[Album] Rie fu – Places

rie fu places

Même si je sais déjà que les mots vont me manquer, je tenais absolument à publier un petit article sur le dernier album de Rie fu, sorti au printemps 2019, qui restera pour moi l’un des meilleurs albums de musique japonaise de la décennie. Un des meilleurs albums de musique tout court même, car je n’écoute pas assez d’artistes hors Japon, et surtout parce qu’avec Places, l’artiste remet encore plus en question la définition de la musique japonaise.

J’ai découvert la musique de Rie fu en 2007, l’année de la sortie de son troisième album. Depuis, j’ai suivi de près son parcours et j’ai acheté tous les albums qu’elle a sortis. Places est son dixième album studio, et le cinquième sorti en indépendant depuis que Rie a quitté son label chez Sony. Il a été composé, écrit et enregistré au Royaume-Uni, et ses chansons sont entièrement en anglais. Même si je n’irai absolument pas jusqu’à parler de déception, j’avais un peu moins accroché aux deux albums précédents, I et Portraits. Idem pour les chansons plus électro sorties sous le nom de Rié. Je ne m’attendais donc pas vraiment à ce que Places soit autant une révélation, et en fait les deux chansons que j’ai écoutées avant que l’album sorte dans son intégralité n’ont pas été des coups de foudre. Mais tout d’un coup, une fois “en contexte”, je les ai trouvées super. Car Places possède ce petit truc en plus qu’ont tous mes disques préférés : une sorte de cohésion malgré la variété des titres, une impression d’avoir affaire à un best of tant la qualité est constante d’un bout à l’autre, une manière de s’imposer dès les premières écoutes et de s’écouter en boucle. On a très vite l’impression de connaître les chansons depuis toujours tant leurs mélodies sont évocatrices.

L’album Places est un véritable condensé des influences de Rie fu, de la pop des Carpenters aux sonorités plus électro qui apparaissent régulièrement dans ses derniers albums. Le piano est presque omniprésent et la richesse de ses mélodies est impressionnante. Ce que j’ai adoré aussi, c’est la présente dans pas mal de titres du violoncelle, un instrument que j’adore (notamment dans Ripples et Mirror, dans le prenant solo de Soldiers, dans celui de The city qui prend des airs de valse). Je ne sais pas si c’est le côté british de l’album, mais ça m’a rappelé les chansons de Tom McRae. C’est vraiment dur de dire quelles sont mes chansons préférées car il n’y a rien à jeter dans ce disque, mais j’ai vraiment un gros faible pour l’intense tranquillité de The city et les métamorphoses de Seasons. La mélancolie de Soldiers et Places est également extrêmement marquante. La si légère On track est une petite bouffée d’air frais. Et donc Ripples et Mirror sont aussi vraiment excellentes, en fait ! Je m’arrête là sinon je vais toutes les citer :).

Je ne peux pas dire que Places est le meilleur album de Rie fu et passer à la trappe tout ce qu’elle a fait avant car elle n’est certainement pas arrivée où elle en est par hasard. Mais l’album a clairement une place particulière dans sa discographie. Et plus que jamais, il me fait penser que la notoriété n’est vraiment pas proportionnelle au talent. Je sais bien qu’il y a des tonnes d’artistes talentueux et pas assez connus que ce soit au Japon ou ailleurs, il y a des fois où ça saute encore plus aux yeux que d’autres ^^.

Il y a eu un crowdfunding pour une version vinyl de Places, mais à ce jour aucune version CD n’a encore été annoncée. Le disque est disponible sur Spotify, iTunes, Youtube et certainement d’autres plateformes, et je peux dire avec une quasi-certitude qu’il n’y a pas de restrictions géographiques. Comme Rie fu a sorti des versions CD de tous ses albums auto-produits, j’ai encore bon espoir et j’espère qu’elle pourra s’occuper de ça une fois qu’elle sera bien réinstallée au Japon car je tiens toujours autant au support physique, surtout si c’est un beau digipack et un beau livret avec ses peintures ! J’espère aussi que ce retour au pays natal l’inspirera autant que ses trois années dans la campagne anglaise ! J’ai tellement de chance de connaître sa musique depuis tant d’années, et tellement de chance de pouvoir l’entendre en live régulièrement !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*