19 juillet 2018

[Anime] Gankutsuou – Le comte de Monte-Cristo

gankutsuou

Titre japonais : 巌窟王
Nombre d’épisodes : 24 épisodes
Année de production :
 2004
Licence en France : Kero
Fiche :
 Animeka ; ANN

Je l’avais déjà mentionné, j’avais déjà vu cette série en fansub, il y a bien quatre ans de ça maintenant. Comme elle m’avait plu et qu’en plus les coffrets DVD sortis en France peu après avaient l’air super beaux, je m’étais dit que je l’achèterais. Ca a pris du temps, mais je l’ai fait. Et bien sûr, ça m’a pris encore un peu plus de temps pour me décider à la regarder à nouveau. Surtout que comme je le disais l’autre jour, je voulais lire le roman de Dumas avant de la revoir. Hé ben je sais pas si c’est juste le fait d’avoir lu le roman, ou bien si c’est parce que mes goûts ont évolué, mais j’ai l’impression que j’ai encore plus apprécié Gankutsuou.

Même si j’avais déjà vu la série et que je venais de lire le roman, je n’ai pas du tout eu d’impression de déjà-vu. Comme je me souviens généralement peu de ce que je vois ou je lis même si j’adore, mes souvenirs de l’anime étaient très vagues. Et comme c’est une adaptation libre du roman de Dumas, on n’a pas du tout l’impression de voir un copier/coller en version animée. Il serait assez fastidieux, et surtout pas très utile, de se lancer dans une comparaison points par points entre le roman et l’anime, mais en gros, les différences sont quand même très grandes, pour différentes raisons.

La première est assez évidente : les réalisateurs de Gankutsuou ont choisi de placer l’intrigue dans un univers futuriste. Un certain nombre de situations et de faits ont donc dû être adaptés. Ensuite, il y a le format : avec 24 épisodes d’une vingtaine de minutes, il est impossible de retracer entièrement une oeuvre de plus de 1500 pages au total. Première conséquence : la première partie de l’histoire a été mise de côté. Deuxième conséquence : la chronologie des événements diffère parfois, et certains événements n’ont pas été retenus. Mais d’un côté comme de l’autre, ce n’est pas gênant parce que tout ça a été remanié de façon à obtenir un scénario bien ficelé et cohérent, qui dans le fond garde très bien l’esprit de l’oeuvre de Dumas.

gankutsuou

L’adaptation passe aussi par un certain nombre de changements concernant les relations entre les différents personnages. D’un sens, on peut trouver ça dommage, mais de l’autre, c’était parfois nécessaire étant donné que l’histoire est « simplifiée ». Il vaut mieux avoir des personnages différents et cohérents que des personnages fidèles mais dont on ne peut apercevoir toutes les actions et motivations. Et je trouve aussi que si certains personnages ou situations sont différents, c’est pour davantage coller au modèle de la série animée. Je vais pas prétendre que les réalisateurs ont incorporé des trucs typiquement japonais ou quoi que ce soit, mais il faut dire qu’on retrouve dans le personnage d’Albert, dans sa relation avec Franz ou Eugénie, des éléments qu’on a plus souvent l’occasion de croiser dans des mangas ou des séries d’animation que si tout avait été entièrement fidèle au roman.

Adaptation, quoi, tout tient dans ce mot, et je me répète mais malgré toutes ces différences l’esprit de l’oeuvre de Dumas est là, et c’est le principal. Et cette réussite est bien sûr en grande partie due au personnage du comte de Monte-Cristo lui-même, dans lequel on retrouve tout le mystère, la froideur, la souffrance ensuite. Et l’histoire, c’est la mise en place lente mais sans faille de sa vengeance. Envers qui ? Pourquoi ? Si dans le roman on le sait très tôt, ici on le découvrira progressivement, et sur ce plan-là, le scénario se montre très efficace.  Les autres personnages de l’histoire étaient bien comme je les avais imaginés dans le roman, sauf peut-être Maximilien et Villefort, pour leur apparence du moins.

J’ai vraiment apprécié l’univers de Gankutsuou. Un monde futuriste où la Lune est une sorte de station balnéaire et où des guerres ont lieu entre les différentes planètes, c’est clair que ce n’est pas un genre inédit. Mais d’abord, ce n’est qu’un fond à l’intrigue, et ensuite, il faut voir un peu l’aspect de ce monde. Et c’est superbement fait. Pour les décors, comme pour les personnages, les couleurs sont magnifiques et les motifs style Klimt donnent vraiment un cachet unique à l’anime. Comme tout ce qui sort de l’ordinaire, on peut ne pas aimer, mais j’ai personnellement adoré. Des personnages comme Haydée, ou des décors comme celui de la pièce où Eugénie joue du piano sont vraiment superbes.

gankutsuou

Et si le monde est futuriste, un certain nombre d’éléments qui pourraient dater du 19ème sont présents, comme les voitures à chevaux, l’architecture ou tout simplement la noblesse. Le mélange est tout à fait réussi. La 3D est assez souvent utilisée, et la plupart du temps ça s’intègre parfaitement, sauf peut-être dans les scènes avec les armures, qui sont certes impressionnantes mais… un peu trop 3D, quoi ^^. Pour le design des personnages en eux-mêmes, j’ai trouvé qu’il était varié et dans l’ensemble agréable.

La bande sonore est relativement variée et dans l’ensemble bien réussie, j’aime particulièrement le morceau qu’on entend dans les moments de forte tension dramatique. Les chansons complètent bien l’ambiance, même si en fait je ne suis pas du tout fan. Je n’aime pas vraiment la voix du chanteur, ni son léger accent français quand il chante en anglais. Allez, on dira que c’est parce que j’ai lu qu’il avait des origines françaises, mais quand même ^^. En parlant d’accent, il y a aussi l’introduction à chaque épisode faite en français. Bien sûr, je me doute qu’il y a un intérêt pour les Japonais, mais en tant que française ça fait bizarre, on se demande pourquoi ils n’ont pas pris un Français au lieu d’un Japonais pour faire ces introductions.

Je me dois aussi de dire deux mots (ou même plus ^^) sur les deux coffrets DVD. Ils sont vraiment magnifiques et rendent tout à fait hommage au style graphique particulier et magnifique de la série. Je n’ai pas encore tout regardé, mais chacun des coffrets a un DVD de bonus. Et pour les 24 épisodes, on peut choisir de voir la petite introduction faite à chaque fois par un des doubleurs quand la série a été diffusée à la télé japonaise, c’est vraiment sympa. Et pour ceux qui sont fans, le doublage en français a pas l’air mal. Dommage que l’éditeur Kero ait mis la clé sous la porte, ils faisaient vraiment du bon boulot !

Au départ ces coffrets avaient un prix assez élevé (50 euros chaque je crois), mais quand je les avais aperçus je m’étais dit que ça valait vraiment le coût. Mais maintenant, il y a même plus l’excuse qu’ils soient chers pour ne pas les acheter ^^. Je ne sais pas si c’est dû à la disparition de l’éditeur, mais ça fait pas mal de temps maintenant qu’on peut les trouver à très bon prix un peu partout, genre 20 euros le coffret. Franchement, il faut pas hésiter à ce prix-là, surtout qu’il n’y en aura pas éternellement.

Hé ben voilà, encore plus de bla bla que d’habitude, il va falloir résumer un peu pour conclure : cette série est superbe visuellement, l’histoire est prenante, que l’on connaisse le roman de Dumas ou pas. Tout est dans les relations entre les personnages, les manoeuvres en douce du comte et le mystère autour de sa personne. Bien sûr, le spectateur se sent interpelé quant à la légitimité de sa vengeance : qui est gentil, qui est vraiment méchant ? Pas de grands affrontements à longueur d’épisodes donc, mais quelques scènes d’actions bien fichues et pas un temps mort dans l’histoire  qui est maîtrisée d’un bout à l’autre. C’est avec des séries comme ça que l’animation prend tout sont sens : l’histoire n’est pas inédite, mais elle est très bien adaptée, avec un univers original et magnifique que seule l’animation peut offrir.

1 commentaire sur [Anime] Gankutsuou – Le comte de Monte-Cristo

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    L’anime était passé sur la tnt je crois il y a 2-3 ans, et visuellement le mélange 2D/3D m’avait fortement déplu mais ton article me donne malgré tout envie de laisser une nouvelle chance à cette série donc à voir peut-être plus tard.

    Écrit par : Niko | 12.09.2009

    Surprenant mais je n’ai pas vu l’anime, tout simplement parce que l’histoire ne me tentait pas mais vu ton article, je vais peut-être revoir mon jugement 😉

    Écrit par : Méta | 14.09.2009

    @Niko : c’est vrai que visuellement tout est spécial, y compris le mélange 2D/3D. Après, l’aspect visuel ne fait pas tout, et c’est bien d’essayer de passer outre et de s’intéresser à l’histoire, mais quand on a plein d’anime à voir je comprends qu’on prenne en priorité ceux qui nous intéressent à 100 % ^^.

    @Méta : Tiens je pensais que tu l’avais vu celui-là, surtout que tu as dit avoir lu le roman si je me souviens bien. Mets-le vite dans ta liste, à moins que tu craques avant pour les dramas et que tu n’aies plus de temps pour autre chose ! :p

    Écrit par : Katzina | 15.09.2009

    Non, il est wishlisté mais pas encore vu, justement parce que j’ai lu le bouquin 🙂

    Écrit par : Méta | 21.09.2009

    Exactement : Gonzo a surpassé Alexandre Dumas sur cette adaptation. Et ça c’est vraiment très fort. Gankutsuou est infiniment plus poignant que l’œuvre dont il est adapté. Je te rejoins sur la touche graphique et futuriste qui est vraiment un des points forts de la série avec ces motifs dans les cheveux et les habits qui ne se déplacent pas avec les gestes, c’est jouissifs. Par contre j’aime beaucoup l’opening de Jean-Jacques Burnel : « We were lovers » avec les images de fond.

    Écrit par : Sirius | 16.10.2009

    Je peux pas dire que je l’aime pas l’opening, ça donne une ambiance certaine et comme tu le dis les images sont très sympas, mais il manque quelque chose pour que la chanson me touche vraiment ^^.

    Écrit par : Katzina | 16.10.2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*