[Cher journal #27] Mon mois de juin 2019

yokosuka shobuen iris

Et voilà, envolée la première moitié de 2019, si quelqu’un sait où elle est passée ? :D Sans surprise vu la saison, le soleil n’a pas été très présent à Tokyo en ce mois de juin. Par contre, de la bonne averse sans fin au crachin à l’horizontale qui dit merde à ton parapluie, on a eu le droit à pas mal de formes de pluie. En échange, la chaleur ne s’est pas encore imposée sauf quelques jours, et heureusement car avec le taux d’humidité voilà voilà. Je ne sais pas si c’est ce taux d’humidité ou bien la pression atmosphérique basse mais plusieurs fois en sortant ça m’a donné désagréablement mal au crâne.

Il est rare que je passe un mois sans aucun concert, juin n’a pas fait exception car j’en ai eu 3 ! Le premier a été celui de Kojima Mayumi, que j’ai vue pour la troisième fois à Yokohama. Et cette fois encore, j’ai regretté de ne pas pouvoir passer plus de temps dans la ville même si on y était retournés récemment (et que, du coup, j’y étais de nouveau la semaine suivante même si ce n’était pas prévu ^^). Le samedi suivant, un petit tour à Ebisu pour aller voir moumoon dans le cadre de la tournée pour leur dernier album. Pas leur meilleur concert, mais quand même très chouette et il est passé super vite !

Le dimanche 9 juin, on est allé au musée du chemin de fer à Ômiya. On y était allé il y a deux ans mais bien sûr Messire ne s’en souvenait pas. Il était super content mais on n’a pas pu faire tout ce qu’on avait prévu parce qu’on n’a pas encore assez d’entraînement : pour avoir des tickets pour les mini-trains faut arriver à l’ouverture sinon c’est sold out ! Il y a beaucoup de trucs prévus pour les enfants dans ce musée mais si vous aimez bien les train ça vaut le coup même pour les grands, l’immense hall avec les vieux modèles de trains JR reste très impressionnant ! J’ai aussi bien aimé la salle avec le diorama.

iris yokosuka

Les 14 et 15 juin, on a fait un petit voyage en voiture pour visiter un endroit que je voulais voir depuis longtemps : le jardin d’iris de Yokosuka. Je n’ai pas été daçue, et je me suis bien amusée avec mon téléobjectif ! On s’est trouvé un vieux petit ryôkan où on a mangé comme des rois, et le lendemain on voulait visiter encore un peu la ville mais il a plu à verse toute la journée -__- Même si on avait des vêtements de pluie tout neufs c’était quand même pas génial. Comme prévu, on est allé voir une expo au musée d’art de Yokosuka puis on a quitté la ville. En remontant vers Tokyo on s’est arrêté à Yokohama pour manger et visiter un musée de… maquettes de train où il y avait… des dioramas ! Donc voilà c’était le mois du train XD. Bien sûr je raconterai tout ça en détail quand j’aurai parlé de Gunma, de Narita, de Kôbe, de Nôto, de Wakkanai….

diorama yokohama

Le 22 juin, c’était notre 6ème anniversaire de mariage. Comme c’était un samedi, on a pu le fêter le jour même. Ca faisait longtemps qu’on voulait tester un restaurant de kaiseki à öizumigakuen, on n’a pas été déçus ! Les prix valent tellement le coût aussi bien pour la qualité de la nourriture, sa présentation bien sûr, le service et le cadre ! Et puis à moins de prendre option shabu shabu il y a quand même très peu de viande ^^.

Le dernier weekend du mois enfin a été bien chouette : le samedi, j’avais un concert à Shimo-Kitazawa et j’ai pu me prendre un goûter dans le quartier avec une amie avant. C’était sympa de revoir ces petites rues ! Le concert, c’était Suneohair, et normalement je devrais remettre ça 2 fois en 2019, au même endroit. Le lendemain soir, direction Ebisu à nouveau pour le dîner d’anniversaire d’une autre amie (genre, je donne l’impression d’avoir plein d’amis XD) entre Français, j’ai rencontré des gens vraiment chouettes (pas étonnant d’un sens ^^) et on a bien mangé et bu au resto We are the Farm.

shimo kitazawa

A part tout ça, on est allé dans nos coins habituels près de la maison, Ôizumigakuen et Kichijôji (pour acheter des lunettes de piscine à Messire !). On est aussi repassé à Hibarigaoka à vélo en prenant un chemin différent de d’habitude et on a trouvé 2 appétissantes pâtisseries. Bien sûr, on en a déjà testé une des deux ! Puisqu’on parle de bouffe, on est passé plusieurs fois à la petite boulangerie de notre quartier et ils ont vraiment des trucs bons, évidemment les morceaux de pain au levain c’est pas donné mais c’est tellement meilleur que les chaînes purement japonaises !

Je suis de plus en plus à l’aise à vélo avec Messire derrière, et en juin j’ai dû me résoudre à faire le trajet vers/depuis le yochien avec la pluie. Mais pas trop grosse hein. Du coup à la fin du mois j’ai investi dans une housse imperméable pour le panier du vélo où on pose les sacs, et puis il va falloir penser à la capote pour le siège de monsieur, même si bien sûr il porte son ciré. Vers la fin du mois, on a dû aussi faire un détour sur notre parcours car il y avait de nouveau des travaux pour les canalisations d’eau sur la route. Du coup on prend un autre passage à niveau juste pour les piétons et vélos qui est plus raide, si on doit s’arrêter le redémarrage avec 20kg derrière pour traverser c’est chaud :D. Du coup je réfléchis de nouveau à l’achat d’un vélo électrique, on verra dans les prochaines semaines. La question sera surtout quoi faire des autres vélos, on en a déjà 3 pour 2 là !

Je disais au début de ce billet qu’il n’avait pas encore fait trop chaud en juin, effectivement j’ai eu besoin de la clim maximum 3 soirs dans la chambre. Dans le living, je l’ai mise une seule fois, un des jours où il faisait le plus chaud et où j’en pouvais plus parce que j’avais fait tourné le four et utilisé pas mal le gaz pour cuisiner. Et puis je me suis décidée à investir dans un circulateur d’air, pour l’instant ça suffit à rendre l’air moins étouffant et puis après je pense que ça aidera pour la clim, même si on a un modèle récent adapté à la taille de la pièce. Et puis je vais essayer aussi de voir si ça peut aider à faire sécher le linge avant qu’il commence à sentir le moisi XD.

Côté cuisine, j’ai fait pas mal de trucs de saison : j’ai mis à mariner des rakkyô (je vois que ça s’appelle officiellement oignon de Chine en français, je sais pas si c’est très évocateur !), ça prend du temps à éplucher mais on est assez fans à la maison. C’est aussi la saison des ume alors j’en ai mis en tout 2 kg en bocaux à dégorger dans le sel. J’en avais fait l’année dernière, très tard dans la saison et un peu à l’arrache, et pour un premier essai j’ai été super convaincue, du coup je remets ça et j’espère que ça va aller car j’ai pris des prunes un peu trop vertes je crois ! Et puis j’ai refait aussi du sirop de shiso rouge parce que c’est bien bon avec de l’eau pétillante.

J’ai aussi mis en route une culture de kombucha mais il est encore trop tôt pour connaître le résultat. En attendant, je tourne au roïbos infusé à froid avec de la menthe ou des écorces d’orange ou citron. Question fermentations que je maîtrise, la machine pour faire le nattô et le yaourt a encore bien tourné ! On a ouvert la saison du hiyashi chûka, qu’on fait toujours à notre façon végé avec une sauce au sésame. J’ai refait aussi du granola, ça faisait longtemps ! Et puis j’ai repris un peu les porridges “overnight”, c’est derniers mois je les faisais plutôt à la manière classique le matin, mais il y a quelqu’un qui les préfère froids :). A la fin du mois j’ai eu une belle semaine de cuisine japonaise. J’aime bien préparer genre 3 plats d’accompagnement en grande quantité un premier soir, puis en ajouter un ou deux rapides à faire les 2 soirs suivants, d’un soir à l’autre on a des reste et ça change assez pour qu’on se lasse pas. Et bien sûr, c’est pratique pour les bentô !

Messire a donc terminé son troisième mois à plein temps au yochien et il s’y plait toujours autant ! Je suis contente car il joue avec les deux filles de son groupe d’âge (seulement 2 filles pour 5 garçons !) et il connait aussi les plus grandes. En mai on avait eu le droit à la chanson des koinobori en boucle, là il en connait quelques unes de plus par coeur, surtout qu’elles sont dans les livrets/jeux musicaux qu’il a à la maison depuis tout petit. J’ai commencé à tester un peu les “heures sup” en le laissant deux fois jusqu’à 15h, c’est pratique quand je veux sortir assez loin. Comme y’a pas de problème si besoin je le laisserai jusqu’à 16h, le plus tard qu’on puisse. Quand c’est mouillé au parc, les éducatrices laissent les gamins jouer dans la boue et les flaques, du coup pas intérêt à oublier les vêtements de rechange dans le sac ! C’est galère pour la lessive mais je suis contente qu’il puisse en profiter à cet âge. On a planté les pervenches de Madagascar ensemble, et puis aussi un pied de basilic et de persil. Il aime bien aussi arroser les plantes avec moi ^^.

Il y a eu encore de gros progrès au coucher, je peux maintenant monter avec lui, lui faire un petit câlin et le laisser s’endormir dans son lit. Comme beaucoup pensent qu’on peut (et même qu’on doit) forcément faire avec un bébé de quelques mois ou même semaines, quoi XD. Ben oui c’est pas compliqué on aurait pu le faire avant. Oui mais non, je savais que ça se serait pas bien passé. Et du coup l’autre grande nouveauté c’est qu’il réclame son père pour aller dormir alors qu’avant quand j’étais là c’était toujours moi, papa no way ! XD C’est super de le voir si à l’aise et confiant. Encore un mois et ça sera les vacances d’été !

On termine donc avec ce que j’ai vu/lu/regardé/écouté au mois de juin ! La lecture en fait c’était bien la misère donc je n’ai rien terminé ni commencé de nouveau. Par contre je me suis enfin mise un peu aux podcasts ! J’ai jamais vraiment écouté des gens parler à la radio (principalement parce que la musique qui passe entre deux n’était généralement pas à mon goût) donc ça n’avait rien d’évident pour moi mais pendant que je fais certaines tâches à la maison c’est parfait. Pour l’instant j’ai testé Mensetsu et les TED talks. Du coup, pour ça aussi je suis bien contente d’utiliser Spotify !

J’ai terminé Boku no mahô tsukai et ça va être dur d’écrire dessus mais clairement c’est à voir si on est fan de Kudô Kankurô (et qu’on peut se passer de sous-titres surtout -__-). Du coup j’ai (re) commencé un autre drama du même scénariste avec l’homme : Kisarau Cat’s Eye, que je voulais revoir depuis un bail. Je suis toujours Shizumanu taiyou, j’avais ralenti un peu le rythme car j’en étais à un passage de l’histoire très éprouvant. Je commence à être sacrément blasée par Amazon Prime, qui a encore retiré la poignée d’asadora qu’il y avait dans son catalogue. Ils avaient déjà fait le coup début avril, c’était revenu au bout de quelques jours, là rebelote mais c’est pas revenu. Je me demande ce qu’ils foutent dans leurs contrats avec la NHK, j’imagine que ces derniers sont chiants mais c’est n’importe quoi de mettre des séries qui disparaissent du jour au lendemain, surtout quand elles font cette longueur ! Du coup j’ai dû reprendre mes vieilles vidéos d’Ohisama

Côté anime, je suis toujours Fruits Basket et j’ai commencé en parallèle Banana Fish. Je suis assez décontenancée car pour l’instant je n’accroche pas vraiment et je me demande même si je dois continuer. Enfin, comme je trouvais toujours pas de dessin animé à regarder avec Messire on s’est mis aux documentaires animaliers. Il y en a pas mal de la BBC sur Prime et c’est vraiment sympa. On a commencé par les paresseux, j’aime de plus en plus ces bestioles ! Sinon, les scènes de prédateurs qui chopent leurs proies ça me traumatise toujours autant même si c’est les lois de la nature comme on dit. On a vu la série en trois volets Animal super senses et j’ai bien aimé la manière dont les deux scientifiques menaient leurs expériences pour mettre en évidence l’ouïe, la vue ou l’odorat d’un animal. Ce qui est dommage c’est qu’il n’y a que la version doublée en japonais alors que ça serait une super occasion de faire écouter de l’anglais à Messire vu qu’il commence à être curieux de cette langue, et qu’il s’en fout pour l’instant des détails techniques des commentaires même en japonais.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*