19 novembre 2017

Cheesecakes en folie

cheesecake banane caramel

Même si je n’ai pas eu l’occasion d’en manger des dizaines de fois, je suis très fan des cheesecakes. J’ai pu goûté ceux de Starbucks, et l’été dernier aux Etats-Unis j’ai eu l’occasion d’aller dans une boutique où il y en a de terribles, comme j’aurai l’occasion de le raconter. Et puis avant tout ça, il y a eu le cheesecake « francisé » de ma mère, un gâteau au fromage blanc cuit sur une pâte brisé, avec des framboises. Evidemment, comme c’est la cuisine de Maman, c’est excellent ^^.

Aux dernières fêtes de fin d’année, on m’a offert un petit coffret avec un livre de recettes et de petits ustensiles comme on en trouve tant depuis quelques années. Et le thème du coffret, vous le devinez, c’était les cheescakes. Des recettes sucrées et salées à réaliser avec les quatres cercles individuels fournis. Il a donc bien fallu que je me lance et que j’expérimente quelques recettes !

J’ai mis quelque temps à le faire, car j’ai beaucoup hésité dans mon choix de recette : suivant le type de fromage utilisé (Philadelphia, mascarpone, Saint Morêt, Carré Frais, faisselle, fromage blanc…) et selon le fait qu’on choisisse une recette à cuire ou simplement à réfrigérer, la manière de faire change pas mal. Evidemment, il faut aussi prendre en considération les « arômes » que l’on ajoute : chocolat blanc, fruits de toutes sortes, caramel… Je n’étais pas tentée de suivre une recette de A à Z, mais comme je n’avais jamais fait de cheesecake, j’avais un peu peur du résultat si j’improvisais trop.IMG_0413

J’ai fini par me décider pour une recette de cheesecake cuit, avec du Philadelphia, le biscuit fait de palets bretons et arômatisé aux fruits rouges (made in Picard). Et ma fois, il s’est avéré que c’était tout à fait comestible, même si visuellement ce n’est évidemment pas aussi beau que sur les photos de mon bouquin ^^. Je trouve qu’il y a beaucoup de recettes où les proportions de sucre ou de matière grasse sont toujours un peu trop importantes, et psychologiquement ça me dérangeait d’ajouter du beurre à des biscuits déjà bourrés de beurre pour faire le biscuit. Mais ça sèche à la cuisson, donc effectivement, il faut ajouter un peu de beurre pour que ça reste moelleux et fondant ^^.

Pour mon deuxième essai, j’ai essayé une recette non cuite, et j’ai fait pour l’occasion l’acquisition d’un grand cercle à pâtisserie pour pouvoir faire un grand gâteau plutôt que quatre petits. J’ai utilisé des speculoos pour le biscuit, et je l’ai tapissé de morceaux de poires fraîches avant d’ajouter la préparation à base de faisselle et de crème fraiche, agrémentée de gélatine pour que ça prenne._MG_0420

Après quelques heures au frigo, ça avait effectivement bien pris. Mais le problème c’est que les poires ont rendu du jus, et que du coup à l’étape du découpage les différentes couches se sont désolidarisées. Impossible de découper des parts dignes de ce nom ! Mais au niveau du goût, pas de problème ! La prochaine fois, je mélangerai bien les poires dans la préparation de fromage, et je mettrai peut-être un peu plus de gélatine.

Pour ma version 3.0, je suis restée sur une recette non-cuite, et j’ai repris le mélange de fruits rouges utilisé pour mon premier essai. Ca a rendu le mélange de Carré frais et de crème tout rose/violet ! Le biscuit était fait de galettes bretonnes (un peu moins riches en beurre que les palets ^^). Même si ce n’était pas parfait, le découpage a été bien plus facile car le gâteau avait bien pris d’une seule pièce.P1130636

Enfin, pour mon dernier essai en date : recette non cuite toujours, fromage frais type Saint Morêt, biscuit en sablés de Retz au chocolat (c’est trop bon ce truc !), rondelles de bananes et caramel. J’ai eu moi-même l’idée de cette association, c’est pas non plus difficile à trouver c’est sûr, mais en tout cas ça déchire !P1130807

Pour la prochaine fois, il faudrait que je retourne un peu du côté des recettes cuites. Et pour une autre version non cuite, j’aimerais bien essayer avec de la crème de marron car j’en ai en stock, même si c’est plutôt une recette d’automne ou d’hiver. Jusqu’ici, j’ai utilisé de la gélatine d’origine animale, mais je vais tester l’agar agar. Et puis il va falloir aussi que je tente le salé !

Les cheesecakes, c’est vraiment génial ! Ce n’est au bout du compte vraiment pas compliqué, il faut juste s’y prendre suffisamment à l’avance si on choisit une recette qui se met au frigo. En choisissant différentes combinaisons d’ingrédients, on obtient plein de variations, et ce n’est jamais tout à fait pareil. Mais c’est délicieux, c’est sûr, et si on se foire pas au démoulage ou au découpage, ça en impose pas mal ^^.

1 commentaire sur Cheesecakes en folie

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog :

    Je confirme : la version fruits rouges était délicieuse. Je veux bien goûter le dernier essai wehnelt you want ! Et en salé tu te lances quand ?

    Écrit par : Anne | 23.05.2012

    Pour le salé il faut que je regarde en détail les recettes de mon livre ou que je regarde ailleurs ce qui me tente !
    Pour le prochain sucré, y’a plus qu’à décider pour le fromage, le reste des ingrédients est déjà choisi :p

    Écrit par : Katzina | 26.05.2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*