[Japon 2010] Jour 22 : Alone in Kyôto

kyoto kiyomizu dera

Dimanche 22 août 2010, comme mon hôte d’Osaka a d’autres projets pour la journée (et surtout qu’il a fait un paquet de visites à Kyôto avec les gens qui venaient lui rendre visite  au Japon), me voilà partie toute seule pour une journée dans la vieille capitale, prête à affronter une nouvelle fois le terrible réseau de bus ^^.

kyoto

J’ai commencé ma journée par une visite à l’incontournable Kiyomizu dera. La rue marchande qui monte jusu’à l’entrée du temple est vraiment sympa. Et une fois là-haut, la vue sur la ville et la verdure est évidemment superbe. C’est marrant, on est d’abord sur la terrasse du premier bâtiment, et on voit les gens en face sur la terrasse d’un autre bâtiment, chacun de son côté prenant  des photos. Et après être passé entre autres par l’endroit où il y a un sanctuaire, on se retrouve à son tour sur cette deuxième terrasse, à regarder le bâtiment d’où l’on vient.

kyoto

kyoto

kyoto

Vu la popularité de l’endroit, il y avait beaucoup de monde, mais la balade dans les lieux reste très agréable. Par contre, je n’ai pas pris le temps de faire la queue à la source ^^.

Une fois redescendue, direction un autre lieu très célèbre : le Sanjûsangendô, et les 1000 statues de Kanon qu’il abrite… et qu’on n’a pas le droit de prendre en photo ! Je comprends très bien cette interdiction, mais évidemment j’aurais bien aimé prendre quelques clichés, c’est tellement impressionnant. On marche, on marche, et il y en a encore et encore toutes bien alignéees sur plusieurs rangées !kyoto

Une fois arrivés au bout, on refait le chemin inverse en passant dans un couloir derrière les statues, et là encore il y a encore pas mal de choses à voir. Et puis la balade autour du bâtiment vaut aussi le détour, il est quand même impressionnant ! La plus longue structure en bois du monde quoi. Et puis évidemment, il y a des jardins. Encore plein de belles choses, encore une ambiance unique.kyoto

Comme il était l’heure de manger, je me suis ensuite dirigée vers le centre marchant de Kyôto, et plus particulièrement du côté des allées du marché couvert de Nishiki. Bizarrement, je n’ai rien acheté, à chaque fois qu’il y a plein de choses, je n’arrive pas à choisir. Et puis aussi, on ne peut pas ramener n’importe quelle sorte de nourriture dans ses valises !

kyoto

Après avoir dégusté une super méga omuraisu et flâné dans les rues marchandes j’ai poussé jusqu’à la Rivière aux Canards et le pont Keihan Shijô, que j’ai traversé. J’ai aperçu le théâtre Minamiza, j’aurais pu continué dans cette direction mais j’avais peur qu’il ne me reste pas assez de temps ensuite pour ce que j’avais au programme.

kyoto

Je suis donc retournée vers la gare pour prendre une bonne vieille ligne JR, direction le sanctuaire d’Inari. Je voulais pas le louper celui-là ! En cours de pensée et religion, le prof avait pas mal parlé d’Inari, et en particulier de ce sanctuaire et de ses interminables couloirs de  torii. Il fallait vraiment que je voie ça ! Et j’ai bien choisi mon moment ! Il n’y avait pas beaucoup de monde, et comme le jour baissait déjà un peu, il y avait des lumières à l’entrée des couloirs principaux.

kyoto inari

J’ai monté, monté, choisissant un peu au hasard ma direction au niveau des embranchements. Je suis passée par une multitude de mini-sanctuaires, près d’un plan d’eau… Et puis un moment, je me suis dit qu’il faudrait que je redescende, mais pas par le même chemin, sinon c’est pas drôle ! Au final, j’ai donc fait un grand tour, et je suis revenue en passant à côté d’habitations, où il y avait plein de chats !kyoto inari

kyoto inari

Lors de mes précédentes visites dans des sanctuaires, j’avais hésité chaque fois à m’acheter une amulette, mais généralement il y en avait surtout des spécialisées. Là j’en ai trouvé une “générale”, blanche, avec plusieurs torii brodés derrière avec le nom du sanctuaire, et un petit grelot, j’étais vraiment contente !kyoto chats

Après ça, il était temps de procéder au retour vers Ôsaka. C’était certainement la meilleure des journées que j’ai passées à Kyôto ! Comme je pensais, au final j’ai l’impression de vraiment pas avoir vu grand chose dans la ville, mais il y en a vraiment trop ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*