10 décembre 2018

[Drama] Magerarenai onna

magerarenai onna

Titre japonais : 曲げられない女

Nombre d’épisodes : 10

Diffusé en : Hiver 2010

Chaîne de diffusion : NTV

Fiche : DramaWiki

J’avais repéré ce drama lors de sa diffusion en automne dernier et si c’est vrai que le pitch me tentait bien (en même temps ils peuvent être très trompeurs donc c’est pas toujours judicieux de se baser dessus) ce qui m’a décidée comme d’habitude ou presque, c’est la présence de deux acteurs que j’affectionne particulièrement, Kanno Mho et Tanihara Shôsuke. Comme évidemment je suis loin de regarder tout ce que je sélectionne, j’avais laissé la série de côté jusqu’à ce que je lise l’article élogieux de Kerydwen à son sujet. J’ai été obligée de placer le drama dans mon top 10 de séries à voir en 2011, et j’ai très très bien fait !magerarenai onna

Le personnage principal de l’histoire est Saki, qui tente désespérément depuis près de dix ans de passer le concours pour devenir avocate et pouvoir ainsi réaliser le rêve de son père décédé prématurément dans un accident. Depuis 9 ans, les journées de la jeune femme sont réglées comme du papier à musique : dès qu’elle entre de son travail (elle est assistante dans… un cabinet d’avocat), elle étudie en vue du prochain concours annuel. Elle note tout scrupuleusement dans un agenda perpétuel mais il n’y a pas de grandes variations !), fait très attention à ses dépenses, est extrêmement pointilleuse et n’hésite pas à reprendre les gens.

Contre toute attente, Saki a un petit ami, depuis longtemps même. Mais tout comme elle a décidé de ne pas manger de fromage même si elle adore ça et de ne pas toucher aux bouteilles de vin qu’elle achète année après année, il est hors de question pour elle de l’épouser tant qu’elle ne sera pas devenue avocate. Ce cadre de vie très rigide va être sérieusement remis en question par un certain nombre d’événements, dont la rencontre avec une ancienne camarade de classe et un flic un peu excentrique.

J’ai beaucoup apprécié Kanno Miho dans tous ses rôles depuis que je la connais. Et là, je crois vraiment que le personnage de Saki est l’un de ses meilleurs rôles, si ce n’est le meilleur. Les mimiques de la jeune femme, sa façon de parler, ses gestes, tout est excellent. Etant moi-même un peu maniaque sur les bords, j’ai adoré sa façon de pinailler, et c’est juste hilarant de la voir danser sur du Michael Jackson. Saki est donc loin d’être une machine, et l’actrice est on ne peut plus convaincante, que ça soit dans les moments les plus dramatiques ou lors de son pétage de plombs épisodique.magerarenai onna

Lorsque Saki rencontre par hasard au supermarché Riko, une ancienne camarade de classe, Riko, j’étais persuadée qu’elles ne se reverraient pas du tout. Je ne pensais pas du tout que Riko, mère de famille exemplaire un peu imbue d’elle-même qui montre très bien dans sa façon de parler qu’elle prend un peu les gens de haut, allait devenir un des personnages principaux. Mais c’est bien le cas, est c’est  très bien comme ça, car si le personnage semble on ne peut plus agaçant au premier abord, il est en fait excellent. D’une part, parce que l’interprétation de Nagasaku Hiromi est géniale, et d’autres part, parce que son histoire est très bien développée et très liée à celle de Saki étant donné qu’elles vont devenir de proches amies. Si certains thèmes des drama comme le mariage commencent à me lasser, celui du sort des mères au foyer qui se sentent piégées entre leur mari et leurs enfants est décidément très intéressant.magerarenai onna

Le personnage qui vient compléter le trio de personnages principaux est Kouki, Kou-chan pour les intimes, un flic qui semble à première vue un tombeur et qui va se lier aux deux jeunes femmes d’abord parce qu’il trouve le mode de vie de Saki bien curieux. Tanihara Shôsuke n’avait pour moi plus besoin de faire ses preuves, et il a lui aussi dans le drama un de ses meilleurs rôles. Sou ses airs charmeurs, Kouki se révèle être un personnage très attachant et intéressant, en particulier du point de vue de sa vie professionnelle, qui ne le satisfait pas du tout.magerarenai onna

Si chacun des trois personnages est très bien pris isolément, le petit groupe d’amis improbable qu’ils forment les rend tout simplement excellents. On assiste à leurs peines, à leurs joies, ils se soutiennent, se marrent, s’engueulent, se confient, et l’on se prend d’une énorme affection pour eux. Si l’on peut souvent reprocher aux drama japonais d’être trop timides pour ce qui est relations amoureuses (mais même en l’absence de scènes torrides il y a de très belles histoires et des couples très crédibles, et à l’inverse ce n’est pas en voyant des gens se rouler de pelles à longueur d’épisodes que cela montre forcément leur attachement – fin de la longue parenthèse), il est clair qu’il y a nombre de drama où l’amitié est brillamment mise en scène, particulièrement dans le cas de jeunes adultes.magerarenai onna

Et ça, j’adore, car la série parvient à casser cette image qu’on a facilement des Japonais, petites fourmis laborieuses submergées par les conventions sociales, que ce soit au travail ou en famille. Tout en restant dans un cadre contemporain et réaliste où un certain nombre de questions sont judicieusement abordées, le drama contient une énorme dose de bonne humeur et d’optimisme sans qu’on se retrouve pour autant au pays des bisounours au bout de deux épisodes. Les personnages évoluent au contact les uns des autres, mais cela ne se fait pas du jour au lendemain, il y a des difficultés, des retours en arrière, des imprévus évidemment.magerarenai onna

C’est Tsukamoto Takashi qui incarne Masato, le petit ami de Saki. J’ai récemment dit que j’appréciais plus l’acteur depuis que je l’ai vu dans Manhattan Love Story, et je pense que c’était pas plus mal car vu l’ambiguïté du personnage, j’aurais pu ne pas l’aimer du tout. Si Masato est resté auprès de Saki toutes ces années (qui ont dû cruellement se ressembler) malgré la personnalité très particulière de cette dernière, on se doute qu’il l’aime sincèrement. Pourtant, certaines de ses actions et de ses paroles ne semblent pas trop cadrer avec ça. Toujours cette satanée question de mariage et de travail des femmes qui entre en ligne de compte !magerarenai onna

J’ai été conquise par le drama dès le premier épisode, et je n’ai été déçue à aucun moment, que ce soit par le développement de l’histoire ou sa fin. Le rythme de l’histoire est bien constant, et si l’on peut trouver que la scène récurrente de pétage de plombs de Saki est un peu trop répétitive, elle s’intègre quand même à chaque fois bien dans l’histoire. Et j’adore quand Riko est présente et qu’elle fait des commentaires. Ah tiens ça y’est c’est parti, la soupape a sauté ! ^^

Pour parfaire le tout, la série est dotée d’une OST très réussie, dont le thème principal dont le rythme aux consonances militaires traduit très bien le côté psychorigide de Saki et dont la mélodie est très jolie.La chanson d’aiko qu’on entend dans le générique de fin cadre très bien avec l’ambiance et est plutôt sympa (faudrait que j’écoute un peu plus cette chanteuse, d’ailleurs ^^).

Avec tout ce que je viens de dire, est-il besoin de dire que cette série est un autre de mes coups de coeur de cette année et que je la recommande chaudement ? Pour ma part, même si je trouve que j’ai toujours un peu trop tendance à me baser sur le casting dans mes choix de drama, je crois qu’une telle série va avoir tendance à me conforter dans cette habitude. Va y avoir encore  du Kanno Miho et du Tanihara Shôsuke au programme, et je suis très curieuse de voir Nagasaku Hiromi dans un autre rôle !

1 commentaire sur [Drama] Magerarenai onna

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Tu as tout dit ^^ J’ai sincèrement adoré ce drama qui est bien trop méconnu à mon goût. Pourtant en le débutant, je ne partais vraiment pas en terrain conquis car l’histoire ne m’intéressait pas des masses. C’est là que j’ai découvert Kanno Miho et que dire si ce n’est qu’elle y est fabuleuse ? Depuis j’ai pu la voir dans un autre rôle pas si facile que ça (Churasan) et là aussi, elle excelle. Ça m’a donné envie de regarder d’autres j-dramas avec elle, j’ai Hataraki Man sous le coude.

    Pour en revenir à celui-ci, ce que j’ai particulièrement apprécié est que pour une fois, le scénariste n’essaye pas de remettre ses personnages « dans la société ». Au contraire, il part du principe que même s’ils sont un peu bizarres, tant qu’ils sont heureux, on s’en fiche. Pour une série japonaise c’est assez fort. D’autant plus que Magerarenai Onna est sacrément féministe, il suffit de voir la fin. Je me souviens avoir été extrêmement surprise par ce choix assez à contre-courant de ce que j’ai pu voir jusque là et quelle bouffée de fraîcheur ! D’un côté, mon petit côté romantique a été un peu frustré mais c’était tellement logique que l’on ne peut qu’être satisfait.

    Et puis côté personnages, les trois loustics sont franchement délicieux. Leur amitié fait envie et sonne tellement réaliste. Je crois avoir eu une grosse révélation avec Tanihara Shôsuke. Il y a quelques années je ne l’aimais pas du tout mais je l’avais vu dans des rôles moyens (Gokusen et Pride). 2010 fut mon année Love Shuffle + Magerarenai Onna et ce fut un énorme coup de cœur. Il est absolument génial dans la comédie mais parvient tout de même à mettre de l’émotion dans les scènes qui le demandent.

    Bref, les gens, regardez cette série qui fait du bien et qui met de bonne humeur~

    Écrit par : Kerydwen | 17.08.2011

    Tu vends ce drama particulièrement bien. Je suis séduite par le casting… et il n’y a pas de mal à choisir un drama en fonction de la distribution, je pense que nous sommes nombreux à faire ça! 😉
    J’ai bien pris note du titre et je vais essayer de le regarder dans un avenir plus ou moins proche.
    Merci pour ton article.

    Écrit par : Dramafana | 20.08.2011

    Comme d’habitude, ça me fait plaisir d’avoir vos commentaires 🙂

    @Kerydwen : Hataraki Man est sympa dans son genre, tu regretteras peut-être que les « missions » professionnelles accaparent un peu trop le personnage principal pour que sa vie personnelle soit plus développée.

    Pour le côté féministe, c’est clair que les différents thèmes qui y sont rattachés sont souvent évoqués dans des drama mais qu’on ne va pas forcément toujours jusqu’au bout. On peut dire que c’est dommage, mais d’un sens c’est un début de mettre le sujet sur le tapis. Mais quand c’est encore plus abouti comme dans Magerarenai onna, c’est clair que ça fait du bien de voir comment on peut changer l’image de la femme japonaise. Et de la femme tout court, parce que faut pas croire non plus qu’on a forcément que des leçons à leur donner sur ce plan là (aussi ^^).

    Je suis moi aussi conquise par Tanihara Shôsuke, il a également un personnage très chouette dans Konkatsu, qui est un drama bien sympa.

    @Dramafana : J’espère que tu apprécieras le drama autant que Kerydwen et moi ! ^^

    C’est sûr que c’est assez évident de vouloir revoir des acteurs/actrices qu’on apprécie bien, mais il y a un petit risque de tourner un peu en rond en quelque sorte, si on ne choisit pas assez de drama où il y a à la fois des acteurs qu’on connait et d’autres qu’on ne connait pas. Donc des fois je pense que c’est bien de se lancer et de voir un drama où on ne connait pas grand monde, du moins pas les têtes principales, on peut avoir de bonnes surprises ^^. Et j’essaie de pas l’oublier dans mes choix de drama à voir.

    Pfiou, quel long commentaire ! ^^

    Écrit par : Katzina | 23.08.2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*