[Drama] Strawberry on the Shortcake ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
15 août 2018

[Drama] Strawberry on the Shortcake

Titre japonais : ストロベリー・オンザ・ショートケーキ

Nombre d’épisodes : 10

Diffusé en : Hiver 2001

Chaîne de diffusion : TBS

Fiche : DramaWiki

Encore une série dont j’avais croisé plusieurs fois le nom pendant mes recherches dramatiques. Il faut croire que j’aime vraiment Tackey, car très peu de temps après avoir vu Taiyou no Kisetsu et Majo no Jôken (sans compter Boku dake no madonna l’été dernier), je me suis décidée à regarder celle-ci. Je savais qu’elle se passait en milieu scolaire, et je ne sais pas trop pourquoi, je m’attendais à quelque chose de très léger.

Mais en fait, dès le départ, le ton du drama est plutôt sérieux, et à certains moments même, ça a un petit côté sombre mais sans tomber dans le trop dramatique. Ce reste simplement réaliste du fait que ça évoque pas mal de questions liées plus ou moins directement au milieu scolaire. Le gros point fort de cette série est que les quatre principaux personnages, qu’on les aime ou pas, sont tous intéressants et ont une personnalité fouillée. Ils ont chacun leur façon de concevoir les relations amoureuses (car c’est de ça qu’il s’agit ! Qu’est-ce que ça pourrait être d’autre dans un drama avec des lycéens ?! ^^), et chacun leur façon de s’y prendre pour trouver ou conquérir l’être cher.

Commençons par Manato, le personnage principal, joué par Takizawa Hideaki. Je n’ai pas toujours compris ses réactions, mais sa façon de voir ses relations entre lui et les autres fait qu’il est intéressant. On est supposé trouver le personnage de Yui très attachant (c’est quand même d’elle dont Manato tombe amoureux) mais ça n’a pas du tout été mon cas. C’est un peu le genre de personne que je ne pourrai pas supporter, égocentrique et bornée sous ses airs de gamine, mais ça passe parfaitement car l’interprétation de Fukada Kyoko est très bien. J’ai trouvé que Haruka (jouée par Uchiyama Rina) était plus intéressante car elle semble plus réaliste tout en faisant tout son possible même si bien sûr elle ne fait pas toujours les bons choix.strawberry on the shortcake

Et enfin, Kubozuka Yôsuke (vu dans Ikebukuro West Gate Park) est vraiment génial dans le rôle de Saeki. Au début, j’avais l’impression qu’il nous rejouait le King d’Ikebukuro, la teinture blonde en moins, mais très rapidement j’ai réalisé que ce n’était pas ça, c’est juste qu’il s’agit d’un autre personnage très particulier, comme je n’ai pas eu l’occasion d’en voir beaucoup dans les drama. Et dommage pour moi, apparemment cet acteur n’en a pas fait beaucoup de drama…

Le deuxième gros point fort du drama, c’est sa musique. Même si je ne suis pas spécialement connaisseuse, j’ai vite reconnu dans le générique de début, et non sans surprise, le groupe Abba. C’est une autre de leurs chansons qui est utilisée pour le générique de fin, et on peut trouver plusieurs arrangements instrumentaux dans la bande sonore durant les épisodes. Et c’est super ! Avec la narration à la première personne à travers les interventions régulières en voix off de Manato, ça donne un petit côté nostalgique à la série.

Chaque épisode se dévore l’un après l’autre et l’histoire est bien fichue car elle a l’avantage de ne pas trop s’attarder sur Yui et Manato et de laisser une place assez importante à Haruka et Saeki. On ne sait jamais exactement comment va évoluer le petit carré amoureux, et ceci jusqu’à la fin. Fin qui m’a beaucoup surprise, mais qui après réflexion convient mieux à la série que ce que j’avais pu envisager. Une très bonne surprise au final, et je ne vois aucune raison de se priver de ce drama. A moins de détester Tackey ! :p

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*