22 novembre 2017

[Drama] Boku to star no 99 nichi

boku to star no 99 nichi

Titre japonais :  僕とスターの99日

Nombre d’épisodes : 10

Diffusé en : Automne 2011

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

Comme je l’avais expliqué dans mon bla bla du début de la saison d’automne dernier, je n’avais pas prévu de regarder ce drama au départ, parce que ça me dérangeait un peu que les Japonais aillent chercher une actrice coréenne pour jouer dans un de leurs drama juste parce que la pop culture coréenne a la cotte. Quand j’ai appris que la chanson thème du drama était chantée par Spitz, j’ai tout de suite revu mon jugement car je ne suis qu’une faible fan.

boku to star no 99 nichi

Et je me suis donc embarquée pour 99 jours avec une star. Enfin, de mon point de vue de spectatrice, pour 10 épisodes en fait ^^. Han Yuna, jeune actrice coréenne dont la carrière est sur la pente ascendante, débarque au Japon pour y tourner une série télé avec une équipe et des acteurs japonais. Nous sommes en septembre, le tournage doit durer un peu plus de trois mois, plus exactement 99 jours. Pendant la durée de son séjour, la jeune star va se voir attribuer un garde du corps qui sera avant tout chargé de veiller à ce qu’elle ne s’échappe pas de son hôtel le soir. Yuna semble en effet vouloir retrouver quelqu’un au Japon, et se comporte d’une manière qui selon son agent, pourrait compromettre sa carrière.

Namiki Kouhei, le garde du corps de Yuna, a un don pour la retrouver où qu’elle soit, et semble mieux la comprendre que les autres. Et vous ne pourrez pas vous plaindre que je spoile en disant qu’ils vont tomber amoureux l’un de l’autre tellement c’est couru d’avance. Mais bon, c’est pas comme si on cherchait à nous le cacher ^^. Ces 99 jours vont donc être remplis de rebondissements, entre les trois neuveux de Kouhei qui squattent chez lui car leur  mère est tout le temps barrée à l’autre bout du monde, sa logeuse et propriétaire d’un resto de takoyaki un peu hystérique sur les bords, un méchant paparazzi qui cherche à avoir des photos compromettantes de Yuna et l’acteur qui partage l’affiche de la série télé qui tombe sous le charme de la belle Coréenne.boku to star no 99 nichi

J’avais trouvé Nishijima Hidetoshi très sympa dans les rôles secondaires dans lesquels je l’avais vu, et j’ai trouvé qu’il se montrait à la hauteur dans ce rôle principal. Sans être révolutionnaire, le personnage de Kouhei devient vite attachant. Sous ses airs de gars maladroit (mais pas non plus trop long à la détente), il comprend pas mal de choses. Il a une passion pour les étoiles (le parallèle entre ces vraies étoiles et les stars comme celle sur qui il doit veiller est souvent fait), et préférerait travailler dans un observatoire plutôt qu’être garde du corps. C’est assez marrant à chaque épisode de le voir avec des pansements sur le visage car il s’est fait amoché d’une façon ou d’une autre, et j’aime bien son petit surnom : Saboten, c’est-à-dire cactus. En gros, il est supposé rester planté là sans faire de commentaires ^^.boku to star no 99 nichi

C’est Kim Tae Hee qui tient le rôle de Yuna, et évidemment comme je ne regarde pas de drama coréens je ne la connaissais pas. J’ai trouvé son personnage sympa, un peu fofolle mais pas trop, un peu enfant gâtée mais pas trop non plus. Pour ce qui est de l’interprétation, il y a des fois où ses répliques sonnaient bizarrement mais il est vrai que ça ne doit pas être évident de jouer dans une langue étrangère donc je ne tirerai aucune conclusion quand à son talent d’actrice sur ce simple rôle. Globalement ça passe sans problème, c’est juste qui si elle avait un autre rôle en japonais on aurait peut-être l’impression de voir un peu la même chose.boku to star no 99 nichi

Pour compléter l’inévitable triangle amoureux, il y a Takanabe Yamato, le célèbre acteur qui joue aux côtés de Yuna dans le drama en cours de tournage (qui est supposé s’appeler Shiroi Kioku si je me souviens bien). Takanabe est évidemment charmeur, mais est avant tout quelqu’un de vraiment gentil, ce qui fait de lui un rival très intéressant, d’autant plus qu’il peut se montrer très drôle. Et lui aussi a un petit surnom : Ganmo, c’est-à-dire tôfu frit. Ce surnom trouve es racines dans son enfance, qu’il cherche à cacher pour des raisons que je ne dirai évidemment pas ici. Le personnage ne serait sûrement pas aussi réussi sans l’excellente interprétation de Sasaki Kuranosuke. Ce gars est génial, je ne me lasse pas de le voir !boku to star no 99 nichi

Faisons un petit tour des personnages qui gravitent autour de ce triangle prinicpal : il y a d’abord l’agent de Yuna, Serizawa (Asaka Mayumi, que j’avais déjà moyennement appréciée dans Second Virgin), qui se montre très stricte avec sa protégée et même si elle dit que c’est pour son bien c’est un peu dur à avaler des fois. A quoi bon être une star si l’on ne peut pas bouger le petit doigt en dehors d’un plateau de tournage, si on doit rester enfermée dans sa chambre d’hôtel sans pouvoir voir les gens qu’on voudrait voir, et sans pouvoir s’afficher avec celui qu’on aime parce qu’il ne répond pas à certains critères ?boku to star no 99 nichi

Hashizume est le vilain paparazzi qui traque les faits et gestes de Yuna. Il n’a pas peur de recourir au chantage, et évidemment donne aux photos qu’il réussit à prendre la signification qu’il l’arrange. Même si on ne peut pas parler de dénonciation ou de remise en cause, on nous montre encore une fois le côté futile et superficiel de la célébrité et des tabloïds. Je me demande toujours si c’est les gens qui lisent ces « journaux » ou ceux qui les publient qui font le plus pitié ^^. Bref, ce rôle de « méchant  » va plutôt bien à Kaname Jun et on peut juste regretter que Hashizume n’ait pas une raison particulière d’en vouloir à Yuna ou quelqu’un de son entourage, même si du coup ça aurait peut-être été une raison cliché.boku to star no 99 nichi

Sans grande surprise, la personne que Yuna recherche au début de l’histoire est un Coréen qui répond au nom de Teson. D’après ce que j’ai lu, celui qui tient le rôle, Taecyeon, n’est à l’origine pas un acteur mais un chanteur, ce qui explique sûrement son gros manque d’expressivité. Là encore je sais qu’il y a la difficulté de jouer dans une autre langue, mais quand même, il est franchement pas convaincant (si je lui avais trouvé du charme j’aurais peut-être eu un avis un peu différent :p).

Sakuraba Nanami tient le rôle de Momo, l’aînée des enfants de la soeur aînée de Kouhei. Elle rêve de devenir danseuse professionnelle, et va tenter d’approcher Serizawa quand elle va apprendre que son oncle est le garde du corps d’une star. Je suis complètement hermétique à la danse moderne (c’est pour ça que le fait que les girls/boys bands dansent n’est pour moi en rien une plus-value à la soupe qu’ils chantent ^^) alors je n’ai pas vraiment accroché aux quelques scènes où Momo danse, mais ça ne m’a pas empêchée de trouver la jeune fille sympa, tout comme la relation qu’elle va nouer avec un certain autre personnage.boku to star no 99 nichi

Le petit frère et la petite soeur de Momo sont juste là pour mettre de l’ambiance à la maison. Ils chahutent gentillement et ne sont jamais les derniers à vanner leur oncle. Mitsuyo, Micchan pur les intimes, tient le restaurant de takoyaki juste en dessous de l’appartement de Kouhei. Lui et les enfants y sont toujours fourrés. Micchan en pince pour Kouhei, et est du genre à se faire des gros films à son sujet même si elle n’arrête pas de se faire jeter. Bref, le personnage de comédie super classique, un peu lourd sur les bords, et qui l’aurait été certainement plus s’il n’avait pas été interprété par la si particulière Katagiri Hairi.

Puisqu’il faut bien une rivale un peu plus sérieuse qu’elle pour tenter de prendre le coeur de Kouhei à la place de Yuna, le personnage de Kumada Kozue, une ancienne collègue de notre invicible garde du corps, apparaît dans quelques épisodes. Le rôle est minime, mais je me suis surprise à bien aimé Katô Ai, que je n’avais jamais trop appréciée jusque là (mais en même temps je ne l’ai pas vue énormément).boku to star no 99 nichi

boku to star no 99 nichi

Nous avons donc affaire comme vous l’avez compris dès le départ à une comédie romantique très classique qui reprend le schéma bien connu « personne célèbre + personne ordinaire », qui est un peu une variante du scéma « personne riche + personne pauvre ». Vu que les deux protagonistes sont assez attachants, la phase où ils se rencontrent, apprennent à se connaître et se rendent compte de leurs sentiments (ou pas) se suit très bien. Elle a aussi l’avantage de ne pas être trop longue, car nos deux amoureux ont le bon goût de ne pas nous faire lambiner trop longtemps et de conclure avant le dernier épisode.

Après, évidemment, c’est pas pour ça qu’ils vont pouvoir se contenter de roucouler tranquillement, sinon il n’y aurait plus d’histoire. Si j’ai trouvé que cette phase finale montrant les difficultés du couple avait le mérite d’exister, je n’ai pas pu m’empêcher de la trouver parfois un peu bancale, et on n’échappe pas à quelques retournements de trop à la fin comme très souvent dans les drama du genre.boku to star no 99 nichi

Le drama a un espèce de côté poupée russe que j’ai bien aimé. Il y a d’abord la réalité : Fuji TV décide de faire un drama avec une actrice coréenne. Puis au niveau suivant, il y a la fiction : le personne principal de la série est une actrice coréenne qui vient tourner un drama au Japon. J’ai eu un peu l’impression du coup qu’on nous disait « oui, on prend une actrice coréenne parce que c’est à la mode, et on assume ! » ^^. Et puis enfin au dernier niveau, on a le « faux » drama, Shiroi Kioku, dont le côté hyper dramatique est un peu tourné en dérision. La réalisation joue à plusieurs reprises sur cette fiction dans la fiction en faisant la transition sur des scènes entre Yuna et Takanabe où on ne sait pas trop dans les premières secondes s’ils jouent leurs personnages de Shiroi Kioku ou s’ils sont vraiment « eux-mêmes ». La majeure partie du tournage s’effectue à Odaiba, à côté du grand building de Fuji TV.boku to star no 99 nichi

La musique ! Oui, évidemment ! Bien que la chanson de  Spitz , Time Travel, soit une reprise et non un titre composé par le groupe, je l’ai tout de suite adorée, et c’est un vrai plaisir de la retrouver à la fois au début et à la fin du drama. D’ailleurs, le générique de début est très mignon. J’ai vraiment bien apprécié l’OST, qui comporte d’une part des pistes aux sonorités très synthétiques qu’on dirait un peu sorties d’un vieux jeu de plateformes, et d’autre part des compositions aux instrumentations plus classiques. Le thème principal avec son violon se donne presque des airs tsiganes. Je ne l’ai pas trouvé sur Youtube, j’ai donc mis sa déclinaison au piano. La mélodie a un côté dramatique un peu trop dosé, mais j’ai eu l’impression que cela montrait un peu que le drama ne se prenait pas trop au sérieux.

Ca se voit particulièrement dans les scènes les plus dramatiques entre Yuna et Teson ou Yuna et Kouhei. Les quelques références au célèbre Winter Sonata (dont l’inoubliable Sexy voice and Robo où MatsuKen prend les traits du personnage principal de ce drama) ou à d’autres séries coréennes que j’ai pu voir dans les productions japonaises m’ont donné l’impression que les Japonais aimaient bien se moquer gentiment des séries romantiques de leurs voisins en sous-entendant qu’elles sont encore plus à l’eau de rose que les leurs. Je me trompe peut-être, mais j’ai eu l’impression de voir aussi ça dans  ces scènes de Boku to star no 99 nichi.

Vu la raison initiale qui m’a poussée à regarder Boku to star no 99 nichi, je n’attendais rien de particulier de la série. Sans avoir été une véritable révélation ou un gros coup de coeur, j’ai eu plaisir à suivre le drama semaine après semaine. Je ne me vois donc pas reprocher à ce drama en particulier plutôt qu’à un autre d’être une énième comédie romantique. Les personnages sont sympa, assez variés, ça ne tourne pas trop en rond, l’environnement choisi est intéressant, la musique aussi. La série n’est évidemment pas un must see, mais elle a au moins le droit de figurer sur la liste de drama pas prise de tête qu’on peut apprécier de voir  de temps en temps, surtout si par exemple on aime un des acteurs ou actrices qui jouent dedans.

Dernier point qui n’entre pas directement en compte pour nous spectateurs occidentaux, mais que j’ai pu relever étant donné que j’ai regardé le drama pendant sa diffusion au Japon : Boku to star no 99 nichi a été diffusé le dimanche soir à 21h et était donc en concurrence directe avec la série événement (qui au final ne l’était pas tant que ça ?) de TBS Nankyoku Tairiku avec en tête d’affiche Kimutaku, le roi des 20% d’audience et plus, et les derniers épisodes de Gou sur la NHK, qui n’a pas eu autant de succès qu’espéré mais reste quand même un taiga.  Avec son audience moyenne de 9,3% dans ces conditions, on peut dire que cette comédie romantique sans prétentions s’en sort plutôt bien. Mais je ne suis pas une experte des audiences japonaises ^^.

1 commentaire sur [Drama] Boku to star no 99 nichi

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Moi aussi, j’aime bien Sasaki Kuranosuke. Je l’ai vu dans « Gira gira », « Shikaotoko… » et « Zettai Kareshi ». Jusqu’à présent, je n’ai jamais été déçue par ses prestations et il assure aussi bien dans le registre sérieux que comique.
    Je trouve que c’est sympa de s’offrir une bonne comédie romantique de temps en temps, même si on connaît les codes par coeur. En plus, le bilan que tu as établi a plutôt l’air positif. (^^)

    Écrit par : Dramafana | 15.02.2012

    Chacun a sa sensibilité et ses attentes, mais je trouve toujours dommage de condamner un drama juste pour son manque d’originalité. On ne peut pas tout le temps innover, surtout dans les comédies romantiques, et des fois en effet on apprécie de rester dans des lieux connus 🙂

    Écrit par : Katzina | 19.02.2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*