[Drama] Yuusha Yoshihiko to akuryô no kagi ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
16 août 2018

[Drama] Yuusha Yoshihiko to akuryô no kagi

Titre japonais :  勇者ヨシヒコと悪霊の鍵

Nombre d’épisodes : 11 de 30 minutes

Diffusé en : Automne 2012

Chaîne de diffusion : TV Tokyo

Fiche : MyDramaList
Voir aussi : Yuusha Yoshihiko to Maou no shiro

Yuusha Yoshihiko to Maou no shiro, drama parodie de jeu de rôle au budget réduit mais complètement assumé, avait été une des excellentes surprises de 2011. C’est donc très logiquement qu’il s’était retrouvé dans mon top 10 des drama visionnés cette année-là. Avoir une deuxième saison pour un drama, c’est bien rare, et quand il s’agit d’une série si drôle et d’un concept si original, on ne pouvait que se réjouir, ce que j’ai fait à l’annonce de Yuusha Yoshihiko to akuryô no kagi, qui a été l’un des drama que j’ai le plus attendus à l’automne 2012. Même joueur joue encore ! :p

yuusha yoshihiko to akuryou no kagi

Lorsque l’on veut faire une suite à une histoire opposant le bien et le mal, quoi de plus facile que de faire revenir un méchant encore plus méchant et de charger de nouveau un héros de sauver le monde ? Ça sentirait franchement le réchauffé et le manque total d’originalité dans une production sérieuse, mais c’est absolument parfait pour Yuusha Yoshihiko. On peut même dire que ça n’aurait pas pu et pas du être autrement ! Après une petite intervention de ce cher Hotoke, bien entendu toujours fidèle au poste (et toujours aussi barré !), notre troupe de quatre joyeux lurons se retrouve donc à nouveau sur les chemins, à la recherche d’une clé pour sceller le mal qui menace le monde.yuusha yoshihiko to akuryou no kagiyuusha yoshihiko to akuryou no kagi

Les acteurs pincipaux sont toujours aussi bons et se prennent toujours aussi peu au sérieux. J’apprécie donc toujours autant Yamada Takayuki et Kinami Haruka, et bien que je ne les aie pas vus dans d’autres séries, Muro Tsuyoshi et Takuma Shin ne sont pas en reste. Bien sûr, je n’oublie pas l’irremplaçable Satô Jirô : maintenant à chaque fois que je le vois je pense à Hotoke ! ^^

Comme vous pouvez le voir sur les deux images suivantes, on retrouve tous les ingrédients qui faisaient de la première saison une aventure trépidante :

yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Des combats épiques et bourrés d’action dont l’issue est inconnue jusqu’au tout dernier moment.
yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Des créatures féroces plus vraies que nature qui attaquent nos héros par surprise. 

Encore plus que dans la première saison, Yuusha Yoshihiko fait la part belle aux références et nous offre notamment quelques belles parodies de drama. Les séries basées sur les références, que ça soit des drama ou des anime, ont toujours un côté casse-gueule je trouve, car pour ma part quand je ne pige pas de quoi il est question, j’ai l’impression qu’on montre du doigt mon ignorance. Mais là, je crois que j’ai capté assez de références, et il n’y a pas non plus que ça. La série a su créer son propre univers, et il s’impose bien. Voici donc quelques petits exemples hauts en couleurs des réjouissances :  

yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Un héros qui se déguise en femme, comme dans le septième épisode d’une très célèbre série de jeux de rôle.
yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Les sorts toujours aussi spectaculaires et utiles appris par le mage Merebu donnent à Murasaki des airs d’Imoto, un personnage de la télé japonaise.
yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Un épisode en mode comédie musicale où Yuusha est fou d’amour, tout simplement hilarant tellement c’est décalé !
yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Je sens une présence derrière moi !
yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Yoshihiko va se faire remettre sur le droit chemin par Kinpachi sensei… ou pas ! 
yuusha yoshihiko to akuryou no kagi
Toute ressemblance avec un célèbre drama datant de 1997 avec Takenouchi Yutaka et Sorimachi Takashi serait purement fortuite :p

L’opening de Yuusha Yoshihiko to akuryô no kagi est visuellement très réussi. Bien que moins addictive que celle de la première saison, la chanson reste très sympa. Excellente surprise pour l’ending : j’ai eu le bonheur de retrouver moumoon, avec un titre qui était tout nouveau et qui depuis est devenu un coup de coeur (et il y a pourtant énormément de chansons du groupe que j’adore ^^). Pour ce qui est de l’OST, on retrouve les mêmes mélodies épiques qui remplissent toujours très bien leur rôle.

On peut définitivement dire que c’était une très bonne idée de faire une suite à Yuusha Yoshihiko, ce qui n’est pas toujours le cas pour une histoire, quel que soit le support. La première moitié du drama est vraiment brillante, et si on sent un petit essoufflement dans les derniers épisodes, il est vite pardonné devant la quantité conséquente de fous rires que provoque au final la série. S’il est certain qu’il faut des affinités avec une certain pan de la culture populaire japonaise, et surtout un goût affirmé pour l’humour débile, je ne peux que conseiller ce drama qui montre à quel point les productions japonaises peuvent ne pas se prendre au sérieux.

1 commentaire sur [Drama] Yuusha Yoshihiko to akuryô no kagi

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Le fait de dire « humour débile » équivaut à dire: « Iza, c’est pour toi, on t’appelle! ». Tu penses bien que prévois de le voir. Il traîne sur ma liste depuis un moment. Il faut juste que je lui trouve un peu de temps. Je suis au beau milieu d’un drama et j’ai un avis à rédiger pour un autre drama. J’ai aussi plein de trucs à rédiger sur des films d’animation. Enfin bref, j’ai du pain sur la planche. Merci pour la piqûre de rappel, ‘faut vraiment que je le voie un jour!
    Sinon, j’adore ta nouvelle bannière. Elle est juste « Wow »! Je pense que c’est ma préférée jusqu’à présent!

    Écrit par : Dramafana | 25.05.2013

    En effet, il va bien falloir que tu t’y mettes un jour ! :p En tout cas, j’ai hâte de savoir ce que tu en penses ^^.

    Je suis super contente que tu aimes la bannière, j’ai vraiment bien fait de la mettre ! ^^

    Écrit par : Katzina | 24.06.2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*