21 octobre 2018

[Drama] Hataraki Man

hataraki man drama

Titre japonais : 働きマン

Nombre d’épisodes : 11

Diffusé en : Automne 2007

Chaîne de diffusion : NTV

Fiche : DramaWiki

Dès que j’ai entendu parlé de ce drama je l’ai ajouté à ma liste. Déjà parce qu’il a pour thème une femme en milieu professionnel et que j’ai beaucoup aimé des drama comme Anego, Hotaru no hikari ou encore Kimi wa pet (même si pour les deux derniers c’était moins au centre de l’histoire), et en plus parce que celle qui y tient le rôle principal est Kanno Miho, que j’avais appréciée dans Watashitachi no kyôkasho aussi bien que dans Itoshi kimi e.

La différence avec l’héroïne d’Anego c’est que Hiroko, journaliste de 28 ans, même si elle n’est pas encore mariée, a un petit ami. La série se concentre plus comme son nom l’indique sur son travail que sur ses histoires de coeur, même si bien sûr elle va avoir des problèmes avec son Shinji. C’est donc bien d’un sens de se concentrer sur autre chose que sur la recherche de l’âme soeur, surtout que ça met  un peu de côté en même temps l’éternelle question du mariage : on en parle bien sûr, mais ce n’est pas une obsession, peut-être parce que notre héroïne n’a pas encore passé la barre fatidique des 30 ans.

Le petit univers du magasine où travaille Hiroko est bien sympa, et il s’y passe toutes sortes de choses au fil des épisodes. Mais le journalisme est quand même quelque chose de plus familier qu’on a pu avoir l’occasion de voir en dehors des drama, qui n’est pas typiquement japonais si l’on peut dire, donc on est moins dépaysé. Je ne dis pas que c’est forcément moins bien, c’est juste peut-être qu’on voit plus facilement les défauts, et pour moi c’est de là que proviennent les lenteurs que peut avoir la série : dans les quatre premiers épisodes, ça n’avance pas beaucoup. Mais que ce soit au début ou après, on suit quand même bien la série car les personnages sont bons et bien interprétés.

D’abord avec Kanno Miho, qui m’a vraiment conquise avec ce personnage léger très différent du rôle de l’avocate froide ou de la douce étudiante en médecine. Elle n’en fait trop et est crédible dans toutes les situations. Ensuite, toute la petite équipe de collègues est sympa et il y a toujours des situations qui font rire ou sourire, tellement que j’aurais presque voulu en voir plus ! J’ai eu un peu de mal au début avec Hayami Mokomichi, qui joue Tanaka : j’avais l’impression qu’il était resté dans son rôle de Night car il manque à d’expressivité à la fois dans ses gestes et ses expressions faciales. Mais son personnage s’avère être intéressant.

Rien à reprocher à la jeune Mayu (Hirayama Aya), ni à Kobu-tan (Arakawa Yoshiyoshi, que j’avais déjà apprécié dans Tiger & Dragon, vraiment chouette dans le genre « acteur à tronche », si on peut dire). J’ai beaucoup aimé Tsuda Kanji dans le rôle de Sugawara, vraiment bon dans le style râleur qui a dans le fond un grand coeur. Même si comme je le disais c’est bien de pas coller de la romance à tout prix, j’ai d’ailleurs presque trouvé dommage que son personnage ne soit pas plus exploité pour ça. Et puis mode objectivité off parce que je trouve que Sawamura Ikki est trop beau, mais le personnage de Narita est lui aussi chouette et forme un bon duo avec le boss (Ibu Masato).hataraki man drama

Yoshizawa Hisashi, qui joue Shinji, a un rôle de gars gentil assez classique mais s’en sort plutôt bien. Je n’ai rien non plus à reprocher à Masami, amie et confidente de Hiroko (et vraie amie, pas celle qui lui pique son mec par derrière^^), interprétée par Sada Mayumi, la Shizuka de Hana Yori Dango. Bref, c’est bien d’un bout à l’autre de l’interprétation, et il y a des petits bonus comme la petite chanson délirante à la fin de chaque épisode mettant en scène à chaque fois ou presque un personnage différent.

J’ai bien aimé le fait que les relations entre collègues et avec les supérieurs soient présentées de façon plus favorable, y compris quand il s’agit de relations entre hommes et femmes. Certes, Hiroko n’est pas forcément bien vue par les hommes en tant que workaholic, et je n’aime pas forcément l’idée qu’on dise qu’elle ressemble à un homme quand elle travaille à fond, mais tout ça change quand même beaucoup du marie-toi et quitte le boulot, de toute façon ici tu ne monteras pas dans la hiérarchie. Enfin, c’est pas non plus comme si elle était à égalité avec les hommes, loin de là, faut pas rêver non plus^^. Au final, l’image d’Hiroko, battante et ambitieuse, est bonne, et si elle se défonce dans son travail, c’est parce que dans le fond elle l’aime, c’est pas juste parce que c’est ce qu’il faut faire.

Les musiques de la série ne sont pas du tout désagréables mais bien qu’assez présentes ne m’ont pas vraiment marquée. La chanson thème donne bien la pêche et passe bien, même si je l’écouterais pas en boucle. L’idée de thème pour chaque épisode est sympa : au début, une question, un thème précis, en rapport au travail bien sûr, et à la fin la conclusion tirée des événements de l’épisode en question. Si on veut pinailler, je dirais qu’on a peut-être trop l’impression que les événements ont été faits pour coller à ces thèmes, et pas l’inverse.

Au final, j’ai bien apprécié la série, mais avec toutes les petites remarques que j’ai pu faire, on voit bien qu’il lui manquait un petit quelque chose pour que je sois complètement emballée. C’est peut-être qu’au bout du compte, si le personnage d’Haruko est intéressant et bien joué, et si les peittes leçons de chaque épisode lui font apprendre et réaliser des choses, elle ne change pas fondamentalement, et on a l’impression d’en rester plus ou moins au même point qu’au début quand on arrive à la fin du dernier épisode,. Fin qui est certes ouverte mais pas forcément convaincante. Un drama à mettre sur sa liste sans hésitation si on est amateur du genre (cf mes petits exemples en début de note), mais qui ne convaincra pas ceux qui préfèrent la pure romance, le school drama ou tout ce qui se fait avec des acteurs plus jeunes.

Un dernier petit mot : l’histoire est en fait tirée d’un manga de Moyoco Anno (à l’origine du manga dont le film Sakuran est l’adaptation), et je viens de voir qu’il existait une adaptation animée de 11 épisodes que je regarderais bien un de ces quatre pour me faire une autre idée.

1 commentaire sur [Drama] Hataraki Man

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Finalement ce style de drama aurait droit à sa catégorie spéciale, les work-drama, il me manque encore « Sapuri » qui se passe dans le milieu de la pub. « Hataraki Man » est sympa à suivre mais c’est vrai qu’il manque un p’tit truc accrocheur qui nous tienne en haleine, me rappelle que pour « Anego », je me retenais pour ne pas enchainer tous les épisodes ^^.
    Merci d’être passée sur mon blog, suis un peu à la bourre ces temps-ci, je repasserai visiter ton blog à tête reposée, j’ai vu que tu avais une bonne liste à ton actif avec des dramas qui m’intéressent ^^.

    Écrit par : Lynda | 08.07.2009

    Merci pour ta visite et ton commentaire ! Je n’avais pas encore repéré Sapuri, je vais l’ajouter sur ma liste, ça me dit bien et y’a plein de monde que je connais (en même temps après 50 dramas, pas étonnant ^^). J’espère que tu trouveras de l’inspiration sur ma liste de dramas, moi j’ai repéré pas mal de choses qui me disent bien sur la tienne.
    A bientôt ici ou sur ton blog ! (je vais mettre un ptit lien tiens ^^)

    Écrit par : Katzina | 08.07.2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*