22 juin 2017

[Chicago] Jour 9 : Retour à Tokyo et dernières impressions

pigeons chicago

Dimanche 29 décembre 2013 au matin, notre guide nous raccompagne en voiture jusqu’à l’aéroport O’Hare où nous attend notre vol de retour vers Tokyo. Bien contente de ne pas avoir à prendre le train, et vu le jour la circulation est calme ! La semaine est passée bien vite, mais ça valait le coup de faire le déplacement ! Comme à l’aller, le vol s’est passé sans encombre, la seule différence étant que cette fois c’était United Airlines et pas ANA donc la nourriture était moins bonne. Mais pas non plus dégueu, et puis les repas ça aide à passer le temps ! Il y en avait bien besoin vu qu’on avait une heure de plus qu’à l’aller : 13 heures, c’est le vol le plus long que j’ai fait ! (mais bon j’ai pas été à 36 endroits non plus…).

Techniquement nous aurions pu rester quelques jours de plus, mais nous avons préférer rentrer à la maison et fêter le nouvel an tranquillement avec la belle-famille. Par contre la visite au sanctuaire le 1er janvier vu qu’on n’a pas réussi à décoller de la journée à cause du décalage horaire, c’était loupé ! Mais bon, mon autochtone est plus mauvais bouddhiste et shintoiste que moi :D.

chicago

Pendant ce deuxième séjour aux États-Unis, certaines choses m’ont plus marquée que deux ans et demi auparavant, et c’était évident que c’est parce que je vis au Japon et plus en France. La première chose, c’est au niveau de la nourriture : ce n’est pas les McDo, KFC, Burger King, Baskin Robbins ou Krispy Kreme qui m’ont dépaysée car on a tout ça au Japon. Pour ce qui est des quantités énormes, je connaissais déjà. C’est sûr que la taille des portions n’est pas la même à Tokyo, mais comme on peut avoir en gros n’importe quelle nourriture partout et un peu à n’importe quelle heure, il y a la même impression d’aberration.
Non, ce qui m’a fait le plus halluciné, c’est les rayons de fruits et légumes des supermarchés (plus précisément, nous sommes allés dans un Marianos). Plein de fruits et de légumes super pas chers ! De quoi se faire des orgies de smoothies tous les jours ! Quand on s’est habitué aux pèches à 300 yens, aux pastèques à 200 yens et qu’on est content quand on trouve une pomme à moins de 100 yens, ça fait bizarre ^_^.
Si bien sûr en Amérique du Nord il n’y a pas le même rayon yaourts que dans un Carrefour en France, les produits laitiers sont quand même moins chers. Et les fromages importés sont aussi moins chers que dans mon souvenir au Québec (mais je ne vivais pas dans une grande ville, je n’ai pas vu les prix à Montréal même).
Dernier point question bouffe : les céréales ! Ca, même en France ça me manquait ! Les paquets énormes de Raisin & Bran ou de froasted squares, les carrés d’avoine, j’adore ! Et puis le porridge d’avoine en petits sachets aromatisés, miam ! On en a ramené une boîte, et des froasted squares aussi ^_^.

chicago

La deuxième chose qui m’a marquée, c’est au niveau de la sécurité, même si le mot est peut-être fort. Je n’ai assisté à aucune scène particulière, je ne me suis pas du tout senti en danger directement, mais dans le fond, maintenant que je vis dans un pays plus sûr que la France, ça me fait vraiment bizarre d’aller dans une grande ville américaine et de me dire que les armes sont légales (même si l’Illinois c’est pas le Texas et qu’on n’est pas allés dans les quartiers chauds…).
J’aime le côté un peu pittoresque du métro de Chicago mais je ne sais pas si je pourrai le prendre tous les jours. Il m’a moins traumatisée qu’à New York, mais quand même ! Une fois qu’on est habitué à des trains récents, propres, qui ne font pas de bruit, qui sont fréquents, sur lesquels on nous informe précisément… Comment ça ce que je dis est valable pour Paris ? 😀

Au bout du compte, je me japonise ! Et je comprends mieux le choc que peuvent avoir les autochtones nippons quand ils visitent un pays occidental :). Malgré tout, si on devait aller vivre quelque temps dans un pays autre que la France et le Japon, je pense que j’aimerais tenter l’expérience américaine. Enfin ça dépend où bien sûr, pas chez les Mormons !:D
On met toujours tellement l’occident en opposition avec le Japon qu’on oublie un peu qu’il y a de grosses différences dans le bloc occidental. Sans parler des différences à l’intérieur de l’Europe, qui est elle aussi vue beaucoup plus facilement comme une seule entité de l’extérieur. Sans rentrer dans l’illusion du rêve américain, c’est certains que certains aspects positifs de la mentalité américaine doivent être agréables au quotidien. Par contre, vu mon degré de sociabilité, je ne sais pas si je pourrais m’habituer au fait d’engager la conversation aussi facilement dans la rue ou dans les magasins. Hey, how are you? Mais qu’est-ce que t’en a à faire, on se connait pas, me parle pas !!! 😀

chicago

Et si l’on parle simplement de voyage et pas d’expatriation, j’ai bien évidemment envie de découvrir d’autres coins de chez l’oncle Sam. Depuis le Japon, la Californie et surtout Hawaii sont un peu plus accessibles (niveau distance du moins, niveau prix, ahem…). Et moins froids l’hiver aussi, n’est-ce pas ? 🙂 Mais bon, été comme hiver je reste sur mon impression : ne pas négliger Chicago si vous voyagez aux Etats-Unis ! J’aurai l’occasion d’évoquer à nouveau la ville sur le blog en 2015 à propos d’un voyage télévisuel ^_^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*