19 juin 2018

[Anime] Scrapped Princess

scrapped princess

Titre japonais : スクラップド・プリンセス
Nombre d’épisodes : 24 épisodes
Année de production :
 2003
Licence en France :
 Déclic Images
Fiche :
 Animeka ; ANN

Scrapped Princess est une série d’aventure de 24 épisodes sortie il y a déjà quelque temps chez Déclic Images qui m’a agréablement surprise et qui est je trouve pas aussi connue qu’elle devrait l’être. L’histoire se déroulant dans un monde qui semble à première vue être de fantasy assez classique est très bien menée et recèle des surprises de taille, ainsi qu’une excellente fin. Le thème de la religion est associé à un côté science-fiction (je reste vague pour ne rien dévoiler) et cela donne au final quelque chose de surprenant mais tout à fait cohérent.

Du côté des personnages, le design est peut-être un peu trop « lisse » mais cela reste très agréable. Plus important, les personnalités des différents protagonistes sont la plupart du temps bien nuancées. Chacun a ses propres motivations, se pose ses propres questions, agit ou pas pour certaines raisons. Bref, une représentation nuancée du duo bien/mal très réussie, et qui réussit très bien à ne pas tomber dans le n’importe quoi où l’on ne sait plus qui est gentil et qui est méchant.

Pour ce qui est des décors, je les ai vraiment adorés. Les paysages de verdure et de villes ont l’air de véritables peintures, et pour ce qui est de l’univers en général (je reste encore une fois vague ^^), c’est très réussi. Petit mot sur l’ambiance sonore bien sûr : globalement très agréable, avec de jolies mélodies et des chansons sympathiques. La compositrice est Nanase Hikaru, connue en tant que chanteuse sous son vrai nom, Itô Masumi (on peut l’entendre dans Azumanga Daioh et Haibane Renmei). OST bonne donc, mais pas aussi géniale que ce qu’elle a pu faire ensuite pour Noein.

Si vous cherchez une bonne série d’aventure en DVD (c’est vrai, Noël approche quoi ^^), n’hésitez donc pas à acheter celle-ci ! Seul bémol à propos de l’éditeur justement : une qualité des sous-titres qui casse pas des briques, avec deux ou trois fautes et des petites incohérences dans les noms (par rapport à la doc dans le coffret) aussi. Mais heureusement, pas de quoi gâcher le plaisir de regarder la série.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*