19 novembre 2017

See you…

Aujourd’hui, je me suis levée bien sûr, mais pas pour aller au boulot, ce qui ne m’était pas arrivé depuis trois semaines. Et ça m’arrivera d’ailleurs plus du tout de me lever pour aller au boulot, du moins pas avant un bout de temps, car hier c’était mon dernier jour ! Toujours bizarre, les derniers jours. Déjà que d’habitude je manquais jamais le pub du vendredi mais là encore moins !

C’est vraiment unique et étrange cette situation. On rencontre des gens et très vite on a l’impression de les connaître depuis assez longtemps parce qu’on passe toute la journée à bosser (et à déconner !) avec eux. Les semaines passent sans qu’on s’en rende compte et tout à coup il est temps de repartir alors qu’on venait d’arriver ! Et il faut dire aurevoir à tous ces gens. Certains je les reverrai, comme j’en ai revu cette année qui étaient déjà là l’an passé. Il y en a d’autres que je reverrai probablement ailleurs, c’est bien sympa aussi. Mais il y en a encore d’autres que je ne reverrai sûrement pas de sitôt, c’est bizarre.

Donc pas évident de partir même si je ne suis pas restée longtemps, que je savais dès le début que ça arriverait à  ce moment précis, que pour certaines raisons j’avais quand même hâte, et que je sais ce qui m’attend en rentrant. Pas comme il y a deux ans quand j’ai quitté le Québec et mon boulot là-bas, quoi !

Et maintenant, vivement fin septembre, non pas pour la reprise des cours, mais parce que je recevrai ma dernière paie. Trois semaines d’au moins soixante heures, putain de bordel de merde d’enculé de sa race comme dirait le boss (et encore c’est la version abrégée !), ça devrait faire quand même une jolie petite somme. Même si le samedi et le dimanche on faisait des journées moins longues, c’est quand même chaud de travailler sept jours sur sept, mais ça valait le coup, pour le projet aussi je pense. J’espère ! lol

Après deux mois ou presque de temps plus que mitigé, voilà qu’aujourd’hui il fait bon et beau alors que je pars demain. Bah, je pourrai aller bronzer sur le pont du ferry :p. Mission valise et ménage de la chambre quasiment accomplie, enfin dans la mesure du possible vu que l’aspirateur est à moitié flingué et qu’apparemment mes collocs n’éprouvent pas le besoin d’avoir un balai et une pelle digne de ce nom… M’en fous, j’ai récupéré ma caution ! mwahahahaha. Donc, même si l’apart où j’étais en lui même était très bien, c’est pas la propreté douteuse des lieux et le baragouin de mes colocs que je vais regretter.

Programme pour le reste de la journée : essayer de convaincre ma valise d’être légère ou de se porter toute seule demain dans le bus, le train et le bateau. Et ce soir, currrrrrrryyyyyyyyy ! Pour le reste, il faudra attendre que je sois rentrée en France, phyisiquement et mentalement…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*