[Drama] Mukodono ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
15 août 2018

[Drama] Mukodono

Titre japonais : ムコ殿

Nombre d’épisodes : 12

Diffusé au : Printemps 2001

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

Maintenant qu’on en a enfin fini avec tous ces tops 10, on peut commencer les critiques dramas pour 2010 ! ^^ Ca faisait tellement longtemps que je voulais voir ce drama que je n’ai pas hésité à le choisir en premier dans liste des séries pour débuter l’année. Rien de tel qu’un bon vieux drama avec Nagase Tomoya pour commencer l’année ! Sans parler du reste du casting, qui avait achevé de me convaincre. Je voulais le voir, je voulais le voir, mais en fait je savais même plus trop ce qu’il racontait ce drama. Une popstar, oui, mais le contexte, je savais plus trop. Pourtant, avec le titre, c’est assez évident (d’ailleurs, si vous cherchez le drama, vous le trouverez sûrement avec le titre traduit en anglais : My Husband). Qui dit mari, dit évidemment histoire de couple, mais surtout histoire de famille dans le cas présent. Et quelle famille ! ^^

Sakuraba Yûichirô, popstar super célèbre qui arrache à toutes les demoiselles des cris proches des ultrasons, est amoureux de Sakura, qu’il voit en cachette depuis plusieurs mois. Il ne faudrait pas que ses fans sachent qu’il est maqué, ça gâcherait complètement son image. C’est pour ça que quand le couple veut officialiser sa relation, la maison de production de Yûichirô est d’abord réticente. Elle accepte à condition que le mariage reste secret. Le père de Sakura, lui aussi d’abord réticent, mais finit par accepter. Et comme il n’a que des filles, il est décidé que Yûichirô prendra le nom de la famille et s’appellera donc Arai.mukodonomukodono

Le côté famille m’a quand même pas mal rappelé Suekko chônan ane sannin : on a une famille avec que des filles, où il ne reste qu’un des deux parents, cette fois le père. Ce n’est pas une belle-fille qui va entrer dans la famille, mais un beau-fils, mais quand même, les similitudes sont là, on a trois soeurs au caractère bien trempé. Et l’aînée est rentrée dans sa famille parce qu’elle s’est disputée avec son mari, là encore, c’est pareil ^^. Bon, puisqu’on commence à parler de personnages, passons tout de suite au casting ! ^^

Nagase Tomoya est évidemment excellent. Yûichirô n’est pas tout à fait le genre de personnage auquel je m’attendais : on est bien dans l’exagération (mais il prouve toujours que ce n’est pas forcément péjoratif), mais c’est encore bien différent d’un Makio de My boss my hero. Pour le public, Yûichirô est un super beau gosse, très sûr de lui, qui en impose vraiment. Mais en privé, il est complètement différent : gentil, naïf, un peu bêbête, très émotif. Et Nagase rend très bien le contraste entre les deux facettes de son personnage. Ses fringues improables dans les deux cas font le reste. Nan parce que franchement, le jogging c’est pas forcément pire que le pantalon imitation croco, même avec un bandeau dans les cheveux et des lunettes (mais oui, les lunettes, ZE accessoire supposé rendre moche ! :p).mukodono

Sakura est interprétée par Takeuchi Yûko. Ce n’est peut-être pas son meilleur rôle, mais j’étais contente de la revoir, comme d’habitude elle n’en fait pas trop et s’en sort très bien. Sakura est la plus jeune de la famille, et à partir du moment où Yûchirô va vivre avec elle, son père et ses soeurs, elle devra faire en quelque sorte tampon entre eux. Et elle devra également faire de nombreuses concession étant donné l’emploi du temps chargé et le métier particulier de Yûichirô. Dit comme ça, ça a l’air vachement sérieux, mais on a affaire à une comédie familliale et romantique, donc évidemment il n’y a jamais rien de trop grave ^^.mukodono

L’aînée des soeur, Kaede, est jouée par Akiyoshi Kumiko, que je n’avais pas reconnue comme étant la mère de l’Hermès de Densha Otoko. Je ne suis pas vraiment fan de son jeu, mais le personnage reste sympathique. Son fils Ryo est joué par un ptit Johnny’s, Aiba Masaki. Mais tiens, c’est un Arashi, que je viens de voir sur le DramaWiki. Mais il a fait beaucoup moins de drama que certains de ses camarades. En tout cas, j’ai trouvé qu’il faisait très bien l’ado boudeur, il n’en fait pas trop et est tout à fait crédible. Ryo est amoureux d’une de ses profs, qui n’est autre que Koyuki. Je pensais qu’elle aurait un rôle plus important, mais en fait on ne la voit un peu que dans les premiers épisodes.mukodono

La deuxième soeur, Azusa,  est interprétée par Suzuki Anju, que je ne connaissais pas non plus. Elle m’a fait très bonne impression. Azusa n’est pas mariée, c’est bien pour ça qu’elle vit encore chez son père, mais elle a un fils, Tsutomu (tout mimi bien sûr, généralement les gosses sont toujours mimi dans les dramas, quand ils ne sont pas trop capricieux). Elle semble avoir une aversion étrange pour les hommes,  elle ne les approche pas trop et ne les regarde pas quand elle leur parle, ce genre de scène avec Yûichirô est aseez amusant. Elle travaille dans un labo de recherche,  et on peut apercevoir Endô Kenichi dans le rôle d’un de ses collègues.mukodono

J’ai eu le plaisir de retrouver Shinohara Ryôko dans le rôle de la troisième soeur, Satsuki, qui se donne à fond dans son boulot de directrice de programme dans une radio et ne semble pas pressée de se marier. Le genre de personnage qui va comme un gant à l’actrice, mais ce n’est pas non plus une copie de ses rôles précédents, ne serait-ce que parce que la dimension familiale est très présente. Enfin, papa Arai est joué par Utsui Ken, le grand-père de Yankumi dans Gokusen. Il est très crédible dans ce rôle de père qui peut être maladroit dans ses réactions, ne parle pas forcément beaucoup mais s’inquiète toujours pour ses filles.mukodono

Du côté de l’agence de production de Yûichirô, le directeur Komine et l’agent Hakozaki, qui suit Yû presque partout, forment un duo sympathique. On a aussi le droit à une petite apparition de Tanihara Shôsuke, décidément je le vois beaucoup lui en ce moment, mais bon je vais pas prétendre que ça me gêne ^^. Bon, je crois qu’avec ça, on a fait à peu près le tour des personnages.

Le drama suit dans un premier temps un schéma bien connu, qui met en avant un des différents membres de la famille à chaque épisode, en gros. Il leur arrive un truc, Yûichi les aide, et du coup il est accepté comme membre de la famille et se rapproche d’eux. Classique, mais vu que les personnages sont sympas, ça marche bien. Le reste du drama ne contient pas non plus de supsense insurmontable, mais là encore ça se suit agréablement. Cöté musiques, c’est classique aussi pour le genre et ça fonctionne dans l’ensemble bien, et je dois dire que je suis assez fan de Hitoribotchi no Haburashi, la chanson de notre héros méga popstar. Pour la chanson du générique, elle est marrante au début, mais comme le générique dure longtemps, c’est assez vite lassant.mukodono

Si je mets de côté le fait que le drama n’était pas exactement ce à quoi je m’attendais, Mukodono est un drama très divertissant qui se suit avec plaisir. Je pensais à tort avoir le droit à quelque chose de plus déjanté, en fait il s’agit d’une bonne comédie romantique et familiale, qui du coup se place plutôt dans la lignée d’un Engine ou d’un Pride. Si vous aimez Nagase, vous pouvez foncer, si vous ne le connaissez pas, je pense qu’il peut convaincre si on prend son rôle au bon degré (tout comme le couple qu’il forme avec Takeuchi, très rabu rabu ^^), à moins que vous ne le préfériez en yakuza dans My boss my hero ou Tiger & Dragon.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*