19 novembre 2017

Un week end de printemps à Gifu : Journée à Shirakawa-go

shirakawa-go

Après une première journée passée à découvrir Takayama, nous avons décidé d’aller passer notre deuxième journée à Shirakawa-go, l’un des endroits les plus connus de Gifu. Nous avons quitté notre hôtel de bon matin pour prendre le bus, et nous sommes arrivés sur place après une petite heure de trajet et un nombre incalculable de virages ^^.

Voir toutes les photos de Shirakawa-go dans l’album

Le village de Shirakawa-go est célèbre pour avoir conservé de nombreuses maisons anciennes aux imposants toits de chaume qui ont été classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Il faisait partie jusqu’à récemment de l’association des plus beaux villages du Japon. Le village se compose de deux parties distinces : le « vrai » village avec ses habitants et ses magasins, et le musée en plein air reconstitution du village ancien avec des maisons authentiques qui ont été déplacées et ne sont plus habitées. C’est par là que nous avons commencé notre visite.

Nous étions parmi les premiers visiteurs et l’endroit était plus que tranquille. Il faut dire qu’il y a de la place ! Avec en toile de fond les sommets encore enneigés des Alpes japonaises, on peut se perdre au gré des nombreux petits chemins, flâner au bord du joli ruisseau qui reflète tout le paysage d’une verdure éclatante. A chaque pas, une carte postale devant les yeux ! 🙂shirakawa-go

On peut entrer dans plusieurs des grandes maisons au toit de chaume. L’une d’elles est aménagée comme un petit musée on peut trouver de nombreux objets de la vie quotidienne d’autrefois. Une autre encore présente ses meubles et objets comme du temps où elle était habitée. S’il n’y a pas d’autres visiteurs, on se retrouve seuls dans les bâtiments, alors on a en quelque sorte l’impression d’espionner ^^.

shirakawa-go

shirakawa-go

Pour terminer notre visite du musée en plein air, nous avons fait une petite pause à la boutique de souvenirs. J’y ai acheté des cartes postales et un paquet de feuilles séchées de dokudani (de son scientifique houttuynia cordata) à préparer en tisane. Et comme petite collation pour tenir jusqu’au déjeuner, nous avons testé la glace au millet ! Ce n’est pas trop fort, c’était très bon avec les petits morceaux de graines.

shirakawa-go ice cream

Pour la suite de notre visite, nous nous dirigeons vers le centre du village et traversons la rivière en passant sur la grande passerelle piétonne. La fin de la matinée approche, et nous ne sommes plus du tout tout seuls, là ! ^^. Par ce beau week-end de la fin du printemps, nous n’étions pas les seuls à avoir eu l’idée de venir là, évidemment !

shirakawa-go

shirakawa-go

Il y a pas mal de petites rizières dans le village, et les grandes maisons se font un plaisir de se refléter dedans ! Après quelques achats d’omiyage et un premier petit tour au hasard des rues, il est temps de déjeuner ! Comme dans tant de coins au Japon, il y a une spécialité de soba. Ca tombe bien, j’adore ça ! ^^

shirakawa-go

De retour dans le centre du village, nous assistons à un phénomène vraiment étonnant : il y a un arc-en-ciel ! Mais non seulement le ciel est entièrement dégagé et il n’a pas du tout plu, mais en plus ce n’est pas vraiment un arc mais plutôt un cercle. Ce phénomène physique a bien sûr une explication tout à fait rationnelle, mais c’était la première fois que je voyais ça. Justement dans un endroit aussi joli, ça tombait bien ! :).

shirakawa-go

Nous décidons ensuite d’aller jusque sur les hauteurs pour avoir une vue panoramique sur Shirakawa-go. En chemin, nous passsons près d’un étang couvert de nymphéas.

shirakawa-go

Cela vaut le coup de grimper un petit peu ! Un premier panorama s’offre au visiteur en haut du chemin, et un deuxième encore plus dégagé en allant un peu plus haut jusqu’à la boutique de souvenirs (où j’ai été obligée d’acheter un stylo Rilakkuma édition spéciale Hida ! ^^).

shirakawa-go

Une fois redescendus au centre du village, nous avons décidé de visiter l’une des principales maisons anciennes de Shirakawa-go, qui appartenait à la famille Nagase. Attention aux pieds et à la tête en montant la série d’escaliers étroits et raides qui mènent jusque dans le toit ! Celui-ci comporte deux niveaux et est aussi impressionnant de l’intérieur que de l’extérieur.

shirakawa-go

Shirakawa-go est un endroit vraiment superbe et dépaysant qui mérite largement sa réputation. Le cadre naturel doit aussi mettre très bien en valeur les maisons aux toits de chaume en automne ou en hiver. Il y a intérêt à bien se couvrir, mais le village sous la neige doit être magnifique !

Après une dernière promenade dans Shirakawa-go et une petite pause goûter (encore de la glace ! ^^), l’heure est bientôt venue de prendre le bus pour retourner jusqu’à Takayama. Notre dîner ce soir-là a été particulièrement délicieux : boeuf de Hida disposé sur une grande feuille à cuire sur un petit réchaud avec du miso, et plein de petits accompagnements. Délicieux ! Hélas, à l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas réussi à retrouver le nom de l’établissement. Je suis presque sûre qu’il était sur Ekimae-chuô-doori, sur le côté gauche en allant vers la rivière. Le couple qui le tenait était très gentil et nous a renseignés sur un endroit que nous voulions voir le lendemain. C’est au programme du prochain billet, bien sûr :).

takayama boeuf hida

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*