Une journée à Chôfu : Le jardin botanique et le Jindaiji ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
15 août 2018

Une journée à Chôfu : Le jardin botanique et le Jindaiji

J’avais prévu pour le lundi 29 avril d’emmener mes parents à Chichibu voir les champs de fleurs, mais pour diverses raisons nous avons dû abandonner l’idée la veille, mais mon homme nous a trouvé une belle visite à faire. J’ai quand même découvert un endroit que je ne connaissais pas, et questions fleurs, on n’a pas perdu au change ! ^^

Par cette belle journée de printemps, direction l’ouest de Tokyo dans la ville de Chôfu, où l’on trouve un grand jardin botanique réputé installé à côtéd’un des temples les plus anciens du coin, le Jindaiji. Comme partout ailleurs, il est trop tard pour les ume et les sakura, mais ce n’est pas bien grave vu toutes les espèces de fleurs que l’on peut voir dans ce parc, qui est vraiment immense et propose des espaces très variés. Nous avons eu le droit d’abord à de superbes rhododendrons.chofu jardin botanique jindaiji

Après, nous sommes arrivés aux abords de la grande serre, où l’on pouvait encore voir pas mal de glycines.chofu jardin botanique jindaiji

Non loin de là, il y a l’espace réservé aux pivoines. Énormes, de toutes les couleurs, vraiment magnifiques !chofu jardin botanique jindaijichofu jardin botanique jindaiji

Près de l’entrée de la serre, il y avait des jolies fleurs jaune clair ou oranges dont j’ai oublié le nom (quelque chose de Californie ?). L’étrange structure métallique qu’on voit derrière est un carillon qui faisait de la musique toutes les heures (peut-être même plus ?).chofu jardin botanique jindaiji

Nous voilà dans la serre pour admirer les plantes tropicales en tous genres. Cela m’a rappelé ma visite de la serre du Lincoln Park à Chicago, mais aussi de celle du parc Gôra à Hakone. Il y avait par exemple ces énormes corolles qui tombaient toutes droites !chofu jardin botanique jindaiji

Une salle entière es réservée aux bégonias. Là encore, de magnifiques couleurs.chofu jardin botanique jindaijichofu jardin botanique jindaiji

Élément incontournable des serres et toujours aussi beau : les orchidées !chofu jardin botanique jindaijichofu jardin botanique jindaiji

Retour à l’extérieur, nous parcourons le grand espace qui s’étend droit devant la serre. Les buissons d’azalées sont en pleine floraison.chofu jardin botanique jindaiji

On change d’ambiance avec un espace boisé plus sauvage qui comporte un petit cours d’eau.chofu jardin botanique jindaiji

C’est déjà l’heure de manger, nous sortons momentanément du jardin pour nous promener dans les petites rues autour du temple. Des maisons de style ancien ont été conservées, et tous les restaurants ou presque proposent des soba. C’est donc ce que nous avons mangé !chofu

Après la pause déjeuner, nous sommes allés voir le temple de plus près. Je n’ai pas de photos, car il y avait vraiment du monde (jour férié oblige) et si j’ai pu éviter d’avoir des gens sur tous mes clichés dans le jardin, ça n’a pas été possible dans l’enceinte du temple, espace beaucoup plus restreint. Vous aurez juste droit au beau feuillage des arbres qui sont plantés dans l’enceinte ^^.chofu

Chôfu est la ville où le mangaka Mizuki Shigeru s’est installé après avoir quitté sa région natale de Tottori il y a plus de 50 ans, et où il habite toujours actuellement. Si je n’ai pas encore lu ses oeuvres, j’ai tout de suite reconnu les différents personnages qui apparaissent sur les maisons et j’ai pensé au drama Gegege no Nyôbô.chofu kitaro

Nous sommes retournés dans le jardin botanique (le ticket est valable toute la journée, il suffit de le faire tamponner quand on sort) pour flâner encore un peu et prendre notre petit goûter : des dango à la farine de soba !

Voilà un bel endroit pas du tout loin du centre de Tokyo qui vaut le coup d’être découvert. J’y retournerais bien un de ces quatre pour essayer de mieux profiter du temple et sûrement voir d’autres fleurs dans le parc :).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*