22 novembre 2017

Top 10 musique n°18 : Spitz, part 2

Après les Smashing Pumpkins, c’est au tour de Spitz d’avoir un deuxième top 10. Parce que vu le nombre d’albums qu’ils ont à leur actif, ça fait quand même beaucoup de chansons, et parce que je l’ai décidé :p. Depuis mon premier top 10 où en fait je ne les connaissais pas tant que ça, j’ai bien sûr continué à les écouter, à les écouter beaucoup même (y’a qu’à voir mes stats sur Lastfm ^^), et j’ai découvert un petit paquet d’autres chansons géniales.

J’ai écouté un peu tous les albums maintenant, mais ma préférence reste pour les plus récents, surtout le début des années 2000 avec Hayabusa (2000) et Mikazuki Rock (2002) en fait, même si j’adore également les deux suivants, Souvenir (2005) et Sazanami CD (2007). Pour ce qui est des plus anciens, j’écoutais déjà un peu Hachimitsu (1995), l’album qui les a vraiment rendus célèbres (et qui donne une partie de son nom à Honey and Clover ^^). Logiquement, je me suis mise à écouter aussi Indigo Chiheisen (1996) et Fake Fur (1998). Leur évolution commence vraiment à se ressentir sur ces deux disques, il y a vraiment des perles.

Pour ce qui est de leur « jeunesse », première partie des années 1990 quoi, j’aime bien c’est clair, mais moins. On peut pas dire qu’ils ont changé littéralement de son, on les reconnait bien, au niveau des mélodies aussi, mais ça a peut-être un peu vieilli. Bref, moi je trouve que les années leur ont très bien réussi, quoi. Dans ce top 10, il y aura donc encore une majorité de titres des années 2000, mais j’en ai mis quelques uns plus anciens que j’adore aussi.

– Nagisa : Clairement une de mes chansons préférées d’Indigo chiheisen. J’adore la petite boucle un peu électronique qui débute la chanson et qui dure tout le long. Le rythme de la batterie est vraiment chouette, et le changement d’ambiance qui se fait à environ 2:40 et qui revient à la fin de la chanson est génial. Dans cette partie, les arpèges de guitare sont tout simples mais donnent trop bien.

 

– Fake fur : J’ai mis du temps à repérer cette chanson, qui se trouve à la fin de l’album du même nom, mais plus ça va, plus je l’apprécie. Encore des arpèges super accrocheurs comme le groupe sait si bien en faire. J’aime beaucoup les singles Scarlet et Kaede sur le même album, mais cette chanson se démarque encore plus.

 

– Spica : Dès le riff d’intro cette chanson est super ! Le ton enjoué des couplets comme des refrains mêlé au petit côté électrique, c’est juste génial. Je parlerai sûrement un de ces quatre de la reprise qu’a fait Shiina Ringo de cette chanson sur l’album Sweets for my Spitz (y’a des choses vraiment intéressantes sur ce disque ^^).

– Hotaru : Hayabusa est le premier album du groupe que j’ai décidé d’acheter, et cette chanson y est bien pour quelque chose. La mélodie triste mais vraiment intense, avec le rythme plutôt rapide, toujours de petits arpèges, la petite fantaisie du solo à l’harmonica, c’est vraiment énorme.

 

– Haruka : Cette chanson aussi, je me demande pourquoi je l’ai pas repérée plus tôt ! Les mélodies des couplets comme des refrains sont génialissimes, je ne m’en lasse pas.

 

– Yoru wo kakeru : Déjà qu’il n’y avait pas grand trace d’objectivité pour les chansons précédentes, mais là c’est encore autre chose. J’avais déjà dit quand je l’avais choisie comme chanson de la semaine que si je devais choisir une seule chanson de Spitz, ce serait probablement celle-ci, et bien je n’ai pas changé d’avis depuis. C’est la première chanson sur Mikazuki Rock, la méchante claque quoi ! Il y en a d’autres super aussi sur ce disque, même si je n’ai pas la place de les citer ^^.

– Stargazer : Une autre chanson très typique, avec une guitare électrique bien présente (notamment la petite ligne de transition avant les couplets), et un fond de guitare sèche qui équilibre bien le tout. Et encore une fois, un rythme de batterie excellent et une ligne de basse qui ne l’est pas moins. J’en reparlerai, mais de ce côté-là, même si ce n’est pas ce que l’on remarque en premier (la voix de Kusano et ses mélodies en imposant toujours), les compositions du groupe sont vraiment riches, ça va très souvent au-delà de la rythmique de base. Pour en revenir à la chanson en question, le changement de mélodie à 2:50 environ ça lui donne vraiment un plus.

– Tekuteku : J’adore absolument l’ambiance qui se dégage de cette chanson qui est sur le single de Haru no uta. On pourrait se croire en plein été à se la couler douce sur une plage, c’est vraiment excellent. C’est ce genre de compositions où l’instrumentation change un peu qui montre bien que le groupe sait varier. Il est toujours excellent dans ses recettes de base, mais en plus il sait varier, qu’est-ce qu’on peut demander de plus ?! ^^

– Yasashiku naritai na : Cette chanson toute douce où le piano domine se démarque bien sur l’album Souvenir. La mélodie est vraiment très belle, et j’adore particulièrement la présence légère mais certaine des percussions, et l’ambiance qu’on trouve en particulier au moment du solo. Magnifique, quoi.

 

– Gunjou : Des trois singles de l’album Sazanami CD, c’est sûrement celui-ci mon préféré. Encore une fois des arpèges et un rythme super catchy, et les harmonies avec une voix féminine sont vraiment chouettes. Et qu’est-ce que le clip peut me faire marrer, avec les filles en lapin qui font une chorégraphie de la mort avec le chanteur ! ^^

 

C’est fini pour aujourd’hui, mais vous avez pas fini d’entendre parler de Spitz ici, surtout que Noël approche, je vais faire des ravages sur CD Japan ! ^^

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*