Catch-up cinéma septembre-novembre

away we go

Puisque comme d’habitude je ne suis pas fichue de faire des articles corrects juste après être allée voir un film, voici un nouveau petit récapitulatif de ce que j’ai vu ces dernières semaines. Et comme j’adore mettre des liens partout, maintenant vous avez même le droit aux liens vers les fiches Allociné.

D’abord, en septembre j’ai été voir Non ma fille, tu n’iras pas danser, de Christophe Honoré. C’est sûr que je m’attendais pas à une grosse comédie, mais je pensais quand même que l’ambiance serait un peu plus légère. Les passages sur les légendes bretonnes sont orginaux, même si celui avec la danseuse est un peu long. Le personnage principal, Léna, est vraiment à claquer je trouve, je n’ai pas eu beaucoup de sympathie pour elle mais niveau interprétation c’est efficace. J’aime bien ce genre d’histoire de famille, où les relations souvent compliquées cachent un attachement.

Ensuite, une autre histoire de famille, elle aussi centrée sur les femmes : Mères et filles, de Julie Lopes-Curval. J’ai beaucoup aimé l’ambiance au bord de la mer et dans la maison familiale, ainsi que les transitions entre les différentes époques, qui permettent petit à petit de découvrir le secret de la disparition de Louise, qui a bouleversé la vie de sa fille Martine et a aussi eu des conséquences sur celle de sa petite-fille Audrey. C’est vraiment touchant, et j’ai aussi bien aimé les musiques.

La semaine dernière, j’ai vu deux films : le premier était Micmacs à tire-larigot de Jean-Pierre Jeunet. J’ai beaucoup aimé comment le réalisateur transforme Paris en un décor à la fois familier et étrange, qui semble un peu hors du temps. Au niveau de la panoplie de personnages qui ont chacun leur “spécialité”, le concept est loin d’être inédit mais c’est vraiment efficace. Les plans échaffaudés sont loufoques et parfois invraisemblables mais on s’en fiche, on marche à fond dedans et tout s’enchaîne très bien.

Enfin, mercredi dernier je suis allée voir Away we go de Sam Mendes. J’aime beaucoup les films qui sont à la fois drôles et touchants, et dans ce cas-là c’est vraiment réussi. J’ai bien aimé la façon dont le film est découpé : un lieu = une rencontre d’une famille. C’est simple, mais vraiment efficace. Et la musique créé vraiment une ambiance sympa.

J’ai repéré encore pas mal de films que je voudrais voir prochainement, j’espère que j’en aurai l’occasion. Jusqu’à peu, j’avais le droit au tarif très avantageux pour les moins de 26 ans que fait l’UGC (y’a pareil au Pathé des Docks 76 je crois), mais bon hélas je suis devenue vieille, mais pas riche contrairement à ce que font penser tous ces tarifs jeunes/étudiants. Pour l’instant, pour ne pas payer les 8 ou 9 euros d’un tarif plein, je crois que je vais compter sur les cartes de 5 places à 5 ou 7 euros de l’UGC. Avec ma soeur, on réfléchissait encore à l’abonnement mensuel, c’est sûr que ça peut être vraiment avantageux, mais il faut vraiment être sûr de pouvoir y aller très régulièrement pour rentabiliser la carte à coup sûr.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*