[Drama] Kodoku no gurume 3 ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
15 août 2018

[Drama] Kodoku no gurume 3

Titre japonais :  孤独のグルメ 3
Nombre d’épisodes : 12 de 25 minutes
Diffusé en : Eté 2013
Chaîne de diffusion : TV Tokyo
Fiche : MyDramaList
Voir aussi : Kodoku no gurume ; Kodoku no gurume 2 

Après avoir dégusté la saison 1  et la saison 2 du Gourmet solitaire version drama, j’avais dit que ça ne me dérangerait pas de remettre le couvert pour une troisième saison. Mon souhait a été exaucé puisque TV Tokyo a mis ça au menu de ses programmes pour l’été 2013. Il est tellement rare de voir des bonnes séries avoir des suites même quand leur genre et leur schéma le permettrait que c’était d’autant plus appréciable.

Je me suis mise à table au printemps 2015, à une période où j’avais de nouveau l’occasion de prendre des repas seule à la maison et où une série aux épisodes pas trop longs autre qu’un anime ou un asadora s’imposait. Quoi de mieux de regarder un gars qui mange tout seul en mangeant toute seule ? ;D C’était aussi une période où le grand chamboulement de mes chères petites hormones rendait mon appétit très aléatoire et mes envies culinaires assez particulières. Même dans ces conditions, Kodoku no gurume n’a pas manqué une nouvelle fois de me mettre l’eau à la bouche avec sa célébration de la bonne bouffe en solo.kodoku no gurume season 3kodoku no gurume season 3kodoku no gurume season 3

Nous retrouvons donc notre Gorô national (Matsushige Yutaka) cette fois dans la chaleur de l’été pour une nouvelle douzaine d’épisodes de découvertes gustatives. Les genres sont très variés et si comme moi les abats grillés à la coréenne ou cuisinés à la chinoise vous tentent moyen, vous serez en revanche peut-être plus sensibles à la cuisine afghane, aux spécialités de sardines ou au gratin d’huîtres. A moins de rester dans un style très japonais avec le très simple bol de riz surmonté de wasabi fraîchement râpé !

Quelle que soit l’origine des mets, notre gourmet se montre toujours autant à l’écoute de son estomac. Il a même un sacré coup de baguette ou de fourchette et la taille de ses bouchées est assez impressionnante ! S’il ne semble parfois jurer que par la cuisine accompagnée de riz, le pain ne le laisse pas indifférent non plus ! On peut le voir s’en morfaler une sacrée quantité dans un restaurant occidental ^^.
kodoku no gurume season 3

kodoku no gurume season 3Si Gorô fait souvent appel à son intuition pour choisir son restaurant du jour, un bon repas ne s’improvise pas. Menu en mains, il a l’air d’un véritable stratège qui prépare un combat décisif. Alors que son plan d’attaque semble élaborée, un changement de dernière minute peut intervenir lorsqu’il voit un mets non repéré arriver à la table d’un autre client. Cette manière de prendre si au sérieux la nourriture tout en lui vouant une profonde affection est toujours aussi appréciable. Tout comme les monologues de notre gros mangeur, qui je m’en rends de plus en plus compte contiennent leur lot de jeux de mots souvent intraduisibles.

C’est bien sûr toujours dans le cadre de son travail que notre spécialiste en importation d’objets occidentaux se déplace dans divers endroits et doit trouver de quoi se sustenter. Les demandes de ses clients sont d’ailleurs parfois bien étranges ! Si comme dans les saisons précédentes les acteurs jouant les clients m’étaient pour la plupart inconnues, j’ai quand même retrouvé deux ou trois visages familiers (Hirota Leona et Hamada Mari). Lors de ses entrevues comme dans les restaurants, le côté un peu asocial de Gorô ressort. Sans être du tout mal aimable, il n’aime pas du tout qu’on lui tienne la jambe, n’est pas à l’aise entouré d’une bande de lycéens et ne veut surtout pas entendre parler de rencontres en vue d’un mariage !  A table, les gens s’étonnent toujours qu’il ne boive pas d’alcool. Par contre, sa cigarette à la fin du repas, c’est sacré !kodoku no gurume season 3kodoku no gurume season 3

Le gourmet solitaire se déplace majoritairement dans Tokyo et ses alentours directs (une nouvelle fois à Yokohama dans cette troisième saison). Mais son travail l’amène parfois plus loin, et on a cette fois l’occasion d’aller jusque dans les départements de Shizuoka puis Niigata. L’ambiance des épisodes est bien sûr beaucoup plus campagnarde et presque digne d’un reportage touristique !

Pour ma part, j’ai apprécié de reconnaître plusieurs quartiers de Tokyo, dont deux en particulier que je connais bien : Higashi Nakano et Kotake Mukaihara. Pour autant, je ne connaissais pas du tout les restaurants visités ! Evidemment, cela m’a donné encore plus envie d’aller y faire un tour ! Ce que j’ai fait pour l’un des deux quelques jours avant d’écrire ce billet : intéressante expérience de se retrouver dans les lieux de tournage de l’épisode 9, à la table même où Gorô avait dégusté son repas (j’ai pu vérifier en prenant la capture d’écran plus bas ! ^^).kodoku no gurume season 3

kodoku no gurume season 3kodoku no gurume season 3Si l’effet de nouveauté n’est évidemment plus là, le concept de Kodoku no gurume reste toujours aussi efficace et c’était un plaisir de retrouver l’univers bien particulier de la série avec ses musiques (les arrangements sont pour la plupart encore différents) et son découpage maintenant bien familier (rendez-vous pro, petit en-cas, recherche de restaurant, dégustation, puis intervention du scénariste Kusumi Masayuki). Et oui, bien sûr que la quatrième saison ne tardera pas à passer sur mon écran !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*