La neige, une excellente excuse pour des trains en retard

lys tokorozawa

Même si j’ai déjà fait une longue note la semaine dernière pour raconter mes dernières aventures palpitantes sur les rails, je ne peux pas terminer l’année sans parler un peu de la journée de jeudi dernier, le 17 décembre. La météo l’annonçait depuis quelques jours, il devait y avoir de la neige, y compris en Normandie, et un peu plus que deux ou trois flocons qui fondent dès qu’ils ont touché le sol. Et en effet, en me levant jeudi matin, j’ai pu voir par la fenêtre qu’il faisait plus clair que d’habitude bien que le jour ne soit pas encore levé, car les toits étaient tout blancs.

Dix minutes avant de partir pour la gare, je regarde sur le site Infolignes de la SNCF, me disant qu’il y aura sûrement des petits retards. Quel que soit le moyen de transport, c’est sûr que c’est une situation assez exceptionnelle, du moins par ici, alors il ne faudrait pas s’étonner de quelques ralentissements. Tous les trains circulent normalement, qu’on me dit sur Infolignes. Bon, ben on y va alors ! Vu l’état des trottoirs de la rue Jeanne d’Arc, j’ai dû mettre deux fois plus de temps à monter jusqu’à la gare, et j’ai cru un moment que je louperais mon train  de 8h09 supposé partir à l’heure à cause de ça. Il était quand même huit heures du mat, la neige avait été annoncée, ils auraient pu se bouger un peu à la mairie…

J’arrive enfin à la gare et là je me rends compte tout de suite que non, tous les trains ne circulent pas normalement. Le tableau des départs est même rempli de  « retards indéterminés », j’avais jamais vu ça ^^. Déjà, quand on dit 10 minutes de retard, c’est qu’il y en a le double, mais alors si c’est « indéterminé », ça sent vraiment le moisi ! Comme tout le monde, je patiente pour voir un peu l’évolution de la situation. Vers 8h40, le train que je devais prendre est indiqué, je descends donc sur le quai et monte dans la rame. Evidemment, ceux qui étaient supposés prendre un des trains précédents font pareil. Ah, on est bien au chaud, quoi.

On fini par partir une petite demie-heure après, et là la véritable épopée a commencé. On a mis pas loin de 2 heures à arriver à Saint-Lazare, en faisant les cinq arrêts prévus. En début et en fin de trajet, pas mal de personnes étaient debout…  J’ai donc pu dire adieu à mon premier cours de la journée, comme la semaine précédente, et je suis arrivée juste à l’heure pour le deuxième. Les trains circulent normalement, qu’ils disaient sur Infolignes… Mais il sert à rien du tout ce site, ils le mettent pas à jour, aucune info quoi ! Certaines fois, par exemple récemment quand mon train du mercredi avait été supprimé, j’avais regretté de ne pas avoir consulté le site, pensant que j’aurais pu ainsi anticiper et partir avec le train précédent. Mais en fait, ce site ne sert à rien, enfin si, il sert à faire de belles captures d’écran comme celle-ci une fois que le mal a été fait :

Trains1712a.jpg

Enfin, pourquoi je me plains, en deux heures j’ai bien eu le temps de finir ma nuit ! ^^ Et de me demander aussi si j’avais bien fait de partir. Parce qu’arriver à Paris, c’est une chose, pouvoir en repartir, c’en est une autre. Je devais finir les cours à 20h00 mais du coup j’ai écourté ma journée, pensant que si la situation s’améliorerait dans la journée, elle se dégraderait sûrement de nouveau le soir. Je crois qu’il y a eu des retards en effet, mais c’était pas si pire. Si j’avais pu le savoir à l’avance…

J’ai pris le 17h25, qui était pile à l’heure, avec un gentil contrôleur qui a aligné pas mal de monde rien que dans la voiture où j’étais (à cause des fameuses zones blanches par exemple…). Quand y’a des retards ou des grèves, on voit personne, mais dès qu’un train est à l’heure, ça se presse. Et moi qui étais montée dans le train à la dernière minute en oubliant encore de composter mon billet (c’était tellement pratique les coupons mensuels -_-), j’ai bien fait de pas tenter ma chance, même si c’est pas l’envie qui me manquait. Je sais bien que la fraude n’est pas une solution, je ne l’ai d’ailleurs jamais fait volontairement quel que soit le moyen de transport, mais là ils abusent tellement en ce moment que j’ai vraiment envie, vu que mon nouvel abonnement le permet (et c’est bien là son seul avantage…).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*