Ojou-sama rien que pour une heure

maidreamin akihabara

En septembre, Gemini qui était de passage express au Japon a réussi à me convaincre d’aller dans un genre de lieu typiquement japonais où je ne pensais jamais mettre les pieds. Mais comme on dit, il ne faut jamais dire jamais, et ma curiosité a fini par l’emporter sur mes réserves car c’était une occasion à ne pas rater de découvrir de mes propres yeux ces lieux que l’on peut croire fréquentés seulement par les pires pervers otak : les maid cafés. Si vous ne l’avez pas déjà fait, allez lire la version des faits de Gemini, qui contrairement à la mienne a été rédigée à chaud, il y a presque quatre mois ^^.

Si l’on peut se faire servir à boire et à manger par de jolies demoiselles en tenues de servantes diverses et variées un peu partout dans Tôkyô, on se sera pas surpris de trouver une très forte concentration de maids cafés à Akihabara, et c’est bien là que nous sommes allés (et que j’ai craqué pour un magnifique Nyanko-sensei en peluche ^^). Nous avons choisi un endroit classique et sûrement très soft par rapport à ce qu’on peut trouver dans le domaine, et je me suis rendu compte par la suite que Maidreamin était la chaîne la plus répandue avec se maids en tenues bleues et blanches.maid cafe akihabara

Nous avons pu nous rendre compte tout de suite que la clientèle du café était variée : il y avait un couple, deux hommes qui avaient peut-être pas loin de la trentaine et qui, s’ils étaient des otak, le cachaient bien. Mais ceux qui ont mis le plus d’ambiance, c’est le groupe de six amis, trois filles et trois garçons (comme de par hasard !). Je n’imaginais pas qu’on puisse faire ce genre de sortie en groupe mixte, mais apparemment ça n’avait rien d’inhabituel. Pour faire les choses bien, nous avons choisi une formule avec boisson, coupe glacée, goodies et photo souvenir avec une maid, et on s’est accordé une heure de présence dans ce lieu de perdition. Avec tout ça, il a fallu compter pas moins de 2500 yen par personne si je me souviens bien. Oui, quand même.

Lorsque nos boissons puis nos glaces ont été servis, la maid nous a fait une petite mise en scène avec une formule magique pour les rendre super délicieux, en joignant les mains pour former un coeur. Je suis bien fan de lq présentation très kawaii des plats et desserts proposés. Ma coupe de glace à la fraise, sans être une tuerie, se mangeait très bien (j’ai eu du mal à me décider à sacrifier ce mignon petit animal d’ailleurs :p). J’ai pris une photo rapide du décor, me doutant déjà qu’on n’était sûrement pas autorisé à en prendre à volonté, et en effet, vu qu’il y a des séances photos “officielles”, on ne prend pas de clichés des maids comme on veut (à moins de faire le gaijin lourdingue, ce qui est toujours possible j’imagine :p)maid cafe akihabara

Nous avons eu le droit à une performance de Miharu-chan, qui a chanté et dansé sur une chanson des AKB48, invitant les clients présents à participer en faisant des gestes et en reprenant certaines parties du refrain. Les autres maids ont participé au spectacle elles aussi, tout en continuant leurs occupations. Moi qui ne suis pas du tout fan de ce genre de danse ou de chanson, je trouve que si on rentre dans le délire c’est bien sympa, et franchement, l’énergie de Miharu-chan était assez impressionnante. Bien à fond, les petites maids ^^.

On a décidé de prendre la photo souvenir avec elle (si on voulait deux maids, il fallait payer un supplément !). Et si vous voulez tout savoir, ma petite photo instantanée décorée par Miharu-chan où j’ai un serre-tête avec des petits cornes de diable et où je fait la pose du chat (mais oui vous voyez : nyaaaa ! avec les deux mains fermées devant la bouche) est toujours accrochée sur mon frigo. Oui, j’assume ! :pmaid cafe akihabara

Si je ne suis pas devenue une fidèle cliente des Maidreamin depuis ma visite, je suis vraiment contente d’avoir tenté l’expérience et assouvi ma curiosité. Si on veut plus qu’un simple soda et 30 petites minutes de présence, il faut quand même un petit budget, mais c’est sympa d’avoir un souvenir. Même si on n’est pas fétichistes des costumes de servantes ou des petites japonaises qui poussent leur côté kawaii à l’extrême, la visite au maid café est assurément à mettre sur la liste des divertissements dépaysants quand on est au Japon. Par contre, je ne sais pas si c’est comme ça partout, mais les maids ne parlaient pas anglais, et je crois que ça peut être compliqué si on comprend pas le japonais.

1 Commentaire

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog :

    “pervers otak”, comme tu y vas !
    J’ai aussi passé un bon moment ; malgré le bruit, c’est une expérience qui permet réellement de se changer les idées. Pour ce qui est de la langue, certains maid cafés axent justement leur communication sur leurs maids anglophones, mais en l’occurrence, ce sont effectivement des Américaines, des Canadiennes, des Australiennes, bref cela fait tout-de-suite moins authentique (je me suis renseigné avant d’y aller).
    C’est vrai que c’est cher, puisqu’il y a le forfait à payer par heure plus la consommation obligatoire, mais il faut voir que nous avions pris un menu découverte (tout comme la table mixte) ; les habitués se contentent des boissons ou de la nourriture, et certains établissements proposent même une carte de fidélité. C’est le cas du @home, qui se trouvait dans le même bâtiment, et je ne trahirai pas le blogueur français qui a sa carte de fidélité l’endroit et m’a fourni cette information.

    Si je retourne au Japon, je pense retourner dans un de ces lieux de perdition, mais probablement pas le même, histoire de varier les plaisirs. Et tu seras peut-être encore sur place 🙂

    Écrit par : Gemini | 20.01.2013

    Le terme était volontairement exagéré pour une pointe d’ironie ^^.
    C’est clair que je vois pas l’intérêt de maids occidentales ! Enfin j’imagine qu’elles doivent aussi avoir leur public ^^.

    Donc tu comptes revenir bientôt ? Pour un peu plus longtemps j’espère, histoire que tu puisses t’éloigner un peu de Tokyo. Si c’est d’ici juillet prochain, c’est sûr que je serai encore là ^^.

    Écrit par : Katzina | 27.01.2013

    Tout d’abord, bonne année (très en retard!)! J’espère que ton année 2013 au Japon va être encore meilleure (riche en découvertes gastronomiques^^).
    C’est pas le genre de café que j’aimerais faire, mais comme toi rien que par curiosité si j’étais au Japon, j’y serais quand même allée au moins une fois pour me rendre comte de la chose^^
    Et bien, ça a l’air amusant et mignon comme tout, pourquoi pas! Les trucs trop mignons comme ça c’est toujours difficile de les manger, tu as bien fait de prendre une photo avant 🙂

    Écrit par : Ageha | 20.01.2013

    Une très bonne année à toi aussi, avant que janvier se termine 🙂
    2013 s’annonce super bien pour moi malgré l’incertitude professionnelle, j’espère que pour toi aussi ce sera un bon cru !
    Je prends tout ce que je mange ou presque en photo, alors c’est clair que là j’allais pas rater l’occasion. Faudra que je trouve d’autres trucs dans ce genre même si c’est pas dans un maid café ^^

    Écrit par : Katzina | 27.01.2013

    Je n’ai jamais été dans Maidcafé, je tenterai bien un jour pour la découverte, mais c’est vrai qu’a la base j’avais un petit préjugé sur le concept. Va savoir pourquoi !
    En tout cas, j’ai été surprise (positivement) de la présence mixte dans la clientele. A tenter donc un jour, pourquoi pas pour le délire.

    Écrit par : Eugenie | 20.01.2013

    Tu semblais avoir à peu près la même vision que moi, je suis contente si je t’ai donné envie d’y aller ^^.

    Écrit par : Katzina | 27.01.2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*