23 janvier 2018

[Drama] Papa to musume no nanokakan

papa to musume no nanokakan

Titre japonais : パパとムスメの7日間

Nombre d’épisodes : 7

Diffusé en : Eté  2007

Chaîne de diffusion : TBS

Fiche : DramaWiki

 

Avec cette excellente comédie, on retourne du côté des drama que j’ai découverts sur le blog de Lynda. La série me disait déjà bien, et l’idée de revoir Aragaki Yui dans Smile a fini de me convaincre.

Koume est une jeune lycéenne qui comme beaucoup d’ados, trouve son père chiant et n’a pas vraiment de bonnes relations avec lui. Lui, qui n’a pas vu sa fille grandir, regarde encore les vidéos de famille prises quand elle était petite, et se demande ce qu’il a fait ou n’a pas fait pour qu’elle le délaisse à ce point. Un beau jour, à la suite d’un accident, ils se rendent compte qu’ils ont échangé leurs corps. Koume se retrouve dans le corps d’un homme dans la quarantaine bien tassée et doit aller au bureau. Et Papa se retrouve donc dans le corps d’une adolescente et doit retourner sur les bancs du lycée. S’ensuit une semaine riche en événements, où chacun va bien sûr se rendre compte que la vie de l’autre n’est pas évidente.papa to musume no nanokakan

On le devine, le drama repose donc principalement sur le duo père/fille, qui est est vraiment excellent. Je ne connaissais pas Tachi Hiroshi, et je l’ai trouvé franchement très bon, et pourtant le rôle n’a rien d’évident ! Sa façon de parler, ses gestes, toutes les mimiques qu’il a sont toujours extrêmement drôles et jamais exagérés. De son côté, Aragaki Yui se débrouille très bien aussi.papa to musume no nanokakan

Parmi les personnages qui les entourent, il y a bien évidement la mère, qui ignore comme tout le monde que sa fille et son mari ont échangé leurs corps. Le rôle est tenu par Aso Yumi (la mère de Ryôji dans Byakuyakou). Au lycée de Koume, le personnage qu’on voit le plus est le senpai dont elle est amoureuse, Kenta. Il est incarné par Katô Shigeaki, un ptit Johnny’s. Le rôle n’est pas fait pour être transcendant, mais il ne m’a pas déplu.papa to musume no nanokakanpapa to musume no nanokakan

Du côté de l’entreprise de cosmétiques où travaille Papa Kawahara, j’ai aussi pu retrouver des têtes connues : Yashima Norito d’abord, dans un rôle pas très différent de ceux dans lesquels je l’avais vu, mais qui reste bien sympa. Il y a ensuite Sada Mayumi, la Shizuka de Hana Yori Dango vue également dans Hataraki Man, qui joue Nishino, personnage que je n’ai pas forcément apprécié à 100 % mais qui a un rôle non négligeable dans l’histoire. Enfin, on peu aussi apercevoir Kashiwabara Shûji, c’est d’ailleurs dommage qu’on ne le voie pas plus car je l’aime beaucoup.papa to musume no nanokakan

Au fil des sept épisodes, on suit donc les tribulations du Papa au lycée, qui rate les contrôles et a du mal à admettre que sa fille soit en âge d’avoir un petit ami. Koume elle, se retrouve à la tête d’une petite équipe qui doit gérer un projet de produit apparemment voué à l’échec. et va risquer plusieurs fois son poste (enfin, celui de son père quoi ^^) en utilisant des méthodes peu habituelles vis-à-vis de ses supérieurs dans l’entreprise.

On a évidemment le droit à de nombreuses scènes comiques à partir du comportement étrange de chacun des deux personnages principaux, leur façon de parler, ce qu’ils devraient faire ou pas, savoir ou pas… Le tout se succède à un très bon rythme, sans être jamais trop exagéré. Et vu qu’il n’y a que sept épisodes, il n’y a vraiment pas de longueurs. Evidemment, la petite morale c’est ne soyez pas trop dur avec votre père, il bosse dur, et ne soyez pas trop dur avec vos enfants, l’école c’est pas facile, mais ce n’est pas trop appuyé, et au final la petite famille est vraiment sympathique et touchante.papa to musume no nanokakanpapa to musume no nanokakan

La bande son de Yamashita Kôsuke est classique dans le genre, mais elle reste bien efficace. Et j’ai pour ma part bien apprécié la chanson du générique, qui n’est autre que Hoshikuzu Sunset, de la chanteuse YUKI.

Un concept de départ bien trouvé et très bien mené qui tient à la fois du school drama et du drama « au travail », des acteurs qui jouent très bien leur rôle (même à la perfection pour Tachi Hiroshi), un humour qui fait toujours mouche, Papa to musume no nanokakan est donc un excellent drama qu’il ne faudrait louper sous aucun prétexte ! Ca se regarde en moins de deux, et c’est tellement drôle ! Oui, vraiment un des dramas les plus drôles que j’aie vus ^^.

1 commentaire sur [Drama] Papa to musume no nanokakan

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Oui, c’est un drama à voir absolument ! A ne pas confondre avec « Hanayome to Papa » (celui-là, il est à jeter aux orties ^^).

    Encore une fois, ça me fait bien plaisir qu’il t’ai plu. Les captures me rappellent de bons moments, le rendez-vous au cinéma qui tourne à la catastrophe, le père qui ne lâche plus son portable girly, ah et puis le passage où il se fait gronder par sa fille parce qu’il n’a pas dit au revoir correctement au petit ami par la fenêtre ;p). Y’avait tellement de situations bêtes et comme tu dis, le père est excellent dans le rôle.

    Si je peux me permettre une autre suggestion de drama marrant, « Seigi No Mikata » vaut son pesant de cacahouètes.

    Écrit par : Lynda | 02.04.2010

    Je ne sais pas pourquoi mais ce drama ne me disait vraiment rien et maintenant je pense que ton article m’a fait changé d’avis, finalement ça me dirait bien de le voir, surtout si tu dis que c’est un des dramas les plus drôles que tu as vu!
    Merci 🙂

    Écrit par : Ageha | 04.04.2010

    @Lynda : Seigi no mikata est au programme, en grande partie encore une fois grâce à ton article. J’ai quelques trucs à voir avant, mais dès que je veux rigoler un bon coup, je me mets celui-là ^^.

    @Ageha : C’est vrai que le résumé ne donne pas forcément tant envie que ça au premier abord. J’espère que tu passeras toi aussi un bon moment ! ^^

    Écrit par : Katzina | 05.04.2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*