21 avril 2018

[Drama] LIAR GAME

liar game drama

Titre japonais : ライアーゲーム

Nombre d’épisodes : 11

Diffusé au : Printemps 2007

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

 

Ca fait quelque temps que j’avais repéré ce drama mais je ne m’étais pas décidée à le regarder car l’histoire me bottait pas vraiment au premier abord. J’ai bien fait d’aller au-delà de cette première impression car la série s’est révélée être très bonne et originale en son genre.

Liar Game, c’est l’histoire d’une jeune fille plus que naïve qui se retrouve embarquée dans un jeu très étrange où elle doit dérober 100 millions de yens à son adversaire, tout en évitant de se faire dérober les 100 millions que les organisateurs du jeu ont mis en sa possession. Tout ça par n’importe quel moyen et surtout en mentant, d’où le nom du jeu. Et le perdant devra payer 100 millions, mais de sa poche. Hum, ça paraît bizarre comme ça, mais en fait dès le premier épisode ça se suit très bien.

Bien sûr, notre gentille héroïne ne sortira pas de l’engrenage de ce jeu diabolique si facilement, vu qu’il y a 11 épisodes, le dernier étant un spécial de plus de deux heures qui récapitule les différentes phases du jeu et bien sûr met un terme à l’histoire. Tout le long, le suspense est bien géré, et on se prend très bien au jeu, pour faire un mauvais jeu de mots. Que ce soit dans le déroulement et les règles du jeu en lui-même ou dans le fait que les différents protagonistes sont manipulateurs, imprévisibles ou que sais-je encore, tout est très bien ficelé et nous donne des bons retournements de situation qui maintiennent constamment la curiosité.liar game drama

Du côté des acteurs,  l’héroïne (Nao Kanzaki) est jouée par Tôda Erika, la gentille petite amie de Shuji dans Nobuta. Son personnage, qui s’annonce agaçant, se révèle en fait avoir assez de caractère dans son genre pour être sympathque. Dans le rôle du gars pas bavard au passé mystérieux, Matsuda Shota (le Nishikado de Hana Yori Dango) se débrouille vraiment pas mal. Après, dans les seconds rôles, on a toujours un peu de « surjouage » (pour parler français :p) par exemple avec Fukunaga (mais bon en même temps c’est un peu le personnage qui veut ça), mais on en a aussi qui sont intéressants.

Enfin, La bande sonore est vraiment sympa et donne cette ambiance particulière à la série, soulignant le suspense ou le côté un peu dément des joueurs ou du jeu en lui-même.  Très bon drama à l’univers et à l’ambiance étranges mais originales.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*