12 décembre 2017

OMFG

Aujourd’hui c’était le grand départ, et quel départ ! Deux heures avant de partir à Calais prendre mon Eurostar, ma soeur appelle pour dire qu’elle a entendu qu’il y avait des perturbations à cause d’un incendie près des rails en Angleterre. Le trafic était supposé revenir à la normale à 18h, et mon train était à 17h34… Supposé… Je me suis quand même vue payer un aller Eurostar pour lundi (rien de dispo dimanche) à 200 euros et appeler au boulot pour prévenir que je ne pourrai pas arriver à temps. Ou alors prendre un avion dimanche soir et arriver à l’arrache à mon logement en traversant Londres en métro…

Bref, nous sommes allés à Calais (plus simple avec mon sac de 20 kilos que de descendre à Paris en train pour prendre l’eurostar à la gare du Nord). Et au final, le train était bien programmé, avec juste 15 minutes de retard, donc rien par rapport à ce que ça aurait pu être si la circulations des trains avait été suspendue plus longtemps. Quand même, il fallait que ce soit ce jour-là ! J’étais peinard parce que j’avais trouvé un logement et au dernier moment je me prends la tête avec ça ! Londres a beau être moins loin que Sainte Adèle, Québec, ben franchement je me suis plus galérée pour y aller ! (sauf si on compte la fois où mon avion avait 3 heures de retard et la fois où j’ai failli pas avoir de place ! lol)

Et c’était pas fini ! Après une petite heure et demi de train, arrivée à Waterloo. Là, je cherche mon arrêt de bus… Et comme j’étais un peu à la ramasse (trop blonde pour lire un plan o_O) et qu’il y a une dizaine d’arrêts de bus différents, ça m’a pris trois quarts d’heure. J’en pouvais plus de trainer mes sacs…

Enfin, je trouve le quai, j’achète un jus d’orange vite fait au Starbucks pour avoir de la monnaie pour la machine à tickets, et le bus arrive, et me voilà dedans. Mais là, encore une petite heure de stress, car je n’avais aucune idée du trajet, je savais juste dans quelle rue je devais aller et que c’était quand même assez loin, mais il faisait nuit, le bus traçait et je n’avais pas le temps de voir le nom des arrêts…

C’est pour ça que je déteste le bus dans les endroits que je connais pas, le métro au moins on est sûr qu’il s’arrête à tous les arrêts. Mais bon, à Londres je vais apprendre à aimer le bus car il est deux fois moins cher que le métro, ce qui est au final tout de même cher LOL.

Je suis rincée, je vais aller manger un bout du cake que ma mamie m’a donné avant de partir, et aller faire un bon dodo. Demain, j’aurai le temps de faire un peu d’exploration dans le quartier !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*