[Japon 2010] Jour 4 : Shinjuku et musée Ghibli

tokyo shinjuku

Mercredi 4 août au matin, direction Shinjuku, et plus précisément le quartier à l’ouest de la gare pour monter dans la tour sud du building du gouvernement métropolitain de Tôkyô. Le but était évidemment de profiter du panorama sur la ville. Et c’est évidemment assez impressionnant ! Il n’y avait pas trop de reflets avec les vitres, les photos que j’ai prises sont assez réussies.tokyo shinjuku

Ensuite, direction Mitaka, ville à l’ouest de Tôkyô. Après avoir déjeuner dans le parc voisin, nous sommes entrées au msuée Ghibli, nous avions des tickets pour 14h. Apparemment pas mal de personnes sont déçues par ce musée, moi j’ai bien apprécié. Dans le fond, il n’y a pas grand chose à voir, il s’agit  surtout de l’ambiance du bâtiment (jusque dans les toilettes ^^) qui rappelle les différentes productions du studio, et évidemment avant tout celles de Miyazaki.

Même si je peux comprendre le pourquoi de l’interdiction, c’est quand même vraiment dommage qu’on ne puisse pas prendre de photos. Les pièces reconstituées avec tous les croquis et autres dessins aux murs, tous les objets entassés sur les bureaux et étagères, les alignements de pots de peinture de toutes les couleurs, c’est vraiment chouette. Et je suis dégoûtée que le chat-bus grandeur nature soit réservé aux enfants ! :pmitaka ghibli

Ca m’embêtait de repartir les mains vides de la boutique, mais c’est vraiment cher, et je savais que je pourrais trouver des goodies ailleurs. Nous avons gardé pour la fin la projection du court-métrage dans la petite salle de cinéma. Nous avons eu le droit à Yadosagashi, qui a la particularité d’avoir toute sa bande sonore entièrement faite “à la bouche” et de ne pas comporter de dialogues. Pas besoin de s’inquiéter du fait qu’il n’y ait pas de sous-titres quand on est gaijin ^^. C’était vraiment chouette.tokyo shinjuku

Ensuite, retour sur Tôkyô, de nouveau à Shinjuku, mais cette fois vers l’est de la gare. Il s’agissait juste de se promener, de se perdre un peu même. On a finit par atterrir dans Kabukichô, et il va sans dire que le contraste avec les grandes rues est saisissant. Encore pas mal de kilomètres dans les pattes après cette journée, et ce n’était que le début ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*