20 avril 2018

[Drama] Fukigenna Gene

fukigenna gene

Titre japonais :  不機嫌なジーン

Nombre d’épisodes : 11

Diffusé en : Hiver 2005

Chaîne de diffusion : Fuji TV 

Fiche : DramaWiki

On prend une grande inspiration et on se motive pour réécrire entièrement cet article, que j’avais déjà rédigé dans un fichier Word il y a quelques semaines et qui s’est perdu dans les méandres de mes multiples problèmes informatiques !

J’avais repéré ce drama il y a quelque temps en parcourant la dramagraphie de Takeuchi Yûko. J’ai été étonnée de ne pas en avoir entendu parler avant étant donné que Takeuchi n’est pas la seule actrice de drama bien connue à être à l’affiche, et je dois dire que cela a contribué dans ma décision de le mettre sur ma liste. Le fait que la chanson thème soit signée YUI y était également pour quelque chose ^^.

Me voilà donc partie pour une énième comédie romantique, cette fois dans le domaine scientifique. Car l’héroïne de notre histoire, Yoshiko, est chercheuse dans le domaine du comportement animal. Elle a fait une partie de ses études à Londres, et c’est là qu’elle a rencontré un professeur japonais, Minamihara, avec qui elle a eu une histoire et qu’elle a quitté après l’avoir surpris à batifoller avec une blonde Anglaise.

Depuis, Yoshiko préfère s’intéresser aux coccinnelles et aux autre insectes qu’aux hommes, qui sont pour elle incapables d’avoir de vrais sentiments amoureux. D’ailleurs, l’excuse donnée par son ex allait tout à fait dans ce sens : ce n’était pas de sa faute s’il l’avait trompée, c’était dans ses gênes de mâle de vouloir tenter de se reproduire avec toute la gent féminine ! ^^

Evidemment, plusieurs événements vont venir changer le paysage : d’abord, le grand retour de l’ex en question, qui était resté à Londres alors que Yoshiko était rentrée au Japon. Ensuite, l’apparition d’un deuxième homme, parce qu’il ne faut pas croire non plus que nos deux personnages principaux vont se remettre si facilement ensemble. Car c’est bien là la question : vont-ils se remettre ensemble, quand, comment ?fukigenna gene

C’est donc Takeuchi Yûko qui incarne Yoshiko, surnommée Jinko par Minamihara à cause d’un jeu sur la lecture du premier kanji qui compose son prénom, et du fait que le jin japonais se prononce pareil que le gene anglais. L’actrice n’a sûrement pas là son meilleur rôle, mais j’ai encore une fois beaucoup apprécié sa prestation. Ce personnage de jeune femme bosseuse mais pas non plus bornée au point de nier complètement ses sentiments lui va vraiment bien.fukigenna gene

Uchino Masaaki incarne Minamihara, personnage évidemment très éloigné de celui de Sakamoto Ryôma dans JIN. L’acteur a une classe certaine, et j’ai bien apprécié le côté désinvolte et coureur de jupons du professeur. Le duo qu’il forme avec Yoshiko est vraiment sympa : évidemment, aucune scène torride à prévoir, mais on sent bien la connexion entre les personnages, le fait qu’ils se connaissent déjà quand ils se retrouvent et qu’ils sont toujours attirés l’un par l’autre.

Le jeune homme que Yoshiko va rencontrer, Shiraishi (joué par Kikawada Masaya), est un gentil instituteur bien comme il faut, ou presque. Et c’est justement ce presque qui fait que le personnage n’est pas trop plat et qu’on le supporte sans problème, même si on sait qu’il y a peu de chances que notre héroïne reste avec lui jusqu’à la fin de la série.fukigenna gene

On retrouve évidemment un certain nombre de personnages secondaires, notamment au labo où travaille Yoshiko, où l’on peut noter la participation d’Okada Yoshinori et de Yamada Yu. Ils n’apparaissent pas si souvent que ça, mais leurs personnages sont sympathiques et j’étais contente de les retrouver.fukigenna gene

Minamihara a pour sa part une amie prof de maths, Jinguji. Le personnage, joué par Kobayashi Satomi, a une façon de voir les relations avec les autres, en particulier les relations amoureuses, de façon très rationnelle. J’ai été assez fan de ce perso juste décalé comme il faut, rien que ses tenues extravagantes me faisaient sourire.

Katsuta, qui est lié à Minamihara et à Jinguji, est le personnage qui est au coeur d’une partie de l’histoire qui est un peu plus sérieuse. Le personnage est joué par Odagiri Joe, que je n’avais pas encore eu l’occasion de voir bien qu’il soit très connu, et je ne l’ai pas vraiment apprécié, mais je pense que c’était plus un problème de personnalité que d’interprétation.fukigenna gene

Comme le laissent supposer les quelques éléments déjà évoqués, l’histoire est dans l’ensemble très classique, et l’on retrouve un certain nombre d’éléments propres aux comédies romantiques, et notamment la fichue ellipse temporelle trop souvent utilisée dans les drama (japonais du moins). Pourquoi faut-il toujours que les deux personnages principaux soient séparés pendant des années et par des milliers de kilomètres ? Deux ans, trois ans, c’est vachement long quoi, les gens changent ! Pourtant, les personnages se retrouvent la plupart du temps comme s’ils s’étaient quittés la veille, alors que la plupart du temps ils ne s’étaient pas donné régulièrement de nouvelles.fukigenna gene

Bon, c’est pas très juste pour Fukigenenna Gene, c’est un peu par hasard que j’évoque ce sujet, parce que c’est la première note que j’écris depuis quelques temps ! Pour ce qui est des petits points négatifs vraiment propres au drama, et toujours au niveau temporel, je dirais que la gestion de l’écoulement du temps n’est parfois pas très clair. On ne sait pas trop combien de temps se passe entre tel et tel événement, et le rythme n’est pas toujours égal. Et pour ce qui est d’un bon point, je dirais que la fin est surprenante, à vous de juger si c’est dans le bon ou le mauvais sens du terme !fukigenna gene

Au niveau de la réalisation, le générique de début façon dessin animé, ainsi que la petite séquence de fin où l’on récapitule tous les animaux vu pendant l’épisode sont aseez mignons. J’ai également bien aimé les scènes qui se déroulent à Londres, même si l’on ne fait qu’apercevoir la ville.

Comme je le disais en début de note, la chanson thème est signée YUI (Feel my soul, son premier single en major, qui passe avec des images très chouettes dans le générique de fin), mais la contribution de la jeune chanteuse de s’arrête pas là car elle a aussi participé à la composition de l’OST. On peut aussi entendre sa chanson It’s happy line, ainsi que des variations instrumentales des deux titres. Pour le reste, il y a une chanson en anglais basée sur une mélodie classique archi connue dont le nom m’échappe, et je dois dire que je ne me souviens plus des autres musiques. Ambiance dans l’ensemble sympa donc, sans être non plus inoubliable.fukigenna gene

Vous l’aurez compris, Fukigenna Gene n’est pas le drama du siècle, et je ne conseillerais pas de le voir absolument. Mais si on est fan du genre, qu’on n’est pas en quête absolue de nouveauté et qu’on apprécie les acteurs, il se défend aussi bien qu’un autre, et son côté comédie est bien à la hauteur. Pour ma part, j’ai apprécié le duo principal et l’univers professionnel lié aux animaux, ainsi que la question de l’environnement et de la place de l’homme dans la nature, abordée de façon plutôt subtile. Ca m’a suffit à passer un bon moment, malgré les quelques défauts mentionnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*