[Drama] Anego ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
17 août 2018

[Drama] Anego

Titre japonais : アネゴ

Nombre d’épisodes : 10 + SP

Diffusé au : Printemps 2005

Chaîne de diffusion : NTV

Fiche : DramaWiki

Voir aussi : Impressions sur l’épisode SP

J’ai décidé de regarder ce drama non pas parce que c’est Akanishi Jin qui y fait le Johnny’s de service, mais parce que le personnage principal est joué par Shinohara Ryôko. Je l’avais vraiment beaucoup aimée dans Hanayome wa yakudoshi et je voulais vraiment la revoir. C’est chose faite, et je l’apprécie toujours autant. On dirait qu’elle est un peu la spécialiste des rôles de femmes qui ont passé les 30 ans et ne sont pas encore mariées.

C’est en effet le cas du personnage de Naoko qu’elle incarne dans Anego. Naoko est une employée modèle qui travaille dans la même entreprise depuis plus de dix ans et est la grande soeur de tous les employés plus jeunes, particulièrement les jeunes femmes. Elle passe tout son temps à aider et conseiller les gens en général mais n’a pas encore pu trouver son prince charmant. Si on sent tout de même qu’elle le déplore, elle subit avant tout la pression de son entourage.

J’ai dès le départ apprécié les deux principaux thèmes abordés dans ce drama : les femmes dans le milieu du travail et la question du mariage. Non seulement parce que c’est intéressant, mais en plus parce que j’ai eu récemment l’occasion d’en apprendre plus sur le sujet en cours. Naoko est une employée atypique : généralement, les femmes japonaises de plus de trente ans sont mariées et restent à la maison pour élever leurs enfants. On lui fait donc sentir qu’il serait grand temps qu’elle se marie avant d’être définitivement trop vieille et qu’elle quitte son travail. Tout en restant légère, la série aborde donc des questions de société qui doivent interpeller les Japonais et surtout les Japonaises.

Outre Ryôko Shinohara, on trouve donc Akanishi Jin (vu dans Gokusen 2) dans le rôle de Kurosawa, le petit jeune tout frais débarqué dans l’entreprise. Son jeu est assez étrange, j’ai eu l’impression que parfois il ne savait pas où il était et ce qu’il devait dire ou faire, sans savoir si c’était le personnage ou vraiment lui. Mais bon, pour un rôle, ça passe. Dans certains drama on voit des mères possessives, ici on a le droit à un magnifique rôle de femme possessive bien barrée : celui d’Eriko, jouée par Tomosaka Rie. Je dis « magnifique » parce que l’actrice est très convaincante, mais sinon pour le personnage en lui-même, on a magnifiquement envie de lui donner des claques. Dans les collègues de Naoko, j’ai bien aimé la discrète Kato-san (Toda Naho), beaucoup moins la squelettique Hasegawa (Ichikawa Miwako).anego

Le premier épisode m’a plutôt plu, mais c’est vraiment à partir du deuxième que j’ai accroché à fond et que j’ai avalé la série très rapidement. Faut dire qu’en période de partiels, rien de tel pour se distraire ! Ca reste du sentimental classique, mais le contexte que j’ai évoqué et le personnage principal font que c’est vraiment réussi. Certains trouveront que Naoko change d’avis comme de chemise, moi même si je n’ai pas la trentaine et que je ne suis pas japonaise j’ai très bien compris ses états d’âme. Le seul défaut de la série serait peut-être sa fin, qui est certes inattendue mais tombe un peu trop à plat. Je me demande si l’épisode spécial que je n’ai pas encore vu remédiera à ça, mais rien n’est moins sûr !

A noter deux petits éléments qui pimentent bien la série : la séquence à chaque début d’épisode où Naoko s’adresse directement au spectateur sur fond de We will rock you. Si cette chanson ne me faisait pas tant penser à une certaine marque d’eau minérale, ce serait encore plus sympa ^^. Il y a ensuite les dialogues entre Naoko et Kurosawa où leurs pensées s’affichent à l’écran. Pas facile à décrire, mais c’est bien marrant de voir ce qu’ils pensent, la tête qu’ils tirent et ce qu’ils disent au bout du compte. Pour ce qui est de la musique enfin, elle est dans l’ensemble sympa, avec mention spéciale pour le morceau mélancolique qu’on retrouve souvent. Rien à voir avec la qualité de la série en elle-même, mais la VOSTA que j’ai regardée était plutôt pourrie, avec les commentaires inutiles des traducteurs en fin d’épisodes.

Je pense que cette série n’a objectivement rien d’exceptionnel, mais j’ai personnellement adoré et je la conseille donc. J’aime décidément alterner avec les séries plutôt lycéennes ou étudiantes et les séries dans le monde du travail avec des gens un peu plus âgés !

1 commentaire sur [Drama] Anego

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    quel mauvais karma ce drama, il m a refilé que de la poisse (c mon justificatif d absence)! il me semble que j avais dit « tout etait sur mon disque dur », ben il n est plus j ai tout perdu ce weekend! le pire c que j avais fait 2 dossiers les meilleurs drama/les moins meilleurs et dans le mille c les meilleurs que j ai perdue j ai l impression que c la fin du monde…. j ai meme plus envi d en regarder tellement j suis fâné et pour cause le drama que je regardai à ce moment c etait celui ci! c d ailleurs de lui dont je parlais quand je disais que j en commençais un qui s annonçait pas top; top dans lequel il figure en bonne place pour toi alors que pour moi il aurait bien sa place dans le top des moins mieux…
    peut etre que c plus ce fait qui explique ma deception ou qu il fallait etre une fille pour comprendre les etats d ames de shinohara, etats d ames qu apparement tu partageais totalement!
    « … squeletique hasegawa! »:p
    pour ce qui est de la sequence de debut d episode sur fond de we will rock you, elle etait particulierement agaçante et mal interpreté (!!!!) par contre les dialogues sur fonds de pensées ça j ai vraiment aimé (d autres!)
    il commence a y avoir un denominateur commun à certains drama « les moins mieux », c lorsque les evenements se deroule dans un bureau d un grande société, message sublimale peut etre!

    ps: j ai laissé un com sur un autre drama mais il apparait pas, j l aurai bien refait mais j l avais tellement bien ecris (et c etait pas que de la quantité pour le coup) que tout ce qui passe derriere parait minable, on dira que c la conclusion inevitable à cette serie noire

    Écrit par : prince | 19.10.2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*