23 octobre 2018

Festival au sanctuaire Hikawa

festival hikawa nerima

Souvent, ça n’est pas facile de repérer les petits festivals qui ont lieu dans des sanctuaires quartier, car on trouve rarement les info sur le net comme pour les plus gros événements. La meilleure solution, c’est donc d’être à l’affût des affiches sur le panneaux municipaux et des banderoles dans les rues (mais ces dernières ne disent pas forcément la date précise, sûrement car elles sont réutilisées tous les ans.

C’est ainsi que j’ai pu repérer le festival du sanctuaire Hikawa, situé dans l’arrondissement de Nerima, à 2km environ de là où j’habite. J’ai vu les banderoles dans le quartier marchand, il ne me restait plus après qu’à retenir les kanji du nom du sanctuaire pour chercher son emplacement exact sur Google Maps. Pas de bol pour moi, il y avait 2 sanctuaires du même nom dans le coin ! Je suis donc allée en reconnaissance à l’un deux la veille du festival, et j’avais bien choisi le bon ! ^^tokyo nerima festivaltokyo nerima festival

Lorsque je suis arrivée sur place vers 17h30, un mikoshi et ses porteurs étaient déjà devant le sanctuaire, et deux autres sont arrivés peu après, au son des taiko. J’ai été tout près des joueurs, c’es vraiment impressionnant de les voir ! Et le son des tambours résonne dans tout le corps :). Après une pause, les porteurs sont repartis du sanctuaire. La procession allait continuer le lendemain, et j’ai d’ailleurs croisé un des cortèges dans mon quartier en allant à la station de métro ^^.tokyo nerima festivaltokyo nerima festival

L’enceinte du sanctuaire n’ést pas bien grande, mais il y avait pas mal de stands et beaucoup de monde pour ce premier soir. Comme d’habitude pourrais-je presque dire, j’ai commencé par me désaltérer avec une petite lamune. Ensuite, pour changer des takoyaki, j’ai failli craquer pour des brochettes, mais j’ai décidé de goûter une spécialité que je n’avais pas encore vue dans d’autres matsuri :  l’Osaka yaki. Ca ressemble à l’okonomiyaki, mais en plus petit, et la pâte m’a semblé plus consistante. Très miam !tokyo nerima festivalnourriture japonaise

Outre les stands de nourriture et de jeux (pèche, tir…), on trouve aussi dans les matsuri des stands qui vendent des jouets, et même des jeux vidéo pour DS ! Cela faisait plusieurs fois que je voyais des masques, et le contraste avec le reste du décor est assez curieux ^^.tokyo nerima festivaltokyo nerima festival

Je ne me lasse pas de l’ambiance des festivals qui ont lieu dans les sanctuaires ni de la bonne bouffe que l’on peut y trouver ! Ca fait toujours bizarre de faire partie des seuls Occidentaux présents (s’il y en a d’autres que moi, c’est généralement les personnes qui m’accompagnent ^^), mais on est bien accueilli. D’ailleurs ce jour-là, un porteur m’a demandé si je voulais participer. Je sais pas à quel point c’était sérieux, mais je ne m’y voyais pas trop ! ^^

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*