20 avril 2018

Chococro, le petit croissant au chocolat de Harajuku

Parce qu’il n’y a pas que les taiyaki dans la vie, il faut bien que je vous parle un peu d’autres choses sucrées, fondantes et croustillantes ! Et pour commencer, il me semble logique de revenir sur un des premiers petits délices que j’ai découverts au Japon.

Saint-Marc Cafe est l’une des nombreuses chaînes qui propose au Japon des boissons à base de café, des viennoiseries salées et sucrées et des coupes glacées. La première fois que j’y suis allée, c’était pour une pause déjeuner lors de mon voyage de 2010. J’y ai goûté le produit vedette qui apparaît sur leur logo, le Chococro. J’y suis retournée un paquet de fois depuis, et à chaque fois c’était pour ça ! (sauf les quelques fois où je n’ai pris qu’une boisson ^^).

chococro

Le Chococro, c’est tout bête. Comme son nom l’indique tout de suite si on est habitué à cette manière si japonaise de contracter ensemble deux mots, c’est un croissant au chocolat. Qui est né dans une des premières boutiques Saint-Marc Café à Harajuku, d’où la mention de ce quartier. Mais ce qui les différencie des croissants ou autres viennoiseries à base de pâte feuilletée que l’on trouve dans tant d’endroits au Japon, c’est qu’il n’a pas un vieux goût de margarine. La texture comme le goût se rapprochent diablement du croissant pur beurre que l’on peut trouver chez un bon boulanger français. Il est d’aspect mat et plutôt clair. La quantité de chocolat est bien dosé, et il n’est pas trop sucré. Et comme la taille de cette petite merveille est beaucoup plus réduite que celle d’un croissant normal, on culpabilise moins :p.chococroSur un marché hautement concurrentiel où il faut toujours se renouveler, il est évident que Saint-Marc ne pouvait pas se restreindre à proposer un seul goût. En plus du Chococro original, il y a donc toujours un goût spécial. Je n’ai jamais compté, mais je dirais que ça change à peu près tous les trois mois, un peu plus s’il y a une fête qui justifie un goût encore plus spécial. Et à chaque goût son emballage coloré différent !

Je dois dire que j’ai un peu de mal à me souvenir précisément de tous les goûts, je me fais toujours avoir à faire confiance à ma mémoire et à croire que je ne tarderai pas trop à écrire un billet. Vu qu’à la base on a un chocolat au lait, la première possibilité est de faire du chocolat noir amer. Récemment, le site officiel mentionnait un chocolat noir amande mais je l’ai pas trouvé en boutique. On peut aussi faire du chocolat encore plus lait, avec de la Jersey Cream. Dans ce cas-là, ça devient même un Milcro (le vert, au-dessus ^^).
Et puis bien sûr, on a le droit aussi à du chocolat blanc, c’est même celui que j’ai le plus vu. Il y a eu une version chocolat blanc salé, si on savait ce que c’était effectivement c’était un poil différent, mais si on ne savait pas c’était dur de deviner. Et puis il y a aussi les éditions spéciales pour la Saint-Valentin et le White Day qui sont au chocolat blanc (c’était le cas ces deux dernières années du moins). Pour l’occasion, le croissant prend une forme de coeur, et c’est super romanchiku :D.

chococroToujours dans la catégorie fêtes japonaises, pour le Hina-matsuri cette année il y avait une édition tricolore sakura/choco/matcha. Au printemps, il y a eu aussi la version à la fraise, avec la fameuse variété Tochi-otome du département de Tochigi.

Dans les goûts classiques japonais, on ne peut évidemment pas échapper régulièrement au bon vieux matcha si facilement reconnaissable, avec un peu de mochi. Autre goût incontournable au début du printemps, le sakura (en-dessous à gauche). Au milieu, c’est ichigo daifuku, donc de la fraise avec du mochi. Enfin, le petit dernier goûté tout récemment et qui m’a bien plu (surtout que je me disais depuis plusieurs mois qu’on tournait un peu trop souvent autour du chocolat blanc ou au lait), c’est le chocolat orange. Association toujours efficace, c’est sûr !

Y’a pas à tortiller du cul, le Chococro c’est bon et c’est un parfait exemple de la manière dont les Japonais s’approprient une recette étrangère pour la mettre à leur sauce. Comme Saint-Marc Cafe est une enseigne très présente, c’est facile d’en trouver pour un petit goûter ! Si vous n’êtes pas trop café, l’Osaka Mix Juice est pas mal pour accompagner (même si comme dans tous ces genres d’établissements, une boisson revient vite cher). J’attends avec impatience la prochaine nouveauté, car même si le goût classique est toujours aussi bon, on devient exigeant quand on nous propose tous le temps des éditions spéciales ! ^^

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*