[Bla bla drama #70] Le printemps 2021 des j-drama sera romantique !

drama japonais printemps 2021

Une nouvelle saison arrive encore sur le petit écran japonais, et si ça n’est peut-être pas si flagrant vu que comme d’habitude je n’évoquerai pas l’intégralité des productions proposées, elle est définitivement sous le signe de la romance. Certes, c’est un genre déjà bien présent d’habitude, mais là il détrône clairement les séries d’enquêtes ou de suspense, les séries scolaires ou que sais-je encore. Ce qui ne change pas, c’est qu’il faut faire le tri et que ce n’est pas toujours évident. Mais cette saison encore, avec la présent de plusieurs scénaristes ou écrivains dont les adaptations sont a priori des valeurs sûres, il y a bel et bien de quoi se mettre sous la dent pour les dramavores, du moins celles et ceux qui partagent à peu près mes goûts !

Comme toujours avant de commencer, voici le lien vers l’article de référence pour les synopsis en anglais sur lequel je me base principalement pour mes repérages de saison.

Okaeri Mone

Énormément de raisons de s’emballer pour l’asadora de ce printemps 2021 ! Déjà, il y aura un contexte contemporain pour s’éloigner un peu des histoires d’époque plus ou moins autour de la guerre de la majorité des dernières productions. C’est Kiyohara Kaya qui a été choisie pour le rôle principal, et je l’ai beaucoup aimée les quelques fois où je l’ai vue. Le scénario est signé Adachi Naoko, à qui on doit l’adaptation de Kinou nani tabeta?. Du coup, ça ne doit pas complètement être un hasard si on retrouve Uchino Masaaki et Nishijima Hidetoshi dans des rôles secondaires (certes, Nishijima a déjà joué dans plusieurs asadora ^^). Enfin, c’est Bump of Chicken qui interprétera la chanson du générique donc ça sera forcément chouette ! Il va falloir patienter jusqu’à la mi-mai, ça va être d’autant plus long que j’ai toujours autant de mal avec le feuilleton en cours de diffusion !

okaeri mone asadora

Ichikei no karasu

Ces dernières saisons, les getsuku de Fuji TV n’avaient pas particulièrement attiré mon attention mais cette fois, oui. Non pas que cette production s’annonce exceptionnelle ou que je sois super fan des legal drama, mais comme très souvent (trop souvent ?) c’est le casting qui fait tilt. J’adore Kuroki Haru donc je suis vraiment contente qu’elle partage l’affiche d’un drama diffusé à un des créneaux les plus populaires même s’il a perdu de son prestige. Et puis ça fait plaisir de voir que Takenouchi Yutaka a toujours la cote ! En plus, ce n’est pas le seul drama où on peut le voir cette saison !

ichikei no karasu

Kohi ikaga deshou

On trouve à l’origine de ce drama un manga de la même auteure que Nagi no oitoma, mon premier coup de coeur drama de 2021. Le concept a l’air bien différent mais ça me tente quand même beaucoup. Surtout avec Nakamura Tomoya dans le rôle principal et des noms bien connus dans les guests ! Dur de ne pas penser à Manhattan love story même si ce patron de café n’a pas de moustache :D.

coffee ikaga deshou

Omameda Towako to 3 nin no moto otto

J’attendais avec impatience un nouveau drama de Sakamoto Yûji, le voici le voilà ! On peut retrouver dans les premiers rôles deux membres du Quartet (Matsu Takako et Matsuda Ryûhei) ainsi qu’Okada Masaki, que je suis curieuse de voir dans un drama de Sakamoto après l’avoir vu chez KudoKan (un de mes nombreux billets à vénir ^^).

omameda towako

?Kikazaru koi ni wa riyû ga atte

J’ai tendance à mettre de côté cette romance car je connais peu ou pas la majorité des acteurs et actrices mais c’est dommage car parmi ceux du genre qu’on nous propose cette saison, ce n’est pas forcément celui qui fait preuve du moins d’originalité. Même si ça ne veut pas dire non plus qu’il en a beaucoup. Le concept de la coloc on connait, il faut voir comment c’est exploité par rapport aux problématiques sociales actuelles.

kikazaru koi

?Koi wa deep ni

Quand je parle d’originalité, cette romance-là semble en avoir encore moins. Je dois dire franchement que j’en ai ras le cul que dans tant d’histoires du genre, au moins un des deux principaux protagonistes soit riche. Pour la représentativité sociale et l’identification, on repassera quoi. Oui je sais bien qu’on doit nous vendre un peu de rêve, que si c’est des gens moches et pauvres on s’en fout qu’ils soient amoureux, mais voilà quoi. Enfin, je ne vais pas jeter la pierre uniquement à ce drama sans l’avoir vu. Je suis bien tentée vu la présence d’Ayano Go, et vu que je suis toujours supposée tenter d’apprécier Ishihara Satomi, mais je ne sais pas si ça sera encore avec cette production. On verra si je tente Takane no hana dont j’entends beaucoup de bien, ou si je regarde l’asadora qu’elle a fait avant 🙂

koi wa deep ni

?Renai mangaka

Ce drama qui est sans surprise une adaptation de manga sera diffusé par Fuji TV au créneau du jeudi 22h. Les prétextes tordus pour faire cohabiter ou carrément mettre en couple deux protagonistes, c’est pas nouveau mais j’aime généralement quand la profession de mangaka est mise en scène dans une fiction. Et puis je connais un peu les deux acteurs principaux (Suzuki Ryôhei et Yoshioka Riho) mais pas tant que ça , donc ça change un peu !

renai mangaka

Rikokatsu

C’est ce drama en particulier qui m’a donné l’impression que ce printemps j-drama 2021 débordait de romances car il est diffusé au créneau du vendredi 22h que TBS réserve d’habitude en majorité à des drama mystère/enquête. C’est dur de dire non à un drama avec Eita, donc j’espère que celui-ci a des choses intéressantes à nous dire sur la conception du mariage.

rikokatsu

Konto ga hajimaru

Même s’il y a des noms très intéressants dans le casting de ce drama, c’est avant tout son scénariste qui m’incite à le mettre sur ma liste sans hésiter. Je n’avais pas fait attention aux drama de Kaneko Shigeki jusqu’à récemment, mais l’excellent Ore no hanashi wa nagai m’a tout de suite convaincue de surveiller ce qu’il ferait par la suite. On dirait que le scénariste va encore explorer ce qu’est la réussite aux yeux de la société, donc j’espère des dialogues aussi croustillants que pour Ore no hanashi !

konto ga hajimaru

Samayou yaiba

On compte parmi les drama WOWOW de cette nouvelle saison une adaptation de Higashino Keigo. Le thème s’annonce aussi dur qu’intéressant (comment punir les crimes commis par des mineurs dans un pays où la peine de mort existe pour les criminels majeurs), et on ne peut jamais dire non à Takenouchi Yutaka dans le rôle principal. A noter qu’il y avait déjà eu une adaptation du roman sous forme de long métrage en 2009 et qu’il y avait déjà un rôle. Il y a même eu une version coréenne, en film également, en 2014.

samayou yaiba

Karei naru ichizoku

Heureusement qu’il y a plusieurs autres séries qui m’intéressent ce printemps et que je ne pourrai de toute façon pas tout regarder en cours de diffusion, parce que là je suis quand même pas loin de me prendre un abonnement à WOWOW ! J’avais vu l’annonce il y a plusieurs mois, après le brillant Shizumanu taiyou la chaîne nous propose une nouvelle adaptation d’un autre roman de Yamazaki Toyoko. Pour rappel, ma version de référence est celle de 2007 faite par TBS. Cette adaptation s’annonce plus fidèle à l’oeuvre originale que celle de TBS vu que le personnage principal est le père de la famille Manpyô, et non le fils. Après, fidélité ne veut pas dire qualité et il en faudra beaucoup pour détrôner la version de 2007 où KimuTaku a un de ses meilleurs rôles ! Mais bon, avec Nakai Kiichi dans le rôle du père et Mukai Osamu dans celui du fils, on part pas trop mal je crois :).

karei naru ichizoku

?Nemesis

Ce drama de NTV s’annonce suivre le schéma hyper classique où les enquêtes de chaque épisode vont mener à la résolution d’un mystère plus grand à la fin. L’affiche annonce un côté assez décalé, le casting est plutôt tentant, ça se passe à Yokohama. Ca attire un peu plus mon attention du coup mais de là à caser ça dans mes visionnages à plus ou moins long terme, je ne sais pas !

nemesis drama

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*