[Cher journal #23] Mon mois de février 2019

flowers by naked nihonbashi

Je voudrais pas faire de la discrimination au nombre de jours, mais je ne m’attendais pas à ce que ce mois de février passe moins vite que les mois qui l’ont précédé et j’ai eu raison de ne pas me faire d’illusions ! Même si l’hiver a bien des charmes (surtout quand on a un logement bien chauffé), notamment avec de belles journées ensoleillées et sèches, cela reste une saison où l’on a moins facilement la forme et le moral (l’un allant souvent avec l’autre) et je suis assez contente d’en voir le bout cette année sans grandes difficultés. Pas de nouvelle maladie depuis début janvier, on touche de la peau de singe (ou de Messire) !

Aux alentours du 20 février, les températures sont devenues tout d’un coup beaucoup plus douces en journée (pas loin de 20°C) et du coup on a pu se passer de chauffage à la maison la journée et le soir. J’ai aéré à fond, ça fait trop du bien ! Mais sans surprise, c’était juste une petite vérification de réglages pour être prêts au printemps et le temps est redevenu plus frais. On a eu quelques jours de grisaille mais encore quand même majoritairement de belles journées; sauf le tout dernier jour du mois où il a plu du matin au soir, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu ça !

Tout comme mon mois de décembre 2018, mon mois de février a commencé en musique avec un deuxième concert de Yuga, cette fois à Shibuya. La setlist n’était pas beaucoup différente mais je compte bien continuer à la voir autant que possible pour entendre de nouvelles chansons ! Enfin, hélas la prochaine fois je ne pourrai pas car l’homme sera en voyage d’affaires -__- J’ai tellement envie de la voir avoir le succès qu’elle mérite ! Pas besoin de remplir le Tokyo Dome hein, mais des chansons comme les siennes c’est du gâchis si ça reste trop confidentiel.

Le premier dimanche du mois, nous sommes allés à la maison des grands-parents de l’homme, qui a été mise en vente vu que Baa-chan n’est plus en assez bonne santé pour y habiter seule. Je n’étais pas là quand ma mère a dû vider la maison de ma grand-mère et j’étais dans le fond soulagée car je me doutais bien que c’était super dur. Là je peux le vérifier encore une fois avec ma belle-mère, même si ses parents n’ont pas énormément de possessions (ils avaient dû se séparer de pas mal de choses il y a 15 ans quand ils ont fait reconstruire leur maison), même si l’on n’est pas très attaché aux choses c’est vraiment ingrat comme tâche. Nous avons été invités à récupérer les objets qui nous plaisaient. Il y avait plein de jolies vieilles choses très japonaises, mais j’ai essayé de ne pas perdre de vue le fait que j’essayais de ne pas trop accumuler chez nous. Mes beaux-parents m’avaient déjà mis de côté une petite commode et des tenugui, on a pris quelques bibelots, deux lots de belles assiettes emballées dans des boites en bois, et un peu de vaisselle de tous les jours. J’ai installé le meuble dans notre pièce japonaise, cela fait vraiment un beau souvenir. Je ne suis allée qu’une poignée de fois dans cette maison mais cela me fait bizarre de savoir que je ne la reverrai sûrement pas, comme plusieurs endroits liés à ma famille en France. Mon mari et ses frères appelaient jusqu’à récemment leur grand-mère Mamie Asagaya (阿佐ヶ谷のばあちゃん), mais elle ne sera plus jamais à Asagaya…  

Le deuxième week-end de février, nous sommes allés à Hannô voir le spectacle Digitalized Lakeside and Forest de teamLab et je vous ai déjà raconté tout ça. Un chouette souvenir, aussi bien les illuminations elles-même que le trajet en train et le repas. 

Le jour de la Saint-Valentin, Ponchi était super malade. J’avais vu depuis la veille qu’il avait pas l’air en forme et je surveillais voir si ça s’arrangeait mais c’est devenu urgent de l’emmener au vétérinaire. Je ne crois pas être du genre pessimiste mais je le sentais assez mal. Et puis surtout on savait pas exactement ce qu’il avait et ça me perturbait beaucoup, un chat qui est toujours à l’intérieur ça limite quand même les possibilités de se retrouver en mauvais état. Il a passé 3 jours à la clinique et on l’a récupéré le dimanche car il était de nouveau sur pattes, au final ça serait uniquement une complication de “rhume”. Malheureusement si ça recommence ça veut dire qu’il y a un truc plus sérieux et cette fois il faudra bien faire une IRM. 

Le samedi 16, j’ai assisté à mon 11ème concert de moumoon, ils étaient juste tous les deux sur scène comme pour la tournée d’il y a 4 ans et c’était génial, aussi bien la setlist que les arrangements. Je devrais avoir l’occasion de les revoir 2 fois cette année, je ne me lasse toujours pas !

Le dernier samedi du mois, je suis allée voir l’expo Flowers by Naked à Nihonbashi. J’avais loupé celle de l’année dernière qui était à un endroit différent il me semble. Je n’ai pas pris de photos assez réussies pour faire un petit billet je crois. C’est très joli, mais clairement le Mitsui Hall c’est pas une salle pour faire ce genre d’événements, trop petit donc trop vite saturé de monde et pas assez de séparation sonore et visuelle entre les différents espaces. Moi qui suis hyper sensible aux parfums j’ai été agréablement surprise que les odeurs de fleurs diffusées ne m’écœurent pas du tout, c’est que c’est vraiment bien fait ! Et puis à l’intérieur il y a des espaces où ils vendent des trucs… ben quand t’as déjà payé 2000 yens l’entrée ça va peut-être aller quoi XD. Donc bien sympa au niveau des idées mais mise en oeuvre à revoir, après ça doit pas être évident de trouver des espaces adéquats pour ce nouveau genre d’expositions numériques. 

Le lundi 25 février, j’ai laissé Messire à ses grands-parents pour refaire une petite expédition au bureau d’immigration de Tachikawa. La dernière, ou presque ! A la mi-février j’ai enfin reçu la réponse à la demande de résience permanente que j’avais déposée début juillet 2018 ! Je me disais que si c’était non y’avait pas besoin de tout ce temps pour le dire, mais je commençais à douter un peu parfois. Faut dire que je ne me suis pas trop cassé la tête pour le dossier (j’ai mis uniquement les documents explicitement demandés), mais je me disais aussi que si c’était non cette fois, qu’est-ce qui aurait changé dans ma situation à la fin de mon visa dans 4 ans et quelque ? A part un nom de plus dans le registre familial sûrement, je ne vois pas ! Bref, je suis allée chercher mon beau timbre fiscal à 8000 yens, j’ai eu un trou dans la carte que j’avais depuis à peine plus de 6 mois, et j’ai aussi récupéré la fameuse mention EP entre mes deux  noms, à laquelle j’avais échappé pendant 5 ans…

Au mois de février, on a encore super bien mangé à la maison ! Le grand nabe en terre continue de bien chauffer depuis qu’on l’a acheté mi-décembre, on adore y mettre des houtou, les sortes de udon plates et larges de Yamanashi, ou d’autres nouilles du genre. La dernière fois j’ai fait le bouillon au miso blanc et au lait de riz, ça déboîtait pas mal ! Et puis j’ai craqué pour la plaque chauffante faite pour le petit réchaud à gaz, on a testé les okonomiyaki et on s’est régalé ! Est-ce que je vais finir aussi par acheter la plaque à takoyaki ? 😀

Ces dernières semaines dès qu’il fait beau et pas trop froid le week-end, on prend le goûter dans le jardin quand on est à la maison. A cause des moustiques on ne profite pas autant qu’on voudrait d’avoir un petit jardin, alors autant le faire dès qu’on peut ! On a l’embarras du choix si on veut aller s’acheter une gourmandise, surtout si on est passé à Shakujii-Kôen ou Oizumigakuen plus tôt dans la journée ! On vient aussi de découvrir une petite boulangerie familiale qui a aussi quelques pâtisseries, je compte bien y retourner car je préfère soutenir ce genre de commerce que les chaînes comme Saint-Germain ou Cozy Corner qui ont leur boutique à la gare, même si ça dépanne toujours parfois. Et puis faudra qu’on retourne prendre des cannelés à la petite boutique française aussi !

A la fin du mois, j’ai découvert avec effroi grâce à une fidèle visiteuse que le blog avait été hacké. Rien de bien méchant par rapport à ce que ça peut être je crois, mais frustrant de devoir à nouveau perdre du temps et de voir toutes les limites de mes connaissances techniques. Mais clairement c’est pas ça qui me fera retourner sur une plateforme de blogging clé en main. J’ai pas hésité longtemps à me prendre enfin un espace de stockage en ligne digne de ce nom pour pouvoir faire correctement des sauvegardes sans que ça sature tout le temps, et puis j’ai aussi acheté la licence à vie pour mon thème, comme ça je suis tranquille ! Au bout du compte comme pour l’autre fois avec ma base de données ça a été l’occasion d’améliorer mon installation mais le petit coup de stress pas génial même si j’ai moins eu peur pour mes données cette fois !

En février, Messire a commencé à aller au yochien le vendredi en plus du mardi et jeudi. Même s’il y aura 3 semaines de vacances avant la rentrée mi-avril, c’est bien pour se préparer à la semaine complète. Au milieu du mois, on a eu une réunion collective avec le personnel pour faire le point et parler un peu de l’année prochaine. L’homme a pu venir car ses parents étaient disponibles pour rester avec Messire. Un matin où j’étais en retard, je me suis décidée à faire le trajet jusqu’au yochien en vélo et si ça n’a pas l’air comme ça ce n’était pas rien pour moi, mais ça s’est très bien passé. Surtout parce qu’on n’a pas croisé de véhicule ou de vélo qui roulait n’importe comment, parce que c’est surtout ça le problème. Je vais voir ce que ça donnera en avril, c’est clair que je ne ferai pas tout le temps tous les trajets en vélo (surtout pas s’il pleut !) mais c’est bien d’avoir l’option. Messire a dit bye bye à ses couches la journée pour de bon, évidemment je suis contente (le porte-monnaie et la poubelle aussi bien sûr), mais je trouve ça bien aussi qu’il y trouve son intérêt et que ça ne soit pas que pour faire plaisir aux adultes autour de lui. A la Saint-Valentin il a eu des petits paquets de chocolats ou biscuits par 3 de ses camarades, je ne m’y attendais pas du tout si tôt et je ne sais pas trop ce qu’on va faire le mois prochain pour le White Day du coup…

2 Commentaires

  1. Bonsoir,
    Voilà plusieurs jours que j’ai découvert votre blog. Je prends le temps de le découvrir. Je suis très heureuse de faire votre connaissance. Merci pour tous vos partages au sujet du Japon que nous affectionnons beaucoup avec ma fille.
    Au plaisir de continuer à vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*