26 juin 2018

[Drama] Haikei Chichiue Sama

haikei chichiue sama

Titre japonais : 拝啓、父上様

Nombre d’épisodes : 11

Diffusé en : Hiver 2007

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

Ce drama en 11 épisodes nous conte l’histoire d’Ippei, jeune homme qui travaille dans un restaurant traditionnel du quartier de Kagurazaka à Tôkyô. Il a une relation très particulière avec sa mère, ancienne geisha, et ne connait pas son père. En fait, c’est plutôt les Sakashita et tout le personnel du restaurant qui sont un peu sa famille. Si jusqu’à maintenant il semblait mener une vie tranquille, dès le premier épisode a lieu un événement qui va en entraîner bien d’autres qui vont changer sa vie ainsi que celles des principaux protagonistes.

J’ai apprécié les lieux et les thèmes choisis dans ce drama : un quartier ancien sur le point d’être rénové, le conflit entre générations sur les décisions à prendre, le monde particulier des restaurants traditionnels et des geishas, la place des femmes dans ce monde, des modèles de familles atypiques… Beaucoup de sujets intéressants, jusqu’au simple fait de voir l’activité dans les cuisines du restaurant. Il y a une alternance entre événements légers et plus graves qui fait que sans tomber dans le grand drame, on sent toujours une certaine tension.

Ce drama se place donc du côté des histoires réalistes du quotidien, et dans l’ensemble les différents personnages le rendent très crédible. Dans le rôle d’Ippei, on retrouve Ninomiya Kazunari, qui par rapport à ce que je connaissais de lui remplit bien sa mission. En fait, je trouve qu’il n’y a rien d’exceptionnel dans son jeu, mais ça passe bien, et sa bouille de gamin change par rapport à celle des autres acteurs de son âge. Après, c’est peut-être le genre de gars qu’il serait intéressant de voir dans un rôle de méchant, par exemple, pour voir ce que ça donne.

Yukino, la mère d’Ippei, est interprétée par Takashima Reiko et Yumeko, ancienne patronne du Sakashita qui a passé la main à sa fille et à son beau-fils, est interprétée par Yachigusa Kaoru, la mère adoptive de Yukiho dans Byakuyakou. Je ne connaissais pas les autres acteurs, mais j’ai particulièrement apprécié Ryûji, le chef, et Ritsuko, la jeune patronne. Tout ce petit monde forme un groupe tout à fait crédible, avec un mélange de liens familiaux, liens professionnels et liens de voisinage.haikei chichiue sama

Les deux personnages que j’ai le moins apprécié sont Eri, la fille des Sakashita, qui ne fait pas grand chose à part pleurnicher « Oniiii-chan », s’adressant à Ippei, et Tokio, dernière recrue du restaurant, un peu trop caricatural. Il s’arrange au fil des épisodes, mais n’a au bout du compte pas de vrai rôle à jouer. En fait, ces deux personnages font partie de la seule facette de la série que j’ai trouvé superflue: la petite ambiance « lycéenne » un peu trop gamine et en décalage avec le reste. Mais il y a aussi Naomi (Kuroki Meisa), la mystérieuse et jolie fille qui parle français. Sa relation avec Ippei reste sympathique même si c’est du classique. Je pense en particulier à un élément qui sonnait vraiment cliché, mais que je ne dévoilerai pas pour ne pas spoiler.

Dans une grande partie du drama, on se demande où va l’histoire, mais d’un sens ce n’est pas gênant car comme les événements sont vus du point de vue d’Ippei, on partage ses doutes, son indécision et on comprend qu’il soit déboussolé. Mais bien que de nombreuses questions se posent, et qu’on semble nous faire la promesse d’y répondre, ce n’est pas le cas. Si d’un sens la fin va bien avec le côté tranche de vie  et incertitude du lendemain du drama, elle est un peu trop facile et ouverte à mon goût. La bande sonore est globalement agréable, mais j’ai trouvé qu’elle ne collait pas forcément toujours à l’ambiance du drama, même si elle possède aussi à la fois le côté léger et le côté triste et nostalgique.

Ce qui fait l’intérêt de ce drama, ce n’est donc pas l’histoire en elle-même, mais l’ambiance, les situations et les lieux qu’il présente. Il ne faut donc pas s’attendre à un grand suspense, mais si le rythme est assez lent il a le mérite d’être constant. C’est un drama qui se regarde tranquillement, et malgré les petits défauts que j’ai évoqués il a un charme certain.

1 commentaire sur [Drama] Haikei Chichiue Sama

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    C’est vraiment le drama fait pour les japanophiles, ceux qui ont envie de se plonger un moment dans un Japon plus traditionnel et plus intime que celui qu’on voit généralement dans les autres séries. Pour le reste, notamment pour l’histoire en elle-même, ça n’a en effet pas grand intérêt…

    NB: Je fais le tour des fiches que tu as faites sur les mêmes dramas que moi. Apparemment, nous sommes souvent du même avis 🙂
    J’espère que ça ne pose pas de problèmes de poster des commentaires (à faible valeur ajoutée…) sur des vieux sujets ^^;

    Écrit par : Asa | 23.08.2011

    Donc je ne suis pas la seule à avoir eu l’impression que cette jolie ambiance est un peu gâchée ! D’un côté on nous fait vraiment croire qu’on va savoir quelque chose sur le père, de l’autre on casse l’ambiance avec une amourette pas crédible, c’est vrai que c’est dommage.

    Ca me dérange pas du tout que tu déterres mes vieux billets, bien au contraire ! Le problème d’un blog, c’est qu’on a tendance à ne s’intéresser qu’à ce qui vient de paraître, et quand on y pense c’est triste de voir des billets oubliés juste parce qu’ils ont été publiés il y a quelques mois ou même quelques années, alors que leur sujet n’est pas « périmé ».

    C’est pour ça que je fais ce que je peux pour rendre mes anciens billets accessibles et visibles, et je suis toujours contente d’avoir des commentaires dessus ! 🙂

    Écrit par : Katzina | 23.08.2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*