[Concert] moumoon -「FULLMOON LIVE TOUR 2018 ~Flyways~」le 15 avril à l’Akasaka Blitz

concert moummon flyways

Après un excellent live de la pleine lune d’automne en octobre 2017 qui a marqué leur retour après deux petites années d’activités au ralenti, moumoon a annoncé un nouvel album et une tournée pour en faire la promotion au printemps 2018. Comme j’avais fait la bêtise d’hésiter encore à m’inscrire au fanclub et que j’ai loupé le live acoustique du nouvel an faute d’avoir pu faire face comme toujours aux serveurs saturés des sites de billetterie, j’ai décidé que cette fois ça serait la dernière fois que je me faisais avoir et j’ai demandé ma carte pour le Getsumenkichi. C’est donc le nom du fanclub de moumoon, ça veut dire base lunaire, donc c’est très mignon ^^.  J’ai donc pu profiter cette fois des préventes fanclub, et j’ai même eu des places premium avec des goodies spéciaux. Et puis tant qu’à faire, vu qu’il y avait deux dates différentes à Tokyo, l’un au début et l’autre à la fin de la tournée, j’ai pris les deux ! Lors de la tournée de 2014 j’avais pu vérifier que même avec un setlist quasi identique, ça vaut le coup de remettre le couvert, surtout si c’est une salle différente !

Du coup je n’ai pas pu aller au deuxième concert parce qu’on était en France à ce moment-là alors qu’on devait y aller plus tôt au départ. Mais en fait j’ai bien fait de prendre les 2 car si je n’en avais choisi qu’une ça aurait été la deuxième, pour échapper à la mauvaise organisation du Blitz et tenter plutôt une salle que je ne connaissais pas encore. Donc du coup, je suis retournée à Akasaka et c’était certainement la dernière fois que j’y allais pour un concert car j’ai appris récemment que le Blitz allait fermer. Cette fois encore on peut pas dire que c’était fluide l’entrée dans la salle, mais en fait on a vu moins longtemps ce qui se passait dehors vu que les numéros d’entrée des tickets fanclub, ce sont des bons ! Le goodies spécial premium, c’était une boîte de sels de bain ! Assez original quand même. C’était sympa d’essayer mais à moins de savoir à l’avance que c’est un objet qui m’intéresse vraiment je pense que je passerai mon tour, parce qu’évidemment ce n’est pas gratuit ^^. Du coup, je n’ai rien acheté d’autre, le design des goodies faits pour la tournée était sympa mais cette fois il n’y avait pas de mouchoirs et j’essaie d’y aller doucement dans l’agrandissement de ma collection de serviettes :D. 

Comme le concert était dans le cadre d’une tournée promo de nouvel album, on était certain d’entendre la majorité des chansons de Flyways. Effectivement, il y en a eu 10 sur les 12. Pour compléter le tout, quelques chansons assez récentes, et au final très peu de “veilles” pour cette fois. Après une intro instrumentale, le spectacle s’est ouvert de manière bien dynamique avec Serendipitous, que j’avais déjà pu entendre au mini-concert du Tower Records quelques semaines auparavant. Yuka avait sa belle guitare folk rouge. Ensuite, retour du côté de l’album précédent avec Never look back et BF, qui est certainement une des chansons du groupe que je trouve le moins intéressante. On enchaîne avec Heart, qui s’est avérée aussi mignonne sur scène qu’en version studio, et nouveau retour du côté de It’s our time avec la si chouette Hello, shooting star.

Nous voilà arrivés à ce qui a été pour moi certainement le plus chouette moment du concert : un enchaînement de trois superbes titres. D’abord Nee, puis Yuutodoroki, les deux titres inédits du best of. Et juste après, Hana ga saku basho, un titre de Flyways qu’on avait pu découvrir en “avant-première” (ainsi que Hikari no kage qui ne faisait pas partie de la setlist cette fois) au Fullmoon live special de 2017. J’avais déjà entendu Yuutodoroki en live à ce même concert mais bizarrement, d’après mon compte-rendu, ça n’avait pas fait tilt cette fois-là. Mais là je l’ai trouvée vraiment magnifique et depuis je l’écoute plus ! Et puis Hana saku basho a décidément une intensité qui rend super bien sur scène.

Petit changement d’ambiance ensuite avec Circulation et son côté plus électro vraiment efficace. Troisième retour vers le disque précédent avec I’m Scarlet, qui reste clairement ma préférée de It’s our time. Cette fois, j’étais pas super fan de l’arrangement pour l’intro, mais pas de problème pour la suite !

De l’ambiance solenelle de Let it shine, on est passé ensuite à la très légère Reflection. C’est la claviériste Eji, presque toujours présente parmi les musiciens quand moumoon ne se produit pas en duo, qui s’occupait des petites notes de xylophone qui donnent beaucoup de charme à ce titre. Eji a l’air d’avoir une belle complicité avec Yuka et j’aime beaucoup quand elle fait les choeurs. C’était ensuite le tour de Big Fish, un titre dont j’aime beaucoup l’ambiance et je n’étais pas surprise de me rendre compte que ça donnait très bien sur scène. On reste sur le dernier album pour les trois derniers titres du set principal : Triangle (qui semble depuis s’imposer comme l’un des représentants du disque en live), Koe, et enfin la chanson titre Flyways.

En rappel, seule petite surprise nostalgique du concert : Tomodachi / koibito, que je n’avais pas entendue depuis un bail. Ensuite, de nouveau Sunshine girl, et là franchement j’aurais vraiment, vraiment aimé entendre une autre chanson à la place ! Bien sûr, le rappel s’est achevé avec good night, mais ça c’est pas encore pareil, même si je l’ai entendue autant voire plus que Sunshine girl, il y a vraiment le côté tradition fin de concert.

Bilan de ce huitième concert de moumoon ? Même si j’aurais aimé plus de surprises dans la setlist, j’ai passé un très bon moment ! Je trouve Flyways supérieur à l’album précédent, même s’il n’atteint pas le niveau de mes albums préférés du groupe. C’était un plaisir d’entendre les chansons qui y figurent en live pour la première fois, et si je n’ai pas eu de grosse révélation c’était à la hauteur de ce à quoi je m’attendais. En fait, je préfère les concerts de moumoon qui ne sont pas dans le cadre d’une tournée promo d’album, mais il est quand même hors de question que je loupe une tournée album :D.

C’est le concert à Ebisu qui a donc eu lieu deux petits mois plus tard qui a été filmé pour figurer en BRD/DVD sur l’édition limitée de Newmoon, l’album qui a succédé à Flyways et qui reste le dernier de moumoon à l’heure où je publie ce billet. Je l’ai déjà dit, j’apprécie énormément ces disques live bonus sur les éditions limitées des albums du duo, et ça a été encore le cas cette fois. Même si du coup je n’ai pas assisté au concert d’Ebisu, la vidéo a pu quand même me servir pour raviver un peu mes souvenirs. Comme tous les concerts de ces derniers années sortis en format vidéo, celui de cette tournée Flyways est également disponible en audio sur Spotify, ce qui est également très chouette.

Setlist

Serendipitous
Never look back
BF
Heart
Hello, shooting-star
ねぇ
夕轟
花咲く場所
Circulation
I’m Scarlet
Let it shine
Reflection
BIG FISH
Triangle

Flyways

トモダチ/コイビト
Sunshine girl
good night

La photo au début de l’article est issue d’une publication sur la page Facebook de moumoon.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*