19 octobre 2018

[Japon 2010] Souvenirs et autres achats

J’ai déjà parlé de la dizaine de CD achetés lors de mes nombreuses visites dans les Book Off et de l’achat d’une PS2 et de trois jeux, j’ai évidemment acheté d’autres choses lors de mon voyage au Japon. Evidemment, des souvenirs pour la famille et les amis : bracelet, pince à cheveux, straps, umeshu, mouchoirs, cloche à vent, bol, tasse, senbei (que j’ai mangés toute seule car personne aimait -_-)… Mais évidemment je me suis gâtée aussi. Et vu le nombre de choses que j’ai vues, je dirais même que j’ai été relativement raisonnable ^^.

Les straps, j’aurais pu en acheter des dizaines tellement il y en a des mignons. Je me suis contentée de 3 : un Rilakkuma avec ma date de naissance, que j’ai accroché à mon iPhone. Un Chii que j’ai eu dans un automate, et un petit cochon avec un grelot. En fait au départ je voulais m’acheter un cochon en poterie qui sert à mettre les spirales d’encens anti-moustiques, et je me suis dit que j’en n’avais pas vraiment besoin. Du coup j’ai pris le petit strap. Mais en fait je crois que je m’en achèterai un « vrai » la prochaine fois, je trouve ça trop mignon, j’en ai vu à Asaksua par exemple ^^. C’est justement à Asakusa que j’ai acheté ma cloche à vent, dans le joli magasin où j’avais pris des photos.

A l’Oriental Bazar de Harajuku, j’ai trouvé des sandales. Je mets jamais de tongs, donc je suis pas trop habituée, et bien que j’aie pris la plus grande taille disponible pour les femmes, mes talons dépassent un peu, mais j’aime beaucoup les sandales japonaises. La prochaine fois ça sera le yukata, autre truc pas du tout nécessaire mais qui me tente beaucoup ^^.

Au Kiddyland, toujours sur Omotesandô à deux pas de l’Oriental Bazar, j’ai eu le coup de foudre de ma vie en découvrant Kapibara-san. Evidemment, j’en ai acheté un ! Il y avait plein d’objets dérivés forcément, et j’ai eu du mal à résister ! ^^ J’ai aussi pris un parapluie (violet évidemment) dont la poignée est un mimi lapin rose, il coûtait que 500 yen. Et puis un mouchoir en éponge et une pochette en plastique Rilakkuma.

Dans une librairie d’Odaiba, je suis tombée sur le tome 13 de C’était nous / Bokura ga ita, qui n’était pas encore sorti en France à ce moment. Vu que j’ai toute la série en français, c’était un peu bête de prendre juste un tome en version originale. Mais oh, comme de par hasard, il y avait aussi un artbook ! Très joli, et le prix était pas abusé (1905 yen).

Dans un des nombreux magasins d’Akihabara, mon coeur de fan de Final Fantasy a craqué pour deux grands gobelets, un Mog et un Chocobo. Il y avait des étiquettes bien collantes dessus, et en fait j’ai complètement détruit l’impression du gobelet Chocobo en voulant enlever les traces collantes. Ca partait pas à l’eau alors j’ai pris du dissolvant, je sais que c’est pas malin, mais bon j’en n’ai pas mis direct sur le desssin, c’est juste avec le contact des mains, je me suis retrouvée avec un bout de chocobo décalqué dans la paume o_O. Vraiment dégoûtée, c’est trop du produit bas de gamme, du coup le gobelet Mog survivant je m’en sers même pas car je me dis que même en le lavant à la main il fera pas long feu -_-.

Ah, et à Miyajima j’ai fait l’acquisition de ma belle ombrelle, que j’avais présentée dans ce petit billet et qui m’a certainement sauvé la vie ^^. Enfin, à la boutique du musée Edo-Tôkyô, j’ai craqué pour un petit furoshiki. Les tissus sont tellement jolis, comme celui que j’ai choisi avec des petits lapins. Du coup, c’est doublement bête que je n’aie pas acheté de boîte à bentô ! ^^

Ah, et il y a aussi mon mamori acheté au Inari Taisha de Kyôto, avec plein de petits torii dessu. Et puis la petite tasse choupi avec une chouette trouvée dans un magasin à 100 yen de Harajuku, que j’ai oublié de faire poser sur la photo mais que l’on peut voir par ici.

Oh, j’allais oublier les objets comestibles, car forcément ils n’existent plus : J’avais ramené une boîte de Pocky à la noix de coco, et une boîte de boisson instantanée fraise au lait. Ah et de l’umeshu aussi, ça il m’en  reste ! ^^

Au final, dans tout ce que j’ai ramené, il y a un bon équilibre entre petites otakeries et souvenirs plus traditionnels. C’est vraiment super le Japon : plein de choses à voir, plein de choses à manger, plein de choses à acheter ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*