dehors. Même comme ça, c’est quand même bien fatigant. On a bien eu un typhon, mais vu sa trajectoire atypique il nous a à peine rafraîchi tout ça ! Je me dis que peut-être qu’un des avantages de cette chaleur est que les gokiburi vont bouillir et nous laisser tranquilles. Mais bon, ça durera pas, ces sales bêtes vont évoluer pour mieux supporter la chaleur ! En tout cas, les cigales elles font la gueule j’ai l’impression, on les entend moins chanter en pleine journée les jours où il fait plus chaud.

Comme nous n’avions pas pu le faire le week-end précédent, le premier dimanche de juillet nous avons fêté nos 5 ans de mariage avec un bon restaurant à Chôfu, à côté du temple Jindaiji. C’était un restaurant de shôjin ryôri, la cuisine bouddhiste végétarienne (en théorie, parce que ça dépend des définitions on dirait, là on a eu du poisson grillé et des sashimi !). On s’est régalé, j’apprécie de plus en plus cette cuisine (on avait fait un restaurant à Kamakura et un à Kôbe l’année dernière). On a fait un petit tour au temple, Messire était tout content de voir des carpes et d’avoir une daruma avec l’omikuji. Par contre, c’est dommage mais je n’ai vraiment pas eu le courage d’aller faire un tour dans le jardin botanique vu comment ça tapait ce jour-là ! 

chofu

Le samedi suivant, on avait une réunion au yochien et il fallait venir sans le monstre. Mes beaux-parents n’étaient pas dispo ce jour-là pour venir le garder, et ça m’embêtait bien car je voulais vraiment que l’homme et moi on y aille tous les deux. Heureusement, une amie a pu venir s’occuper de Messire et l’emmener au parc ! Au bout du compte, l’homme était le seul père au milieu d’une petite vingtaine de mères ! Je pensais vraiment que la plupart des familles auraient la possibilité de faire garder leurs enfants mais apparemment non ! En tout cas, cette réunion était chouette et on est de plus en plus décidés à laisser Messire dans ce yochien l’année prochaine quand il aura l’âge réglementaire pour y aller à plein temps. Déjà, quand il aura 3 ans en novembre il pourra y aller 3 jours au lieu de 2 pour préparer la transition. On aura un entretien individuel en septembre, on verra si tout ça se confirme. Je dois dire que j’étais assez fière quand la directrice a parlé des bentô et qu’elle a dit beaucoup de bien de ceux de Messire parce qu’il y avait plein de légumes et que c’était coloré et facile à manger pour lui !

L’après-midi, on est passé à Ikebukuro voir le petit jardin avec un étang aux nénuphars façon Giverny sur le toit du magasin Seibu. Je ne sais pas depuis combien de temps cet endroit existe en fait, je ne connaissais pas jusqu’à ce que je voie pas mal de photos sur des comptes Instagram japonais. J’ai trouvé ça vraiment joli ! Et puis en fin d’après-midi, je suis allée jusqu’à Odaiba pour le concert de la tournée fanclub de Spitz ! J’avais vraiment trop hâte d’y être, et comme la première fois l’événement a tenu toutes ses promesses ! Je suis trop impatiente que le groupe remette ça dans 3 ans, et en attendant de les revoir pour une tournée d’été ou pour un nouvel album !

ikebukuro jardin nénuphars

Le lendemain, Messire s’est mis à avoir de la fièvre, et pas qu’un peu. Coup de bol pour moi, c’est aussi ce jour-là que l’homme est parti pour 6 jours en Floride pour son boulot. Mardi, troisième jour de fièvre, toujours pas d’autre symptôme, Messire a autant la pêche que d’habitude, mais vu qu’il y a une probabilité qu’il ait quelque chose de contagieux, il ne va pas au yochien. Mercredi enfin, la fièvre tombe (et Messire commence à être super chiant !). Jeudi matin, je l’habille pour sa deuxième journée de yochien de la semaine et là je remarque plein de petits boutons sur son torse. Bon, ben je crois bien qu’on a une petite roséole, donc pas de yochien ! Donc les 5 jours toute seule H24 avec le monstre d’abord fiévreux puis d’une humeur de chien, je les ai bien sentis passés ! Moi qui pensais que j’aurais plus de temps pour le blog, ça a été le contraire au bout du compte !

Depuis que je suis au Japon, le mois de juillet est aussi synonyme de renouvellement de visa. Enfin, vu que j’avais obtenu enfin 3 ans en 2015, j’ai été tranquille 2 années de suite, mais le temps est passé tellement vite que j’ai vraiment pas eu l’impression que ça faisait déjà 3 ans ! Comme je l’ai expliqué sur Twitter, je voulais en fait au départ déposer juste un dossier pour la résidence permanente mais comme l’échéance de mon visa était trop proche on m’a demander de faire aussi le dossier pour le renouveler. Qui dit immigration, dit Tachikawa, et cette fois encore on en a profité pour faire un tour à Ikea. On a surtout acheté un meuble pour les jouets et livres de Messire, pour pouvoir ranger tout ça mieux que sur l’étagère qu’on utilisait jusqu’à maintenant. Du coup, ce meuble reste dans la pièce japonaise, car c’est un peu sa salle de jeu, mais plus tard quand il voudra avoir sa chambre on pourra l’installer dedans. Du coup, l’étagère libérée est allée dans notre chambre, à la place de la bibliothèque qui est maintenant dans le bureau. J’ai saison l’occasion d’enlever un meuble haut non sécurisé de la pièce où on dort ^^. J’ai ou réorganiser tout le rangement de nos livres et de mes CD et DVD, j’ai maintenant un beau petit coin spécial Spitz, un autre spécial Final Fantasy et assez de place pour mettre les manga et CD ramenés de France ! 

Le quatrième week-end de juillet, nous sommes allés à la maison familiale de Yatsugatake. J’y étais allée pour la première fois il y a quatre ans et du coup on n’avait pas eu l’occasion d’y retourner les autres étés depuis. On a fait à peu près les mêmes promenades que l’autre fois, sauf que cette fois il faisait beau, et même chaud quand on redescendait en altitude, même si c’était toujours mieux qu’à Tokyo. On est retourné à Kiyosato, du côté Yamanashi donc, à l’espèce de petit centre commercial en pleine nature, Moegi no mori. C’est décidément super mignon, il y a des fleurs partout ! On retournera à Yatsugatake en août, pour 3 jours normalement, alors je ferai sûrement un billet pour les 2 week-ends.

Par ce temps il faut que je fasse attention aux fleurs et plantes du jardin, Messire prend souvent l’arrosoir de son kit de jouets pour le sable pour m’aider à arroser. Mon hortensia que l’homme a ratiboisé  à l’automne au moment de tailler les arbustes n’a pas fleuri, mais il a quand même bien repris alors j’espère que ça ira l’année prochaine ! Le petit rosier jaune offert par mal belle-mère a fleuri tardivement mais a bien grandi et a encore plusieurs belles fleurs. Et puis le suis fière de mon sarusuberi (lilas d’été) qui grandi d’année en année et qui a commencé à fleurir la semaine dernière ! Cette année encore, j’ai fait deux jardinières de pervenches de Madagascar pour poser au bout de notre allée, vraiment rien de mieux pour résister à la chaleur et décorer jusqu’au milieu de l’automne !

Le mois dernier j’avais dit que je voulais profiter de l’été pour m’occuper de quelques trucs chiants, j’ai tenu parole et j’ai commencé un des trucs les plus chiants : aller au dentiste ! J’ai décidé de retourner là où on allait à Nakano même si ça fait loin car j’étais vraiment satisfaite (l’homme aussi continue à aller là-bas, il en a testé 2 dans le quartier il a pas été convaincu). Comme je le pensais, j’ai une dent déjà soignée qui dérouille à nouveau (ça vaut le coup de bien se brosser les dents, comment je peux être crédible auprès de Messire ? :D), j’espère qu’il y aura rien d’autre mais ça va prendre encore du temps car le cabinet ferme 2 semaines en août (on se croirait en France quoi !).

yatsugatake

Depuis le 31 juillet Messire est en vacances pour 4 semaines, même si c’est que 2 petites journées par semaine qu’il va au yochien on va sentir la différence ! Le dernier tiers du mois a été de nouveau assez dur donc j’appréhende pas mal ce mois d’août, surtout que l’homme va encore partir pour une petite semaine. Notre budget fruits a encore augmenté car ce petit vorace a un estomac spécial pour les prunes, pêches et nectarines. Il va falloir qu’on retourne aussi chercher des myrtilles fraîches ! Il adore aussi croquer du maïs direct sur l’épis. Ces dernières semaines, il a amélioré la structure de ses phrases de manière assez spectaculaire, surtout pour le français, et son vocabulaire continue de s’enrichir. Bien sûr il était content de gambader dans la nature à Yatsugatake, et puis comme on y va avec le super train Azusa c’est encore plus génial !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*