[Concert] ASIAN KUNG-FU GENERATION Tour 2016 – 2017「20th Anniversary Live」- Le 10 janvier 2017 au Nippon Budôkan

asian kung fu generation 20th anniversary live budokan

Après avoir vu pour la première fois Ajikan à Yokohama dans le cadre de la tournée de l’album Wonder Future, j’ai eu l’opportunité de revoir le groupe sur scène, et pas pour n’importe quelle occasion : fin 2016/début 2017, Ajikan a fait une série de concerts pour fêter ses 20 ans. Pour Tokyo, ça se passait début janvier, deux soirs de suite au Budôkan, parce qu’il faut bien ça pour une telle occasion ! Heureusement, j’ai pu sans problème avoir des billets pour la première de ces deux dates.

Après y avoir vu 2 fois Spitz en 2014, c’était la 3ème fois que je me rendais dans la célèbre salle d’arts martiaux construite pour les JO de Tokyo de 1964 et qui a accueilli de nombreux événements musicaux, dont l’unique série de concerts faite par les Beatles au Japon (merci Hiyokko pour cette référence ^^). Même si comme pour toutes les grandes salles de concert on doit affronter la foule dans les transports, surtout à la sortie, c’est quand même plutôt sympa de se rendre dans cet endroit. On s’est retrouvé assez haut dans les gradins, mais bien au milieu dans la partie face à la scène, donc la vue était top.

Ayant la mémoire courte, je m’attendais à un spectacle qui dure environ 2h avec une vingtaine de titres, alors qu’en fait le show de Yokohama avait déjà compté pas moins de 28 titres. Cette fois, Ajikan a joué 32 chansons et le spectacle a donc duré en tout 3h15 ! C’était mon plus long concert, et même si c’est moins dans l’esprit rock j’étais contente que ça soit dans une salle avec places assises parce que tout ce temps debout ça l’aurait pas fait ! Donc rapport qualité / quantité / prix imbattable, et certains groupes occidentaux qui viennent au Japon, jouent à peine 1h30 et se barrent sans un merci et sans un rappel malgré un billet qui coûte pas loin de 10000 yens ne peuvent pas en dire autant XD (du coup je ne sais pas si je parlerai un jour de ce concert de Muse…)

Qui dit tournée anniversaire, dit une setlist en quelque sorte best of. Pour mon premier concert d’Ajikan, j’avais été déjà pas mal gâtée question vieux titres même si le concert était dans le cadre de la promotion d’un nouveau disque. Là, c’était que du bonheur ! A peu près pour une chanson sur 2 je disais à l’amie qui m’accompagnait et qui découvrait le groupe : Ah, celle-là, elle est super ! 😀 J’étais particulièrement heureuse d’entendre deux des titres que j’adore le plus alors qu’ils sont assez anciens et ne sont pas des singles !

J’avais beaucoup apprécié le décor de la scène et les éclairages lors du concert de Yokohama. Cette fois encore, c’était très réussi à ce niveau, à commencer par la sorte de cube en tissu blanc transparent qui enveloppait la scène au début du spectacle. Avec les lumières, on pouvait bien voir ce qui se passait sur scène, et il y avait des projections sur le tissu du cube. Et puis tout d’un coup, à la fin de l’intro de Understand, un des titres d’Ajikan qui met le plus le feu au public, juste au moment du YEAH ! le tissu du cube est tombé tout d’un coup ! L’armature est restée et était illuminée en rythme sur certains titres. Et pour le reste du show il y a eu des projections au fond de la scène, et un écran de chaque côté de la scène pour avoir un zoom sur ce qui s’y passait depuis les gradins.

Comme je l’ai déjà dit, chaque titre joué était un plaisir à entendre, mais il y a eu des enchaînements particulièrement forts : Marching Band suivi de Kakato de ai wo uchinarase, puis Ima wo ikite et Kimi to iu hana, toujours aussi divine. Comme le concert était particulièrement long, il y a eu un petit entracte, et le dernier titre qui a été joué avant qu’Ajikan quitte temporairement la scène a été le superbe Gekkou.

Pendant la deuxième partie, on a eu le droit à un combo Rewrite (version 2016 avec un pont très allongé bien stylé), Loop & loop et Kimi no machi made. Un peu plus tard j’ai été aux anges en reconnaissant les premières notes de Last scene, qui reste un de mes titres tout préférés du groupe. En plus, il a été suivi de Siren et de Re:Re: !

Pour le dernier titre du set principal, 6 musiciens sont venus s’installer au fond de la scène : violons, alto et violoncelle pour accompagner le groupe dans une géniale version de Kaigan doori. C’est exactement le genre de surprise que j’attends d’un groupe de rock basé sur les classiques guitares/basse/batterie. Bon, déjà il y avait un musicien en plus au clavier, mais là franchement, les cordes frottées c’était le pompon !

Mais Asian Kung-Fu Generation ne s’est pas arrêté là et alors qu’ils avaient déjà joué 26 chansons, a offert à son public un rappel de pas moins de 6 titres pleins de surprises ! D’abord, Gotô Masafumi est revenu seul sur scène pour interpréter deux chansons en solo à la guitare sèche, dont la récente Wonderfuture. Ce n’est pas du tout à ce titre que j’aurais pensé en premier pour une version acoustique et c’était une belle surprise. Les autres membres ont ensuite rejoint Gotch sur scène, et cette fois c’est le guitariste Kita Kensuke qui a chanté le temps de 2 titres avec Time traveler (face B de Re:Re: version 2016) et Uso to wonderland que j’étais super contente d’entendre à nouveau en live ! Franchement, je suis de plus en plus fan de Kita ! Le concert s’est achevé pour de bon cette fois avec deux chansons que j’adore aussi particulièrement : Sayonara lost generation et Shinseiki no love song, accompagnés de la formation de cordes venue un peu plus tôt pour Kaigan doori. L”effet était tout aussi réussi !

Même si je ne les ai pas connus à leurs tout débuts et que j’ai mis un peu de temps à m’intéresser de plus près à leur musique, ça faisait quand même déjà plus de douze ans que je connaissais Ajikan au moment de ce concert. Vingt ans, ce n’est pas rien, surtout avec 8 albums studio au compteur ! Vu la qualité du spectacle offert, j’étais vraiment contente d’avoir pu assister à l’une des dates de cette tournée anniversaire qui présageait beaucoup de bon pour la suite (et du coup je peux dire que pour l’instant ce présage s’est bien vérifié !).

Quelques mois plus tard, la sortie du 13ème volume de sa série de DVD/BRD live : c’est le 2ème concert au Budokan qui a été choisi pour représenter la tournée anniversaire des 20 ans. J’ai eu envie de l’acheter rien que pour la sublime illustration faite par Nakamura Yûsuke pour l’occasion (je n’ai pas résisté à l’envie de la mettre en tête de ce billet même si elle est coupée vu son format ^^) ! Je ne l’ai pas fait tout de suite, mais l’idée est restée dans un coin de ma tête et a vite resurgi quand j’ai voulu enfin m’atteler à la rédaction de ce billet et que je me suis rendu compte que mes souvenirs étaient trop vagues. En regardant sur Amazon, j’ai trouvé un exemplaire de l’édition limitée d’occasion à moitié prix, je me suis dit que c’était un signe ! Et je ne regrette pas du tout, cette édition avec coffret en carton rigide est absolument superbe et met très bien le travail de Nakamura en valeur ! Et puis c’était super de retrouver l’ambiance du concert bien sûr ! Je crois que j’ai mis les pieds dans un terrain dangereux en achetant un live d’un groupe qui sort des DVD/BRD pour toutes ses tournées par contre 😀

J’ai pu me rendre compte qu’il y avait au moins 4 titres de différents entre la setlist du premier soir au Budôkan où j’étais, et le deuxième soir choisi pour le BRD : Angou no Walz et Blackout remplacent Afterdark et Yoru no call dans la première partie du spectacle, puis dans le rappel c’est Solanin à la place de Korogaru iwa… en acoustique, et Yakei à la place de Uso to wonderland pour Kita. Pour les super fans qui ont fait plusieurs dates, ces variations non négligeables sont bien sympa ! Donc je vous mets la vidéo de Solanin même si moi je ne l’ai pas entendue cette fois-là, ça serait dommage de s’en priver :).

Setlist

第一部

  1. 遥か彼方
  2. センスレス
  3. アンダースタンド
  4. アフターダーク
  5. 夜のコール
  6. 粉雪
  7. マーチングバンド
  8. 踵で愛を打ち鳴らせ
  9. 今を生きて
  10. 君という花
  11. E
  12. スタンダード
  13. ブラッドサーキュレーター
  14. 月光

第二部

  1. 振動覚
  2. リライト
  3. ループ&ループ
  4. 君の街まで
  5. マイワールド
  6. 夜の向こう
  7. ラストシーン
  8. サイレン
  9. Re:Re:
  10. 24時
  11. 真夜中と真昼の夢
  12. 海岸通り(ストリングス)

アンコール

  1. 転がる岩、君に朝が降る(弾き語り)
  2. Wonder Future(弾き語り)
  3. タイムトラベラー(Vo.喜多)
  4. 嘘とワンダーランド(Vo.喜多)
  5. さよならロストジェネレイション(ストリングス)
  6. 新世紀のラブソング(ストリングス)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*