19 novembre 2017

[Film] Summer Time Machine Blues

summer time machine blues

Avec du retard comme d’habitude, voici une petite note à propos du dernier de la série de films japonais que j’ai vus en début d’année. Si j’ai choisi de voir ce film de 2005, c’est parce qu’on y trouve Ueno Juri et Eita, deux acteurs que j’ai appréciés dans de nombreux drama (Nodame cantabile et Last friends pour ne citer que ceux où on les trouve tous les deux).

Le film part d’un concept bateau, celui du voyage dans le temps. Mais plutôt que de nous faire vivre une aventure énorme, le réalisateur Motohiro Katsuyuki choisit de nous faire vivre la petite aventure d’une petite bande d’étudiants pendant les vacances d’été. Et ça fonctionne super bien. Ce n’est pourtant pas la richesse des décors, car tout se passe dans la salle du club de sciences et dans ses environs immédiats. Ca n’est pas non plus une question de sauver l’humanité, car il s’agit de… trouver un moyen que la télécommande de la clim ne se casse pas !

C’est donc très « modeste », mais tellement bien assumé et bien fichu que c’est vraiment excellent. A partir du moment où le groupe trouve la machine à voyager dans le temps, ça n’arrête pas, ils voyagent tous dans tous les sens. Les situations loufoques s’enchaînent, chacun devant par exemple éviter de se trouver face au lui-même du passé ou de l’avenir. Enfin, passé ou avenir c’est un bien grand mot, car généralement il ne s’agit pas de plus d’un jour ou deux. A part pour le mystérieux visiteur venu d’un futur situé 30 ans plus tard, qui au lieu de passer pour quelqu’un de classe et évolué passe plutôt pour un ringard ^^.

On pourrait presque s’y perdre avec tous ces va-et-vient mais si le concept est beaucoup utilisé, il ne l’est pas non plus trop. Et qui dit petite aventure, dit conséquences à un niveau personnel plutôt que des grands changements dans l’Histoire. La façon dont les événements amènent les protagonistes à réfléchir et à agir est vraiment sympa. Et quand même, cette petite aventure laisse une trace dans l’Histoire ! Mais là encore, de façon tout à fait comique.

Tous les acteurs jouent très bien leur rôle, rien d’étonnant pour Ueno Juri et Eita. J’ai pu aussi retrouver Maki Yôko, même si on la voit moins. On peut aussi voir Sasaki Kuranosuke dans un rôle de prof un peu fou qui lui va très bien. La musique et tous les bruitages old school donnent encore plus de dynamisme à la mise en scène. Et j’ai eu la surprise de retrouver pour la chanson du générique de fin Tommy Heavenly6 (l’un des deux projets solo de la chanteuse de the brilliant green). J’ai jamais eu envie d’écouter ce qu’elle faisait, mais je dois dire que cette chanson donne bien, même si ça reste du pop rock gentil.

Au final, j’ai vraiment passé un bon moment devant ce film, j’ai beaucoup aimé le côté parodique subtile mêlé à cette petite nostalgie de l’été et de la vie étudiante qu’on peut trouver dans beaucoup d’oeuvres japonaises.

1 commentaire sur [Film] Summer Time Machine Blues

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    J’ai également beaucoup aimé ce film, qu’est-ce que j’ai ris, c’était vraiment sympa!
    Et puis revoir Eita et Ueno Juri de nouveau réuni dans un film (ou un drama) c’est toujours génial 🙂
    J’aime bien l’humour du film en tout cas!

    Écrit par : Ageha | 24.04.2010

    On a décidément des goûts en communs ! Enfin, c’est pas comme si je venais de m’en rendre compte, aussi bien pour les films que la musique ^^
    Je viens de voir que le réalisateur avait fait une suite de Shaolin Soccer qui s’appelle Shaolin Girl, avec Shibasaki Kou. Les avis ont l’air partagés, mais si c’est dans le même genre d’humour que Summer time… je pense que ça peut être sympa !
    Le réalisateur a aussi fait Udon, un film dont j’avais déjà croisé le nom car il y a la dose d’acteurs connus dedans. Je pense que je le regarderai aussi à l’occasion.

    Écrit par : Katzina | 26.04.2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*