25 septembre 2017

[Concert] Shiina Ringo – Ringo Expo ’14 au Saitama Super Arena

Non, vous ne rêvez pas, on est en septembre 2017 et je vais vous parler d’un concert qui a eu lieu fin 2014. Pour les impressions à chaud, on repassera XD. Mais je ne peux pas ne pas revenir sur cette spectaculaire soirée. Comme je n’avais pas pris de notes juste après, heureusement que j’ai pu me rafraîchir la mémoire en regardant un peu la vidéo du show d’Osaka, qui est celui qui a été choisi pour la sortie DVD/BRD, et qui disposait évidemment de la même mise en scène et la même setlist.J’ai découvert la musique de Shiina Ringo courant 2008, et cette même année l’excentrique Japonaise a fait une série de concerts à la Saitama Super Arena qui a donné lieu à la sortie d’un DVD : le fameux Ringo Expo’08, qui m’a littéralement scotchée. En débarquant au Japon, j’espérais bien avoir l’occasion d’assister à un tel moment, même si je me doutais que ça ne serait pas évident : la miss Pomme se produit peu en concert par rapport à la majorité des artistes populaires de l’archipel, ce qui voulait dire que ça serait encore plus dur d’avoir une place.

Heureusement j’ai eu vent assez tôt courant 2014 de sa tournée prévue pour la fin novembre de cette année-là. Enfin, presque assez tôt : j’ai acheté Gyakuyunyū: Kōwankyoku, son album de self-covers, car il devait contenir un code pour accéder à des préventes spéciales. Quand je l’ai déballé, je me suis aperçue que la date limité était passée de quelques jours…. L’album est très beau, mais je n’ai absolument pas accroché à son contenu. Il m’en fallait plus pour lâcher l’affaire évidemment, et j’ai plus tard tenté des préventes ouvertes à tous. A ma plus grande surprise, j’ai décroché le pompon ! Quelques semaines avant le grand soir, Shiina Ringo a sorti son deuxième album de l’année. Il s’agissait cette fois de chansons inédites, et j’ai déjà beaucoup plus apprécié. Restait à savoir ce qu’il y aurait d’autre au menu !

C’était la première fois que je me rendais dans une salle aussi grande que la Saitama Super Arena. Avec sa capacité maximum de 36500 places, c’est un lieu encore bien plus grand que le Budôkan où j’avais vu Spitz l’été précédent. Je préfère généralement les salles à taille plus « humaine », mais cette fois je crois que c’était le compromis à faire pour avoir la possibilité d’être là car je n’aurais sûrement pas eu tant de chance au tirage au sort s’il ç’avait été le Zepp Tokyo :D. Et puis comme vous allez le voir, le genre d’endroit convenait bien à la prestation de Shiina Ringo.

Passage obligé aux goodies en arrivant, je prends un pin’s et un petit drapeau que je trouverai le moyen de perdre sur le chemin du retour parce que je ne l’avais pas bien mis dans mon sac -__-. Nous sommes sur le côté droit de la scène, assez loin et assez haut dans les gradins mais bien sûr, il y a des écrans. C’est parti pour le grand show !

La première chanson débute, on entend la voix de la chanteuse mais elle n’est pas sur scène. Il faudra attendre la dernière partie du titre pour qu’elle débarque sur scène. Au sens littéral du terme. Parce que pourquoi arriver par les coulisses quand on peut arriver par le fond de la salle en traversant la fosse en barque roulante ? 😀 J’ai pu m’en rendre compte en direct pendant les deux heures qui ont suivi, un concert de Shiina Ringo c’est de la musique en live, bien sûr, mais c’est avant tout très visuel. C’est pour ça que je ne peux qu’user et abuser des mots spectacle et show. Ringo a changé pas moins de trois fois de tenue, pour finir avec un justaucorps rose à paillette, une perruque rose et des ailes de Pégase dans le dos. Non, aucune substance illicite ne faisait partie des goodies proposés XD.  En regardant la vidéo je me suis rendu compte que j’avais loupé plein de détails dans la mise en scène, tout simplement parce que même avec des écrans en plus, et même si j’avais eu des jumelles, c’était impossible de tout voir. Je n’avais par exemple pas du tout fait attention au fait que les membres de l’orchestre étaient habiller en officers de la marine. En fait, toute cette partie du spectacle s’apprécie mieux en regardant le DVD dans son canapé avec les angles de vue multiples sur la scène et le fait qu’on peut se repasser la vidéo autant de fois qu’on veut.

Et la setlist alors ? Bien sûr, il y avait un certain nombre de titres issus du dernier album. Je n’ai pas écrit de billet dessus et je pense que je ne le ferai pas, mais je l’ai pas mal écouté et il y a des chansons vraiment chouettes. Par exemple, Ima, qui a ouvert les festivités, ou bien JL005 bin de qui est venue un peu plus tard. Et puis Arikitari na onna en rappel. Jiyuu e michizure au mégaphone par contre c’était bof. Et puis Nippon est super populaire parce qu’elle a été utilisée pour la NHK pour la diffusion des matches de foot, mais je la trouve vraiment pas intéressante.

Shiina Ringo a interprété aussi plusieurs titres de son avant-dernier album, qui datait déjà d’il y a cinq ans à ce moment-là. Hayari et Mayakashi Yasaotoko ont sûrement fait partie pour moi des meilleurs moments du concert. Pour ce qui est des titres plus anciens, il y en a eu peu, et en fait aucun de mes préférés. J’aime bien Souretsu et Yattsuke shigoto (en version très rock), mais il y a beaucoup d’autres titres qui me font beaucoup plus vibrer.

Il y a eu en fait pas mal de titres soit de l’album d’auto-reprises, soit issus de collaborations avec d’autres artistes. En gros, je ne connaissais pas toutes ces chansons, et aucune d’entre elles ne m’a vraiment fait une grosse impression ni donné envie de redonner une chance au disque qui m’avait déçue aux premières écoutes. Et puis c’était une surprise sans en être une en fait, il y a eu aussi des titres que Ringo a fait au départ avec son ancien groupe Tokyo Jihen. Je n’avais pas du tout suivi leurs derniers albums car ils m’avaient paru bien inférieurs aux trois premiers qui ont une pelletée de titres géniaux. Du coup là, j’avais un peu l’impression que ces titres prenaient la place de titres de chansons que j’aime beaucoup plus et qui auraient potentiellement pu être jouées à la place.

J’ai été très surprise que le public soit en grande partie féminin. En fait, ça s’entendait plus que ça se voyait. Ca kyattait tellement parfois qu’on aurait pu se croire au concert d’un groupe de la Johnny’s. Enfin, moins aigu quand même, j’imagine ;p. Shiina Ringo n’a absolument rien dit entre les chansons pendant tout le concert, c’est seulement au moment du rappel qu’elle a remercié le public. Je comprends que tous les artistes n’aiment pas forcément raconter leur vie mais j’aime quand même entendre de temps en temps une petite anecdote ou bien une petite explication sur une chanson. Cela donne l’impression que l’artiste est accessible, et pas seulement dans sa bulle. Je me suis rappelé pendant ce concert que j’avais vu Ringo quelques mois auparavant dans une émission de la NHK et j’avais été surprise à quelle point elle était « japonaise ». Cela peut paraître étrange, mais elle a une image quand même très excentrique, je venais d’en avoir la preuve en direct, alors on peut s’attendre à ce qu’elle parle d’une manière particulière, mais en fait non c’est très poli, très sage. J’arrive pas complètement à intégrer ce décalage entre le côté très rock’n’roll de ses débuts, les grands shows comme celui auquel j’ai assisté et le fait qu’elle soit d’un sens très grand public vu que ses chansons sont utilisées dans des émissions de télé ou des drama. Et dans le cadre des jeux olympiques aussi, il me semble.

Je suis contente d’avoir pu assister à un concert de Shiina Ringo, mais il est évident que ce n’est pas celui-là auquel j’aurais voulu assister le plus. La setlist était objectivement variée, mais contenait au final trop peu de mes chansons préférées, et trop que je n’ai pas assez appréciées. Et si la variété se vérifiait dans la provenance des chansons, c’était moins le cas au niveau du style et des ambiances. Je trouve par exemple qu’il y avait pas mal d’autres chansons qui auraient mieux mis en valeur la présence de l’orchestre, élément que j’adore tellement dans l’album Heisei Fûzoku. Pas assez fan, plus assez fan ? Je suis admirative de toute cette mise en scène avec danseurs et costumes dans une très grande salle, mais au final ce n’est pas ce qui me fait vibrer le plus. De l’unplugged dans une salle riquiqui, je préfère ^^. Au bout du compte ce n’est pas surprenant que Shiina Ringo se produise assez peu par rapport à beaucoup d’autres artistes japonais, vu les proportions d’un tel spectacle. Je vais continuer de surveiller les tournées de la dame, surtout s’il y a une quelconque mention qui annoncerait la présence de nombreuses chansons de ses premiers albums dans la setlist. Je vais aussi surveiller ce qu’elle va nous proposer de neuf, mais j’ai peur de rester sur mon impression de c’était mieux avant !

Setlist

1.

2. 葬列

3. 赤道を越えたら

4. 都合のいい身体

5. やっつけ仕事

6. 走れゎナンバー

7. 渦中の男

8. 遭難

9. JL005便で

10. 私の愛するひと

11. 禁じられた遊び

12. 暗夜の心中立て

13. BETWEEN TODAY AND TOMORROW

14. 決定的三分間

15. 能動的三分間

16. ちちんぷいぷい

17. 密偵物語

18. 殺し屋危機一髪

19. 望遠鏡の外の景色

20. 最果てが見たい

21. NIPPON

22. 自由へ道連れ

23. 流行

24. 主演の女

25. 静かなる逆襲

26. マヤカシ優男

27. ありきたりな女

28. BON VOYAGE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*