22 octobre 2018

[Film] All about Lily Chou Chou (Riri Shu Shu no subete)

all about lily chou chou

Je n’avais jamais entendu parler de ce film avant de voir qu’il faisait partie des films préférés d’Ageha (question films asiatiques il y a plein de découvertes à faire sur son blog ^^. Bon, c’est sûr que c’est pas vraiment étonnant si je ne connaissais pas, j’ai encore vu peu de choses question cinéma japonais (le temps, toujours le temps ^^). J’étais donc bien décidée à le voir, et encore plus après avoir découvert la musique de Salyu, étant donné qu’on peut entendre plusieurs de ses chansons dans l’OST du film.

En fait, je me suis rendu compte en commençant le film que je ne savais pas vraiment de quoi ça parlait. D’une chanteuse, Lily Chou Chou, oui, mais sinon pas grand chose. Une histoire de lycéens. Oui, encore. De l’ijime et tout le tralala. Oui, encore. Mais le réalisateur Iwai Shunji a sa façon bien à lui de traiter la chose, ce qu fait que ce n’est pas encore pareil. C’est vraiment prenant et marquant.

Je disais encore l’autre jour dans une note drama certainement, que je parlais tout le temps d’ambiance et que ça n’avait plus vraiment de sens, mais pourtant là encore pour All about Lily Chou Chou, il s’agit d’ambiance. Une ambiance unique qui se dégage de l’association de la musique, de la façon de filmer, des couleurs dominantes sur les plans, de l’apparition fréquente de texte à l’écran.

J’ai vraiment aimé la place qu’a la musique pour les personnages. La passion du personnage principal (Yûichi) pour Lily, ainsi que celle des autres utilisateurs du forum auquel il participe tient plus du fanatisme qu’autre chose, mais j’ai trouvé qu’elle illustrait tellement bien le genre de sentiments qu’on peut avoir à cet âge (question de vécu ? ^^). Elle est le seul refuge pour Yûichi, face à la violence des relations avec les autres à l’école.

L’OST du film est donc composée d’une part de chansons de Salyu, qui incarne Lily Chou Chou, ou du moins sa voix, car on ne la voit en fait que quelques instants (j’aime d’ailleurs ce paradoxe entre le titre du film et son contenu). D’autre part, il y a des morceaux instrumentaux originaux, également composés par Kobayashi Takeshi, ainsi que quelques morceaux au piano de Chopin ou Debussy. Le tout se mélange parfaitement bien et tient vraiment une place importante dans le film, évidemment.

Je connaissais donc Glide et Houwa, les deux chansons de Salyu présentes sur son best of Merkmal, et c’était vraiment génial de les retrouver. Rien que d’entendre les premières notes de Houwa, à un moment particulièrement intense du film, ça m’a presque donné des frissons. Comme promis, je mets les vidéos des deux chansons. Pour celles que je ne connaissais pas, elles sont également excellentes, et ça m’a donné envie d’écouter Kokyuu, l’album que Salyu a sorti sous le pseudo de Lily Chou Chou. L’autre partie de l’OST est regroupée dans l’album Arabesque.

Deux mots sur les acteurs quand même : Yûichi est joué Ichihara Hayato, que j’avais aperçu dans le drama Long Love Letter, mais je dois dire que je ne me souviens pas de lui (il y a pas mal de personnages secondaires il faut dire). En tout cas, j’ai trouvé qu’il était très convaincant. Oshinari Shûgo joue Hoshino, camarade de classe de Yûichi (on pourrait dire bien plus que ça sur lui mais je ne veux pas spoiler ^^). Même si je l’avais vu qu’une fois, j’ai tout de suite reconnu sa tête, car elle me revient pas du tout. En fait, j’avais vraiment détesté son personnage dans Taiyou no kisetsu. Là, même si dans le fond le personnage est loin d’être plus sympathique, ça passait beaucoup mieux.

Certains n’accrocheront peut-être pas au côté un peu contemplatif du fillm, à la façon particulière dont l’image, les personnages ou le temps sont traités, mais c’est clair qu’il ne peut pas laisser indifférent. C’est à la fois dur et beau, dérangeant et envoûtant. J’ai vraiment apprécié et j’ai maintenant envie de voir d’autres films d’Iwai Shunji ^^.

1 commentaire sur [Film] All about Lily Chou Chou (Riri Shu Shu no subete)

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Contente que ce film t’ai plu, les films d’Iwai Shunji, c’est vrai, sont particuliers, il a un univers bien à lui.
    Ce film m’avait tellement marqué début 2009, je pense qu’il fera toujours parti de mon top films japonais, dommage qu’il ne sorte pas en dvd… ce réalisateur est trop méconnu malheureusement!

    …Debussy, Kobayashi et la voix de Salyu, que c’est beau! J’écoute très souvent l’ost de ce film que ce soit les compos instrus que les chansons interprétées par Salyu…

    Ito Ayumi était boulversante en plus!

    Je trouve qu’Iwai Shunji est vraiment LE réalisateur qui sait vraiment bien nous parler de l’adolescence.

    (merci d’avoir cité mon blog)

    Écrit par : Ageha | 04.03.2010

    C’est sûr qu’Iwai fait partie de ces réalisateurs qui ont un univers vraiment particulier, soit on aime vraiment soit on accroche pas du tout. Un peu comme les films de Wong Kar Wai en fait ^^. Dans tous les cas, il faut bien reconnaître qu’il y a énormément de boulot derrière leurs films.
    J’écoute aussi régulièrement les OST depuis que j’ai vu le film, c’est génial de pouvoir retrouver cette atmosphère unique.
    Bien d’accord, Ito Ayumi est super, je l’ai également beaucoup aimée dans Swallowtail ^^.

    Écrit par : Katzina | 06.03.2010

    Je viens de découvrir ce site et quelle joie de découvrir la critique de ce film!!
    Une oeuvre magnifique, superbement réalisée! Une sensation étrange ressentie au cours du visionnage et qui perdure par la suite.. Bref un film marquant! ce film m’a permis de découvrir l’univers et le talent d’ Iwai Shunji, et aussi la musique de Salyu… quelle voix!

    Écrit par : Alex | 19.02.2012

    Deux ans après l’avoir vu, je garde toujours une impression très forte de ce film et ça me fait plaisir que tu apprécies ce petit billet. Ca fait un moment que je veux me remettre aux films japonais, et je crois que je vais retrouver avec plaisir Iwai Shunji avec Hana & Alice, Picnic ou Halfway.
    Je suis moins ce que Salyu a fait dernièrement, mais l’album Kokyu est un véritable petit bijou qu’on ne se lasse pas d’écouter, et sa voix est en effet superbe, unique en son genre !

    Écrit par : Katzina | 19.02.2012

    Très bon choix pour un retour au cinéma japonais, les trois sont très bons. Je te conseille aussi Rainbow Song, il en signe le scénario. Salyu a fait quelques bonnes chansons mais ça n’égalera jamais les chansons de Lily Chou-Chou, c’est sûr!

    Écrit par : Alex | 20.02.2012

    Je note la recommandation, merci ! ^^

    Écrit par : Katzina | 26.02.2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*